Euro Féminin 2022

Le zapping de l'Euro 2022 : Une histoire de penalties entre Belges et Islandaises, un carton pour la France

Yannis Passerel
Le collectif français étincelant contre l'Italie
Le collectif français étincelant contre l'Italie / Naomi Baker/GettyImages
facebooktwitterreddit

Cette cinquième journée de l'Euro marquait l'entrée en lice tant attendue de l'équipe de France. Les équipes du groupe D ont débuté ce dimanche. Islandaises et Belges se sont neutralisées lors du match de 18h (1-1), tandis que la France a écrasé l'Italie dans le match de 21h (5-1).

1. La joueuse : Grace Geyoro

Grace Geyoro
Grace Geyoro auteure d'un triplé ce dimanche soir / Naomi Baker/GettyImages

Grace Geyoro est la joueuse de cette cinquième journée de l'Euro. La milieu de terrain du PSG a étouffé l'adversaire italien grâce à une vision du jeu exceptionnelle. Elle a également été incroyable d'efficacité devant le but, signant un triplé pour son retour à la compétition.

La joueuse de 25 ans a prouvé qu'elle était bien à 100% après sa blessure au genou au début de la préparation à l'Euro. Geyoro est sortie à la 67ème après un choc avec Gama (sans gravité a priori). Elle sera assurément le facteur X côté français.

2. La surprise : le premier penalty arrêté de la compétition

FBL-EURO-2022-WOMEN-BEL-ISL
Les joueuses belges venants féliciter leur gardienne, Nicky Evrard, après son arrêt sur penalty / DANIEL MIHAILESCU/GettyImages

Pour son premier match en compétition internationale, Nicky Evrard a sauvé son équipe. Sur un penalty sifflé pour une main dans la surface de réparation belge, la gardienne de Louvain s'est montrée solide.

Face à Berglind Björg Þorvaldsdóttir, Evrard n'a pas tremblé et a plongé du bon côté pour préserver le match nul à la mi-temps. En seconde période, l'attaquante islandaise prendra sa revanche et ouvrira le score sur corner.

3. Le geste : la frappe limpide de Delphine Cascarino

Delphine Cascarino
Delphine Cascarino marque le troisième but de l'équipe de France / Naomi Baker/GettyImages

On joue la 38ème minute et la France mène 2-0 depuis la 12ème minute. Moment choisi par Delphine Cascarino pour enflammer ce France-Italie. L'ailière des Bleues déclenche une frappe puissante depuis l'entrée de la surface.

Le tir flottant de la Lyonnaise vient se loger dans le petit filet de Laura Giuliani. 3-0 le match semble plié mais Geyoro veut enfoncer le clou. La joueuse fêtant sa cinquantième sélection ce dimanche marque deux buts en six minutes.

4. La déception : le faible niveau de l'Italie

Laura Giuliani, Cristiana Girelli, Arianna Caruso, Aurora Galli, Elena Linari, Sara Gama, Barbara Bonansea, Lisa Boattin, Manuela Giugliano, Elisa Bartoli, Valentina Bergamaschi
La Squadra Azzura, grande déception de cette journée / Jonathan Moscrop/GettyImages

On pensait les Italiennes capables de rivaliser avec les Françaises, il n'en a rien été. La Squadra Azzura n'a pas montré la moindre opposition en première période. Passée complètement à côté de son entame de match, l'Italie ne s'est jamais montrée en mesure de remporter la rencontre.

Emmenée par une Sara Gama réalisant de nombreuses erreurs, l'Italie ne s'est réveillée qu'en deuxième période, beaucoup trop tard pour inquiéter les Bleues.

5. La satisfaction : l'entrée en lice réussie de la France

France v Italy: Group D - UEFA Women's EURO 2022
Wendie Renard et ses coéquipières ont réussi leur entrée en lice / Anadolu Agency/GettyImages

On se demandait si la France parviendrait à maintenir le même niveau jeu face à un adversaire jugé plus fort que le Cameroun et le Vietnam. Les joueuses de Corinne Diacre ne se sont pas dégonflées et ont montré qu'il faudrait compter sur elles pour la victoire finale.

Emmenées par une Grace Geyoro des grands soirs, la France a facilement disposé d'une Italie pas au niveau. Pauline Peyraud Magnin avait montré la voix en début de match en arrêtant un tir à bout portant de Barbara Bonansea.

6. La stat : 31,7 km/h

SveindIs Jane Jonsdottir, Jody Vangheluwe
Sveindís Jane Jónsdóttir, joueuse la plus rapide du tournoi / James Gill - Danehouse/GettyImages

31,7 km/h, c'est la vitesse à laquelle a été flashée Sveindís Jane Jónsdóttir. L'ailière islandaise n'a pas ménagé ses efforts ce dimanche après-midi contre la Belgique. Sa pointe de vitesse n'a finalement pas permis à l'Islande de l'emporter à l'Academy Stadium de Manchester City.

La joueuse de 21 ans a tout de même été élu joueuse du match. Et pour cause, elle a tenté quatre tirs et énormément provoqué balle au pied. Pour couronner le tout, elle a approché des dix kilomètres parcourus durant la rencontre.

La revue de tweets de cette cinquième journée de l'Euro 2022

L'entrée en lice étincelante de l'équipe de France a beaucoup faire réagir sur les réseaux sociaux. Voici quelques tweets sur la performance des Bleues et la ressemblance entre la sélectionneur italienne et un célèbre sélectionneur...

facebooktwitterreddit