Top 20 des joueurs passés par l'OGC Nice

Jul 12, 2020, 6:03 PM GMT+2
FBL-FRA-LIGUE1-NICE
FBL-FRA-LIGUE1-NICE | AFP Contributor/Getty Images
facebooktwitterreddit

Fondé en 1904, le club de l'OGC Nice est un palmarès conséquent du football français. Entre autres, quatre titres de Champion de France glanés pendant la décennie dorée des Aiglons (1950-1960) et 3 Coupe de France. La Côte d'Azur est un endroit où il fait bon vivre, mais c'est aussi un lieu où des grands joueurs de football ont fait parler leur talent. Des légendes du club et/ou des joueurs de classe internationale. Voici une liste subjective des 20 meilleurs footballeurs passés par l'OGC Nice.

20. Marama Vahirua

Nice's forward Marama Vahirua (L) jubila
Vahirua célébrant un but face à Ajaccio | PASCAL GUYOT/Getty Images

Connaissez-vous le "Air pagaie" ? Cette pratique s'est invitée sur la pelouse du stade du Ray entre 2004 et 2007. Elle était le leitmotiv des célébrations exécutées par Marama Vahirua, l'attaquant tahitien.

Arrivé en provenance du FC Nantes où il a fait ses classes, Vahirua est très vite adopté par le public niçois. Fort de ses 23 buts inscrits lors de son passage, il a surtout marqué les esprits par sa personnalité rayonnante et sa capacité à jouer avec les autres.

19. Dario Cvitanich

Dario Cvitanich
Cvitanich est devenu une figure emblématique du club | John Berry/Getty Images

À 28 ans, Dario Cvitanich rejoint son ancien coéquipier Renato Civelli à l'OGC Nice. Après un transfert onéreux à l'Ajax Amsterdam qu'il n'a pas justifié, l'Argentin se lance dans un nouveau défi (2012-2015).

Bien qu'il connaît des débuts difficiles sous le maillot des Aiglons, Cvitanich finit par enfiler les buts pendant sa première saison, lui permettant de devenir deuxième meilleur buteur du championnat derrière Ibrahimovic, avec 19 réalisations.

Les supporters niçois gardent de lui un souvenir de "renard des surfaces" et de joueur combatif, ne refusant pas les efforts défensifs.

18. Alassane Pléa

UEFA Europa League"OGC Nice v Vitesse"
Pléa a été un élément offensif important pour Nice | VI-Images/Getty Images

Aux côtés de Valère Germain ou de Mario Balotelli, Pléa a animé le front de l'attaque de l'OGC Nice entre 2014 et 2018. Sa vitesse de course et sa bonne technique lui font devenir un attaquant majeur de Ligue 1.

Friand des espaces, il clôt son épisode niçois avec 44 buts à son compteur, dont 35 inscrits sur les deux dernières saisons.

17. Bakari Koné

Nice's Ivorian forward Bakari Kone jubil
Bakari Koné a fait les beaux jours du club niçois | VALERY HACHE/Getty Images

Encore un buteur ! Baky a brillé sur la Côte d'Azur entre 2005 et 2008. Sa vivacité et son efficacité faisaient de lui un attaquant redoutable. Son passage à Nice le propulse au rang d'attaquant phare du championnat français.

Aux côtés de Vahirua, Koné forme un duo d'attaque magique sous les ordres de Frédéric Antonetti. Il totalise 29 buts, avant de rejoindre l'Olympique de Marseille.

16. Christophe Jallet

Christophe Jallet
Jallet a évolué avec les Aiglons pendant deux saisons | Jean Catuffe/Getty Images

Pouvant jouer à gauche ou à droite de la défense niçoise, la polyvalence de Christophe Jallet a été appréciée sur la Côte d'Azur. Sous les ordres de Lucien Favre, le latéral est un solide titulaire.

Son état d'esprit irréprochable est salué par ses coéquipiers, à l'image de Dante :

""C'est un grand exemple en tant que joueur, mais également en tant qu'homme"."

Dante

15. Loïc Rémy

Nice's forward Loic Remy celebrates afte
Loïc Rémy était tout jeune lors de son passage à Nice | VALERY HACHE/Getty Images

Arrivé avec la pancarte du plus gros transfert du club azuréen (8 millions d'euros) en provenance du RC Lens, Rémy est l'objet de grandes attentes dès sa première saison en 2008-2009.

L'attaquant français répond à cette pression en inscrivant 11 buts en championnat. Il améliore son bilan la saison suivante avec 14 buts, étant d'une aide précieuse dans le maintien obtenu par les Aiglons.

14. Pancho Gonzalez

Sans doute la plus grande légende du club. Il est la preuve qu'un sud-américain au tempérament calme, ça existe, en plus d'être un personnage très sympathique.

Pancho porte le maillot du Gym pendant 10 ans entre 1951 et 1961, la décennie dorée du club. Il est capitaine entre 1955 et 1961. Le défenseur argentin participe aux quatre titres de Champion de France. Il a été entraîneur par la suite.

13. Ederson

Strasbourg's midfielder Renaud Cohade (R
Ederson entouré de deux joueurs strasbourgeois | STRINGER/Getty Images

À 19 ans, Ederson rêve d'une expérience sur le Vieux Continent. Gernot Rohr, l'entraîneur de l'OGC Nice à l'époque (en 2005), est séduit par la technique du brésilien et le fait venir sur la Côte d'Azur.

Dès son premier match, il est l'auteur d'un lob fabuleux de 45 mètres contre Monaco. Toujours souriant, le public niçois en fait son chouchou très vite. Frédéric Antonetti devient le coach du Gym, il gère la progression de cette pépite.

En 2007, il est convoité par plusieurs grands clubs européens comme Chelsea ou la Juventus, mais reste finalement une année de plus à Nice où il est un atout de poids dans la très bonne saison des Azuréens. Il s'engage avec l'OL en 2008.

12. Dominique Baratelli

FOOTBALL-FRA-PERU-FRIENDLY MATCH
Baratelli, à côté de Michel Platini | GEORGES BENDRIHEM/Getty Images

Voilà un véritable enfant de la ville. Il y est né, puis a été formé au Stade Niçois et au Cavigal de Nice. Baratelli fait partie d'une équipe composée de vedettes dans les années 1970 : Charly Loubet, Leif Eriksson, Dick Van Dijk ou encore Claude Quittet pour ne citer qu'eux.

Malgré cet effectif prestigieux, le gardien ne remporte aucun titre majeur pendant son passage. Il est une fierté pour les supporters du Gym car le gardien a été titulaire avec les Bleus, notamment pendant la Coupe du Monde 1978 en Argentine.

11. Dante

FBL-FRA-LIGUE1-ANGERS-NICE
Dante est désormais le capitaine des Aiglons | JEAN-FRANCOIS MONIER/Getty Images

Dante débarque sur la Côte d'Azur en 2016, après une riche expérience outre-Rhin. Il retrouve son ancien coach Lucien Favre, qu'il a connu au Borussia Mönchengladbach.

L'actuel capitaine des Aiglons connaît les dernières apparitions du club dans des compétitions européennes, notamment la Ligue Europa en 2017-2018, où Nice échoue en 16èmes de finale.

Dante est désormais le principal joueur d'expérience du club, il dirige la défense azuréenne et aide les jeunes à se développer.

10. Charly Loubet

Charly Loubet a vécu deux aventures sous le maillot de l'OGC Nice. La première entre 1963 et 1969, puis entre 1971 et 1975. Joueur offensif explosif, il est un élément clé des dispositifs de Pancho Gonzalez puis de Jean Snella.

International français, il joue un rôle prépondérant dans le parcours des Bleus lors du Championnat d'Europe 1968. Son triplé en 11 minutes, contre le Luxembourg, permet aux protégés de Louis Dugauguez d'atteindre les quarts de finale.

9. José Cobos

FOOT-FRA-L1-NICE-OM
José Cobos a fini sa carrière à l'OGC Nice | PASCAL GUYOT/Getty Images

Capitaine emblématique de l'OGC Nice, José Cobos pourrait être le modèle de Dante pour sa fin de carrière. Le défenseur français jouit d'une seconde jeunesse sur la Côte d'Azur entre 1999 et 2005.

Le natif de Strasbourg participe à la remontée des Aiglons dans l'élite en 2002, il va même jusqu'à défendre les difficultés financières du club devant la Ligue. Un homme de parole et d'engagement.

José Cobos aime Nice, à tel point qu'il s'implique dans la vie politique de la ville. Il est désormais adjoint de Christian Estrosi.

8. Mario Balotelli

UEFA Europa League"OGC Nice v Vitesse"
Balotelli a connu un passage en dent de scie sur la Côte d'Azur | VI-Images/Getty Images

Un homme de club, pas vraiment le genre de Mario Balotelli. L'italien a connu pas moins de neuf clubs du haut de ses 29 ans.

Néanmoins, c'est avec l'OGC Nice que Balotelli inscrit le plus de buts (43). En parallèle des arrivées de Wesley Sneijder et de Dante, Super Mario contribue au renouveau européen des Aiglons.

Il porte les couleurs rouges et noires entre 2016 et 2019, avant de rejoindre le voisin marseillais.

7. Jean-Pierre Adams

L'histoire de Jean-Pierre Adams est tristement célèbre. Un immense joueur de football, élevé par des parents adoptifs. En 1982, suite à une erreur d'anesthésie, il tombe dans le coma, une situation critique dans laquelle il est toujours.

Pour revenir au plan sportif, Adams dispute 144 matchs avec l'OGC Nice entre 1973 et 1977, il fait partie de l'excellente équipe des Aiglons aux côtés de Charly Loubet et Dominique Baratelli. En équipe de France, il forme avec Marius Trésor une charnière intraitable.

6. Daniel Bravo

Daniel Bravo a porté à trois reprises les couleurs de l'OGC Nice. Entre 1980 et 1983, entre 1987 et 1989, et pour finir sa carrière lors de la saison 1999-2000.

Le Petit Prince rayonne malgré les mauvais résultats collectifs pour son premier passage, une dynamique qui lui permet de participer au sacre des Bleus à l'Euro 1984.

Son premier retour en 1987 est une réussite (21 buts en 60 matchs). Après plusieurs blessures, Bravo se relance avant de rejoindre le PSG. Son caractère hargneux est apprécié par les supporters niçois.

5. Hatem Ben Arfa

FBL-FRA-LIGUE1-NICE-REIMS
Ben Arfa s'est relancé à l'OGC Nice | VALERY HACHE/Getty Images

Même s'il n'a passé qu'une saison à l'OGC Nice, Hatem Ben Arfa a fait parler de lui sur la Côte d'Azur. En 2015, il traverse de nouveau la Manche pour retrouver la Ligue 1.

Ben Arfa souhaite se relancer après une fin tumultueuse en Angleterere. Il y parvient en renouant avec son niveau d'antan. On peut même dire qu'il réalise la meilleure saison de sa carrière (18 buts en 37 matchs). Sa réalisation contre Saint-Etienne, où il efface cinq adversaires, est resté dans les mémoires.

Ses bonnes prestations lui permettent de rejouer sous le maillot tricolore, même si Ben Arfa ne participe pas à l'Euro 2016 en France.

4. Patrice Évra

Et oui Patrice, Michael Jackson était un fan de l'OGC Nice. Évra s'est révélé comme latéral gauche dans ce club. À son arrivée, le français n'était pas défenseur.

Il occupe ce poste pour pallier la blessure de Thibault Scotto. D'abord contrarié par cette idée, Évra s'épanouit finalement à tel point qu'il est nommé meilleur arrière gauche du championnat en 2001-2002.

Ce statut lui ouvre les portes de l'AS Monaco, qu'il rejoint la saison suivante et avec qui il disputera la finale de Ligue des Champions en 2004 contre Porto. Les prémices d'une grande carrière.

3. Hugo Lloris

Nice's goalkeeper Hugo Lloris (L) stops...
Hugo Lloris au duel face à Pauleta | VALERY HACHE/Getty Images

Comme Dominique Baratelli, Hugo Lloris est un enfant de Nice. Il est d'ailleurs repéré par l'ancien gardien du club, avant de rejoindre le Gym dès l'âge de 10 ans.

Entre 2005 et 2008, le jeune portier progresse rapidement. Sa première saison est celle de l'apprentissage, jouant essentiellement les matchs de Coupe. Lloris explose l'année suivante, il s'impose devant Letizi et Grégorini.

Enfin, il est considéré comme l'un des meilleurs gardiens de Ligue 1 en 2007-2008, avant d'être transféré à l'Olympique Lyonnais. La carrière de l'actuel capitaine des Bleus est une fierté pour les fans de l'OGC Nice.

2. Just Fontaine

Tout le monde connaît Just Fontaine pour son statut de meilleur buteur de l'histoire sur une phase finale de Coupe du Monde (13 buts). En club, il a connu deux grandes équipes des années 1950 et 1960 : le Stade de Reims et l'OGC Nice.

Fontaine est niçois entre 1953 et 1956, trois saisons pendant lesquelles il marque 52 buts au total au sein d'une équipe très performante.

1. Wesley Sneijder

Wesley Sneijder
Sneijder sous le maillot des Aiglons contre le PSG | Aurelien Meunier/Getty Images

Le néerlandais arrive en tête de ce classement, de par son palmarès et sa popularité. En club ou en sélection nationale, Sneijder a toujours été un meneur de jeu brillant.

Sous le maillot des Aiglons, son expérience a été une déception après l'élimination lors des barrages de Ligue des Champions contre Naples. Huit petits matchs sur une demi-saison et puis s'en va.

facebooktwitterreddit