Les arguments de Wenger pour une Coupe du monde tous les deux ans

Baptiste Blanchard
Arsène Wenger veut une Coupe du monde tous les deux ans.
Arsène Wenger veut une Coupe du monde tous les deux ans. / Pool/Getty Images
facebooktwitterreddit

Dans un entretien accordé à La Republicca, Arsène Wenger est revenu sur la possibilité de passer à une Coupe du monde tous les deux ans. L'ancien coach d'Arsenal persiste et signe.


Arsène Wenger n'en démord pas : il veut son Mondial tous les deux ans ! Celui qui est devenu directeur du développement du football mondial à la FIFA pousse pour que son projet de Coupe du monde biennale se réalise.

"Je suis clairement pour avoir une Coupe du monde tous les deux ans. Le calendrier d'aujourd'hui est un peu obsolète" avait lâchée Arsène Wenger au cours d'une conférence de presse organisée par la FIFA en septembre dernier.

Wenger :"Moi je veux rendre le jeu meilleur"

Dans un entretien donné au quotidien italien La Republicca, l'e-coach mythique des Gunners d'Arsenal estime que cette "évolution" passe par un gros changement de calendrier. "La réforme des calendriers ? Je propose d'enlever les matches qui ont perdu de la signification. De nos 211 fédérations, 133 n'ont pas disputé le Mondial. Avec des éditions plus fréquentes, elles auraient plus de possibilité."

Le natif de Strasbourg est revenu sur le concept même du Mondial imaginé il y a un siècle et obsolète selon lui. "La Coupe du monde tous les quatre ans a été imaginée il y a un siècle (…) Quel sens peuvent avoir des qualifications étalées sur 2 ans? Le Mondial resterait l’Everest pour un joueur. Du business ? Il y a une étude en cours sur l’aspect financier. Moi, je veux rendre le jeu meilleur.

Wenger affirme aussi que ce nouveau format motiverait davantage les joueurs, puisque ces derniers seraient amenés à ne jouer pratiquement que des matches importants, plutôt qu'amicaux. "Notre réforme n'est pas une révolution, mais une évolution (…) Je connais beaucoup de personnes, que je respecte et que j'admire, joueurs comme entraîneurs, qui soutiennent cette vision", conclue-t-il.

facebooktwitterreddit