Fan Voice

Top 5 des confrontations entre l'Italie et l'Angleterre

Tibor Turpin
Pirlo réalise une Panenka face à Joe Hart.
Pirlo réalise une Panenka face à Joe Hart. / Alex Livesey/Getty Images
facebooktwitterreddit

Ce dimanche les deux nations se retrouvent en finale de l'Euro 2020. Sept ans après leurs dernières confrontations en compétitions internationales, les deux sélections sont à un match d'écrire l'histoire. D'un côté, les Anglais n'ont jamais remporté la compétition, de l'autre, cela fait plus de 50 ans que les Italiens n'ont pas soulevé l'Euro. Retour sur les 5 meilleures confrontations entre ces deux nations.


5. Qualification coupe du Monde 1998 : Italie 0-0 Angleterre

Alan Shearer of England and Fabio Cannarano of Italy
Fabio Cannavaro à la lutte avec Alan Shearer. / Getty Images/Getty Images

En 1997, l'Angleterre veut sauver son honneur et se qualifier pour la coupe du Monde après l'échec de 1994. Dans un groupe qualificatif où la deuxième place ne suffit pas forcément, les Anglais se déplacent à Rome après une défaite chez eux.

Contrairement aux Italiens, les Three Lions gagnent tous leurs matchs face à la Géorgie, la Moldavie et la Pologne. Ainsi, il suffit seulement d’un match nul à l’Angleterre pour valider sa qualification pour la Coupe du monde. Opération réussie ! Les coéquipiers du jeune David Beckham iront en France pour le Mondial 1998.

4. Euro 1980, phases de groupes : Italie 1-0 Angleterre

Dino Zoff
La légende Italienne Dino Zoff. / Alessandro Sabattini/Getty Images

Lors de l'Euro 1980, les deux équipes se rencontrent en phase de groupes. Format différent de celui que l'on connait actuellement, seuls les deux premiers des deux groupes sont qualifiés et disputent directement la finale et la petite finale.

Match crucial pour la deuxième place, les Italiens du grand Dino Zoff battent sans forcer des Anglais à cours d'idées. Le buteur Italien, Tardelli permet aux siens de se qualifier pour la petite finale face à la Tchécoslovaquie. Rencontre qu'ils perdront aux penalties, après que le neuvième tireur échoue.

3. Coupe du monde 2014, phases de groupes : Italie 2-1 Angleterre

Mario Balotelli
Balotelli marque contre l'Angleterre, pourquoi toujours lui ? / Christopher Lee/Getty Images

Groupe D du mondial 2014, l'Angleterre et l'Italie sont les deux favoris pour sortir de la phase de poules. Mais le destin en a décidé autrement.

L'Italien Antonio Candreva réalise deux passes décisives, pour Claudio Marchisio, puis Mario Balotelli, ce qui suffit à lancer la Squadra Azzurra dans la compétition. Victoire 2-1 après que Daniel Sturridge ait marqué avant la mi-temps.

Malgré cette défaite, les Anglais comme les Italiens victorieux pensent pouvoir se qualifier, mais c'est finalement l'Uruguay et le Costa Rica qui disputeront les huitièmes de finale.

2. Coupe du monde 1990, petite finale = Italie 2-1 Angleterre

Salvatore Schillaci of Italy
Salvatore Schillaci finit meilleur buteur du tournoi en 1990. / Inpho Photography/Getty Images

Après une défaite en demi-finale face à l'Argentine de Diego Maradona, l'Italie compte bien rectifier le tir et obtenir la médaille de bronze chez elle. Alors qu'il ne se passe rien (ou presque) les trois buts sont inscrits dans les 20 dernières minutes de la rencontre.

Après que Roberto Baggio donne l'avantage aux siens, l'Anglais David Platt égalise à la 81ème minute. Il suffit qu'un signe du destin arrive. Toto Schillaci obtient un penalty qu'il convertit lui-même.

Auteur de 7 réalisations dans toute sa carrière internationale, il en aura marqué 6 durant ce tournoi. Toto n'aura pas permis à la Squadra Azzurra de remporter la compétition mais finira meilleur buteur de cette dernière.

1. Euro 2012, quart de finale = Italie 0-0 (4 -2 TAB) Angleterre

Andrea Pirlo, James Milner, Steven Gerrard, Wayne Rooney
Pirlo dans ses oeuvres, la classe incarnée. / Christopher Lee/Getty Images

Terry, Gerrard, Rooney, face à Bonucci, Pirlo et Balotelli. Une rencontre au sommet pour une place en demi-finale.

Après 120 min sans aucun buts mais une très nette domination italienne, les deux sélections s'en remettent au redoutable exercice des tirs au but.
Après plusieurs penalties, c'est au très classe, Andrea Pirlo de s'élancer pour marquer.

D'une main de maître (ou plutôt d'un pied de maître), il trompe Joe Hart et tire réussit une Panenka. Dans la foulée Gigi Buffon repoussera la tentative d'Ashley Cole et permettra aux siens de rejoindre le dernier carré.

Andrea Pirlo sera logiquement élu homme du match, au terme de la rencontre.

facebooktwitterreddit