Thibaut Courtois

Thibaut Courtois détruit l'UEFA après la défaite face à l'Italie

Olivier Halloua
Thibaut Courtois, déçu après les deux revers de la Belgique en Ligue des Nations
Thibaut Courtois, déçu après les deux revers de la Belgique en Ligue des Nations / DIRK WAEM/GettyImages
facebooktwitterreddit

Déjà très critique après le revers face à la France jeudi (2-3), Thibaut Courtois en remet une couche sur l'UEFA. Le portier belge accuse l'instance européenne de négligence délibérée auprès des joueurs.

Décidément, la guerre est déclarée. Thibaut Courtois poursuit sa plaidoirie contre l'UEFA au coup de sifflet final du choc Italie - Belgique (2-3). Une nouvelle déconvenue pour le portier du Real Madrid et ses coéquipiers qui l'irrite encore un peu plus. Déjà agacé de devoir disputer cette rencontre, le rempart des Diables Rouges souligne désormais la démarche purement financière de l'instance européenne.

"Ils ne pensent qu'à l'argent"

Au micro du média britannique Sky Sports, Courtois allume la mèche. "Cette rencontre n'est prévue que pour l'argent. Pour être honnête, nous l'avons joué parce que c'est de l'argent supplémentaire pour l'UEFA. Un match de plus à la télévision", souligne le natif de Brée. Evidemment, la star des Merengue ne s'arrête pas en si bon chemin. Il enchaîne sur le nombre accru d'événements imposés aux footballeurs.

"Nous jouons trop de rencontres. Nous devons jouer ce match qui ne sert à rien après une longue année. Ensuite, l'année prochaine nous avons la Coupe du Monde en novembre. Nous allons être blessés, c'est sûr et personne n'en a quelque chose à faire. [...] Ils critiquent la SuperLeague mais ils font exactement pareil en rajoutant des matchs inutiles. Ils veulent même rajouter un Euro et un Mondial tous les ans pour plus d'argent, c'est impossible pour nous", présente avec vigueur le gardien de renom madrilène.

Encore une démonstration limpide d'une division franche entre certains cadres européens et l'UEFA. Les récentes propositions d'Arsène Wenger sur une compétition internationale tous les deux ans risquent d'alimenter un peu plus les tensions.

facebooktwitterreddit