Olympique Lyonnais (OL)

Le XI de l'OL lors de son dernier titre en Ligue 1

Alexis Goudlijian
Hatem Ben Arfa et Karim Benzema.
Hatem Ben Arfa et Karim Benzema. / STR/Getty Images
facebooktwitterreddit

Avec 74 buts marqués et 79 points pris en 38 journées, l'Olympique Lyonnais a enchaîné un septième sacre de rang en Ligue 1, et remporté, sans le savoir, son dernier titre de champion de France en 2007-2008. Alors que les Gones postulent de nouveau à la victoire finale cette saison, on a rebâti pour vous le dernier onze type des Lyonnais champions.


1. Gardien - Grégory Coupet

Gregory Coupet
Grégory Coupet a joué un rôle fondamental à l'OL et en équipe de France. / Laurence Griffiths/Getty Images

Un gardien exceptionnel, qui a brillé sur la durée. Au moment du dernier titre des Gones en 2008, Coupet avait 35 ans. Et son rendement restait impressionnant.

Malgré la montée en puissance de son ancienne doublure Rémy Vercoutre, le portier a gardé sa place de titulaire et marqué les esprits. À tel point qu'au terme de la saison, il a rejoint l'Atletico de Madrid (pour un bilan très mitigé).

2. Latéral droit - Anthony Réveillère

Lyon's defender Anthony Reveillere (R) v
Anthony Réveillère, l'infatigable latéral droit de l'OL en 2007-2008. / PHILIPPE MERLE/Getty Images

En concurrence avec François Clerc, qui disposait aussi de belles qualités, Anthony Réveillère a joué un beau rôle, lors du dernier sacre lyonnais en Ligue 1.

Infatigable depuis son couloir droit, l'ex-international français brillait par sa capacité à bien défendre, à se projeter et surtout à répéter les efforts. Un joueur précieux dans le dispositif d'Alain Perrin.

3. Défenseur central - Sébastien Squillaci

Auxerre's Roumanian forward Daniel Nicul
Sebastien Squillaci marchait sur l'eau avec l'OL en 2008. / JEFF PACHOUD/Getty Images

"Toto" Squillaci, le vieux briscard. On l'a connu pour ses belles expériences avec l'AS Monaco, Arsenal ou le FC Séville. Mais avant de rejoindre l'étranger, le défenseur central a aussi et surtout brillé avec l'OL.

En 2007-2008, il a joué 48 matchs toutes compétitions confondues avec le club rhodanien. Solide au duel, à l'aise à la relance, celui qui évoluait aussi avec les Bleus s'est imposé comme un titulaire indéboulonnable aux côtés de Cris.

4. Défenseur central - Cris

Lyon's Brazilian defender Cris reacts af
Le "Policier" Cris a marqué les esprits à Lyon. / JOHN MACDOUGALL/Getty Images

Comment oublier le "policier" ? Son arrivée en 2004 avait suscité de grandes attentes et s'annonçait pleine de promesses. Au final, le Brésilien n'a pas déçu et s'est même imposé comme l'âme d'un OL victorieux.

Il était si important, qu'absent pour six mois fin 2007 en raison d'une grave blessure au genou et remplacé à ce moment-là par la recrue Anderson ou Jean-Alain Boumsong, il a retrouvé, dès mars 2008, sa place de patron de défense lors du dernier titre des Gones. Un défenseur formidable à la personnalité attachante.

5. Latéral gauche - Fabio Grosso

Fabio Grosso of Lyon takes part in a tra
Rarement mis en valeur, Fabio Grosso était un excellent latéral gauche. / ANDREW YATES/Getty Images

Premier joueur italien à rejoindre l'Olympique Lyonnais et successeur attitré d'Eric Abidal, parti au FC Barcelone durant l'intersaison 2007, Grosso n'a pas déçu avec l'OL.

Indiscutable sur le flanc gauche de la défense, il a réalisé une saison de maître, en marquant notamment un but et en donnant trois passes décisives. Pour ceux qui ont de vagues souvenirs du Transalpin, il est l'auteur du pénalty décisif qui a donné la victoire à la Nazionale contre l'Équipe de France lors du Mondial 2006...

6. Milieu central - Juninho

Lyon's Brazilian midfielder Juninho cele
Juninho, le leader technique du grand OL. / JEFF PACHOUD/Getty Images

Un joueur que l'on ne présente plus. Avec 13 buts et 10 passes décisives en 46 matchs toutes compétitions confondues, Juni a mené le jeu de l'OL.

Tireur de coup-franc hors-pair, et par conséquent très doué aussi sur les autres coups de pied arrêtés, le Brésilien, devenu maintenant le directeur sportif des Gones, avait une fois de plus contribué aux succès de son équipe en 2007-2008. Il était d'ailleurs le 2e meilleur buteur du club, cette saison-là.

7. Milieu défensif - Jérémy Toulalan

Saint-Etienne's French midfielder Christ...
Jérémy Toulalan, à droite, savait mettre pied lorsqu'il le fallait. / PHILIPPE MERLE/Getty Images

Pour accompagner un joueur comme Juninho et combler les brèches laissées par les joueurs offensifs, une grande équipe a toujours besoin d'un milieu récupérateur. Toulalan occupait cette place à merveille.

Malgré ses cheveux poivre et sel, le Tricolore a joué un immense rôle en répétant les efforts et multipliant les tacles décisifs. Supplée par Mathieu Bodmer, le Nantais de naissance assurait l'équilibre.

8. Milieu central - Kim Källström

Lyon's forward Fred (R) is congratuled b
Kim Kallstrom célèbre un but dans les bras de Fred. / FRANCK FIFE/Getty Images

On parle souvent de Juninho, mais comment oublier Källström ? Le talent suédois, à la frappe surpuissante, était lui aussi un leader technique de la formation lyonnaise.

Joueur le plus utilisé par Perrin, le Scandinave était excellent en attaque et en défense. Il a d'ailleurs directement contribué à 11 buts (8 réalisations et 3 offrandes) en 54 matchs toutes compétitions confondues en 2007-2008.

9. Ailier droit - Sidney Govou

Lyon's forward Sydney Govou celebrates a...
Sidney Govou animait les ailes côté lyonnais en 2008. / AFP/Getty Images

Le consultant de la chaîne Canal+ a, avant tout, été un excellent footballeur. Avec ses qualités de percussion et de dribbles, il jouait déjà comme un footballeur moderne dans les années 2000.

Spécialiste de la percussion, mais aussi de la projection dans l'axe, il s'est imposé comme un joueur très décisif en 2008. Au final, il a bouclé la saison avec 11 buts et 4 passes décisives. Sa belle forme a poussé Perrin à laisser Abdoulkader Keita sur le banc, tel un remplaçant de luxe.

10. Buteur - Karim Benzema

Lyon's french forward Karim Benzema cele
Karim Benzema a fait les beaux jours de l'OL jusqu'en 2009. / JEAN-PIERRE CLATOT/Getty Images

Avant de rejoindre le Real Madrid à l'été 2009, le phénomène Benzema a fait les beaux jours de l'OL. Et lors de la saison 2007-2008, il s'est tout particulièrement montré intenable.

Loin devant ses coéquipiers, le natif de Bron a marqué 33 buts dans l'ensemble des compétitions et terminé l'exercice comme meilleur buteur du club, mais aussi du championnat de France avec 20 réalisations. "KBNueve" avait d'ailleurs poussé des joueurs comme Fred et Milan Baros sur le banc.

11. Ailier gauche - Hatem Ben Arfa

Lyon's French forward Hatem Ben Arfa (R)
Hatem Ben Arfa, à droite, lors d'un duel avec Lorik Cana pendant un OM-OL. / PHILIPPE MERLE/Getty Images

En 2008, il fêtait déjà son quatrième titre de champion de France. Mais contrairement aux années précédentes, Ben Arfa avait cette fois apporté son immense contribution. Dribbleur exceptionnel, et capable de coups d'éclat, le natif de Clamart a terminé la saison avec le trophée de "Meilleur espoir de Ligue 1".

L'actuel joueur de Bordeaux avait régalé son monde et obtenu là une juste distinction. Ses bonnes performances ont d'ailleurs permis à l'OL d'oublier Florent Malouda, parti à Chelsea.

facebooktwitterreddit