Belgique : conforté, Roberto Martinez reçoit un avertissement

Alexis Goudlijian
Malgré l'échec de la Ligue des Nations, Roberto Martinez a été conforté à la tête de l'équipe de Belgique.
Malgré l'échec de la Ligue des Nations, Roberto Martinez a été conforté à la tête de l'équipe de Belgique. / BSR Agency/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après un Final 4 totalement raté, le président de la Fédération belge a apporté son soutien à son sélectionneur Roberto Martinez, tout en glissant un avertissement aussi subtil que clair au technicien espagnol concernant les prochaines échéances.


La génération dorée des Diables Rouges n'y arrive décidément pas... Trois ans après l'échec du Mondial en Russie, ou encore dans la foulée d'un Euro en somme décevant l'été dernier, la Belgique avait une occasion en or, dans le Final 4 de la Ligue des Nations, d'enfin soulever un trophée international.

Au final, Romelu Lukaku et sa bande se sont encore cassés les dents, avec deux défaites consécutives contre la France (2-3) en demi-finale, puis face à l'Italie (1-2) lors du match pour la 3e place. Un raté cuisant qui pourrait provoquer des boulversements en interne ? Pas pour le moment.

Martinez conforté, mais...

Le sélectionneur Roberto Martinez a, en tout cas, lui été conforté ce lundi. "Il est encore l'homme de la situation. Nous le soutenons encore à 100%. Mais nous devons tirer des leçons du match contre la France dans lequel nous avons joué notre meilleure et notre pire mi-temps depuis longtemps", a souligné Peter Bossaert, le président de la Fédération belge au journal La Dernière Heure.

Autrement dit, le message semble parfaitement clair. Oui, Martinez garde le soutien de ses supérieurs hiérarchiques pour le moment, mais la sélection belge va devoir faire bien mieux lors de la prochaine échéance internationale, à savoir la Coupe du monde 2022.

facebooktwitterreddit