Interview - Yusuf Yazici : La sensation turque prête à illuminer l'Euro 2020 de son talent

Nov 22, 2020, 3:08 PM GMT+1
Yusuf Yazici est le meilleur buteur de l'Europa League et la nouvelle star de la sélection turque.
Yusuf Yazici est le meilleur buteur de l'Europa League et la nouvelle star de la sélection turque. | Instagram @yusufyazici / Getty Images
facebooktwitterreddit

Auteur d'un triplé retentissant à San Siro et meilleur buteur de l'Europa League avec six réalisations, Yusuf Yazici prend enfin la lumière qui lui était promise. Le meneur de jeu lillois est revenu, en exclusivité pour 90min, sur ce début de saison idyllique avec, à l'horizon, l'Euro 2020 à disputer sous les couleurs de la Turquie.

5 novembre 2020. Lille écrase l'AC Milan dans sa mythique antre de San Siro (0-3). Assurément un des plus grands exploits européens du club nordiste, dont le principal artisan se nomme Yusuf Yazici.

Auteur d'un hat-trick, l'international turc est devenu le premier joueur à réaliser un triplé à l'extérieur contre l'AC Milan, toutes compétitions confondues, depuis Rivaldo en octobre 2000, un soir de Ligue des champions avec le FC Barcelone.

"C'était bien sûr un moment magnifique pour moi, mais je préfère définir les meilleurs moments de ma carrière par des victoires et non par des buts. Tant que l'équipe gagne, je suis toujours content."

Yusuf Yazici

Son retour tonitruant de blessure

Pourtant, avant ce moment de gloire, l'ancienne recrue la plus chère de l'histoire du LOSC a flirté avec les abysses.

Après un début de saison 2019-2020 mitigé, ponctué d'un seul but et quatre passes décisives en 25 rencontres, le milieu offensif est victime d'une blessure aux ligaments croisés. Le constat est implacable : sept mois d'arrêt.

"Lorsque vous êtes confronté à une blessure, il y a deux volets dans votre retour : un volet physique et un volet mental, souligne-t-il. Alors que la partie physique est la plus évidente des deux, l'aspect mental peut être plus délicate."

"Pendant ma période de convalescence, les deux volets ont été traités par une équipe de
professionnels, nous informe-t-il. Mon manager, entraîneur personnel, psychologue du sport, coach du sommeil, mes agents... tous ont vraiment travaillé dur et m'ont rendu plus fort et motivé.

Grâce à eux, tout ce que j'avais à faire, c'était de trouver l'équilibre entre la prudence et l'engagement pendant cette période de récupération. Tous ces efforts sont aujourd'hui récompensés."

Une mentalité remarquable, propre à la personnalité du joueur, qui se veut philosophe face à ces challenges :

"Il y a un beau dicton qui m'inspire quand je traverse des moments difficiles dans ma vie. 'L'heure la plus sombre vient toujours avant l'aube.' Il est bon de se le rappeler."

Y. Y.

Lille, au doux souvenir de 2011

Arrivé dans le Nord à l'orée de la saison 2019-2020, le natif de Trabzon a pourtant croisé la route de son futur club dès son adolescence. C'était un 27 septembre 2011, alors que Trabzonspor, son club formateur, reçoit le récent champion de France lillois des Eden Hazard, Dimitri Payet ou autre Lucas Digne en Ligue des Champions.

"C'est une grande coïncidence. J'étais ramasseur de balles pour Trabzonspor à l'époque, et j'ai eu la chance d'être aux premières loges dans mon stade préféré, de voir mes joueurs préférés et les meilleures équipes européennes. Croyez-moi, je me souviens de chaque match, chaque équipe, et chaque but. Parce que j'étais sûr à 100 % qu'un jour je serais l'un d'entre eux."

Et l'avenir lui donnera raison. Dès ses débuts avec son club de cœur lors de l'exercice 2015-2016, le milieu offensif impressionne. En près de 100 rencontres avec Trabzonspor, il inscrit 22 buts et délivre 21 passes décisives.

Après son départ pour Lille, le club turc a d'ailleurs pris la décision de retirer le numéro 97 de son ancien joueur. Un signe de respect et de loyauté que les deux parties ne cessent de perdurer.

Turkish Spor Toto Super Lig"Besiktas AS v Trabzonspor AS"
Yusuf Yazici sous les couleurs de son club formateur de Trabzonspor. | VI-Images/Getty Images

"Je serai toujours reconnaissant envers Trabzonspor. Le chemin a été long jusqu'à Lille et peu de gens réalisent les efforts que cela implique."

Yusuf Yazici

L'éloge à Christophe Galtier

Parfaitement intégré au collectif lillois, Yazici nous a confié ses rêves de Ligue des Champions au sein d'une équipe "jeune, athlétique et prometteuse". Pour autant, il n'oublie pas le contexte actuel :

"Nous traversons une période étrange, le retour du football ne signifie pas que nous nous sommes débarrassés de la Covid-19. Il y a un énorme effort de la part de tout le monde au club. De plus, ce n'est pas le même jeu sans supporters, ils nous poussent à jouer mieux et à nous surpasser.

J'essaie de faire de mon mieux sans m'imposer plus de pression. Je vois cette saison comme une expérience pour apprendre à faire face à l'incertitude"
, philosophe-t-il.

Brillants leaders en Ligue Europa, dauphins du PSG en Ligue 1, le début de saison des Lillois répond aux ambitions débordantes du joueur de 23 ans. Des succès orchestrés par le coach Christophe Galtier, pour qui il voue un profond respect :

"Il est une figure bien connue du football européen, avec ses succès constants depuis près d'une décennie ici et avant à Saint-Etienne. Il croit aux jeunes talents et permet à ses joueurs de s'exprimer librement sur le terrain. Je le respecte énormément."

Y. Yazici sur Christophe Galtier

Jonathan David : "Un talent spécial"

Recrue la plus onéreuse des Dogues (17,5 M€) la saison dernière, les attentes étaient légitimes autour du prodige turc. Cette saison, c'est un autre joueur qui porte ce fardeau : Jonathan David, arrivé cet été en provenance de La Gantoise contre 32 M€.

Encore en quête de son premier but, le Canadien est fortement critiqué en ce début de saison. Une situation parallèle, à laquelle s'identifie son coéquipier :

"Il faut garder à l'esprit qu'il y a une pression qui accompagne toute signature. Elle est
plus élevée lorsque le joueur en question bat des records de transfert et n'a que 20 ans", rappelle justement Yusuf Yazici avant de dresser l'éloge de son compère offensif :

"C'est un talent très spécial, avec une grande personnalité. Les défenseurs de Ligue 1 sont plus physiques et lisent et anticipent mieux le jeu. Il s'adapte au fur et à mesure des matchs. "

Y. Yazici sur Jonathan David

L'Euro 2020 à l'horizon

En feu lors de ce début d'exercice, l'international turc se projette naturellement sur le grand évènement de l'année : l'Euro.

"Je suis très enthousiaste, j'espère que les fans pourrons nous soutenir dans les stades à ce moment-là. Nous sommes une équipe talentueuse et déterminée ; beaucoup d'entre nous jouent au plus haut niveau international.

Nous avons un entraîneur très expérimenté (Şenol Güneş, NDLR) et une grande harmonie sur et en dehors du terrain. Et vous savez, nous aimons surprendre tout le monde dans de tels tournois !",
prévient-il, en faisant notamment référence à leur victoire contre la France (2-0), le 8 juin 2019.

International à 27 reprises, Yusuf Yazici est un titulaire indiscutable dernièrement, mais peine encore à peser sur le jeu de sa sélection, en témoigne son seul but inscrit - en septembre 2019 lors d'une victoire 4-0 contre la Moldavie - depuis ses débuts internationaux effectués le 11 juin 2017.

"Personnellement, je suis sur la bonne voie et prêt à mettre un sourire sur le visage des Turcs et rendre fier mon pays. Les Turcs aiment beaucoup le football, et ils ont besoin de moments de bonheur après une période aussi difficile. C'est ce qui me motive pour le tournoi, et non pas mes objectifs personnels", clame-t-il.

Une compétition qu'il devrait disputer avec ses partenaires en club, la légende nationale Burak Yilmaz et le prometteur latéral Zeki Celik. Une manière de "prouver que les joueurs turcs peuvent facilement s'adapter au plus haut niveau européen".

Le Vieux Continent est prévenu.

facebooktwitterreddit