Ligue 1

TOP 12 des joueurs passés par l'OM et le RC Lens

Steeven Occhipinti
Victorino Hilton a défendu les couleurs de l'OM et du RC Lens.
Victorino Hilton a défendu les couleurs de l'OM et du RC Lens. / Getty Images
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille retrouve le RC Lens, ce dimanche soir, pour le compte de la 8ème journée de la Ligue 1. D'excellents éléments sont d'ailleurs passés par les deux clubs au cours de leur carrière. Focus sur les 12 meilleurs joueurs à avoir évolué pour les deux écuries !


12. Cyril Rool

Cyril Rool a également joué pour les deux clubs.
Cyril Rool a également joué pour les deux clubs. / FRANCOIS LO PRESTI/Getty Images

On oublie souvent que Cyril Rool a évolué pour l'OM. Il faut dire que le rugueux défenseur n'a disputé que six matches avec le club olympien. Pourtant, il a été prêté sur la Canebière en 2001 et a décidé d'y terminer sa carrière en 2009.

Son passage au RC Lens est bien différent. Après avoir découvert la Ligue 1 avec le SC Bastia, il s'engage au sein du club lensois en 1998. Celui qui a obtenu près de 16 cartons rouges durant toute sa carrière disputera alors ses premières rencontres de Ligue des Champions.

Il restera jusqu'en 2004 au RC Lens, avant de poursuivre sa carrière du côté des Girondins de Bordeaux.

11. Rod Fanni

Rod Fanni a fait deux passages à l'OM.
Rod Fanni a fait deux passages à l'OM. / Matthew Ashton - AMA/Getty Images

C'est chez les Sang et Or que Rod Fanni a débuté au plus haut niveau. Faisant d'abord ses gammes avec Martigues, le latéral droit rejoint le RC Lens en 2002. Il reste trois ans avec les Sang et Or, avant de prendre une nouvelle dimension avec l'OGC Nice et le Stade Rennais.

Des performances qui lui permettent de connaître ses premières sélections avec les Bleus. S'engageant ensuite avec l'Olympique de Marseille, l'ancien international tricolore (5 sélections) disputera plus de 150 matches avec le club phocéen de 2010 à 2015.

Après un court passage à Al-Arabi et Charlton, il reviendra sur la Canebière pour terminer sa carrière en Europe.

10. Jérôme Leroy

Jérôme Leroy a joué pour de nombreux clubs, dont le RC Lens.
Jérôme Leroy a joué pour de nombreux clubs, dont le RC Lens. / DENIS CHARLET/Getty Images

Il en a connu des clubs durant sa carrière. Malgré ses débuts avec le Paris Saint-Germain en 1996, Jérôme Leroy n'hésite pas à rejoindre l'Olympique de Marseille quatre ans plus tard. Il aura le temps de disputer une cinquantaine de rencontres en deux saisons, avant de retourner dans la capitale tricolore.

En 2004, c'est au RC Lens que le milieu de terrain pose ses valises. Il va évoluer deux saisons avec les Sang et Or. Il ne reste toutefois qu'un an et demi avant de tenter sa chance en Israël. Une courte expérience qui lui fera faire son retour dans l'Hexagone, où il évoluera encore pour six nouveaux clubs lors de sa fin de carrière.

9. Toifilou Maoulida

Toifilou Maoulida est aussi très connu pour ses célébrations.
Toifilou Maoulida est aussi très connu pour ses célébrations. / BORIS HORVAT/Getty Images

Il est particulièrement apprécié des deux clubs. On l'a d'abord vu débarquer à l'OM en 2006. D'abord en prêt, avant d'être acheté définitivement en provenance de l'AS Monaco. C'est d'ailleurs avec le club phocéen qu'il a sorti la première bandelette de sa chaussette, pour fêter un but.

Il faut dire qu'en un an et demi, l'attaquant tricolore s'est offert plus de 20 buts, sous les couleurs marseillaises. Mais Toifilou Maoulida a encore fait mieux lors de son passage au RC Lens de 2008 à 2011.

En disputant près de 120 rencontres avec les Sang et Or, il contribue à la remontée du club dans l'élite en 2009.

8. Frédéric Déhu

Frédéric Déhu a joué pour l'OM, après son passage au PSG.
Frédéric Déhu a joué pour l'OM, après son passage au PSG. / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/Getty Images

Formé au RC Lens, Frédéric Déhu s'est imposé comme l'un des meilleurs défenseurs de l'Hexagone. Il remporte notamment la Ligue 1 et la Coupe de la Ligue avec les Sang et Or. Ses belles performances permettront à l'ancien international tricolore (5 sélections) de s'envoler pour le FC Barcelone.

Il ne parvient toutefois pas à s'imposer chez les Blaugrana et s'engage au PSG en 2000. Pourtant capitaine du club de la capitale, sa fin d'expérience ne se passe pas très bien, alors qu'il négocie un nouveau contrat. Pris en grippe par une partie des supporters, il décide de rejoindre l'OM en 2004.

Pour ses deux saisons passées sur la Canebière, il se montre particulièrement convaincant. Son nouveau public oublie très vite son ancien club. De quoi lui faire une place de taille dans ce classement.

7. Didier Six

Didier Six s'est désormais lancé dans une carrière de sélectionneur.
Didier Six s'est désormais lancé dans une carrière de sélectionneur. / ISSOUF SANOGO/Getty Images

On parle de l'un des plus grands joueurs du football français. Didier Six a notamment évolué pour les deux clubs tricolores. L'ancien international (52 sélections) s'est d'abord fait remarquer avec le Valenciennes FC pour le début de sa carrière.

L'attaquant a alors rejoint le RC Lens en 1977, où il a eu le temps d'inscrire 16 réalisations en une saison. L'exercice suivant, Didier Six s'engage avec l'OM. Il ne reste que deux saisons sur la Canebière, pour un total de 18 buts.

Tout au long de sa carrière, Didier Six n'est jamais resté très longtemps dans le même club.

6. Loïc Rémy

Loïc Rémy avait fait très fort avec l'OM.
Loïc Rémy avait fait très fort avec l'OM. / AFP/Getty Images

Formé à l'OL, Loïc Rémy est envoyé en prêt au RC Lens en 2008. Le jeune attaquant tricolore parvient alors à se faire remarquer en inscrivant quatre buts avec sa nouvelle équipe. Le club rhodanien choisit toutefois de ne pas le conserver et le vend à Nice.

Il prend une nouvelle dimension avec les Aiglons, avant de rejoindre l'OM en 2010. Il connaît alors la meilleure période de sa carrière. Durant trois saisons, Loïc Rémy enchaîne les buts avec le maillot olympien. Il termine son passage sur la Canebière avec près de 42 réalisations, en un peu plus de 100 matches.

5. Seydou Keïta

Seydou Keïta a pris une nouvelle dimension avec le RC Lens.
Seydou Keïta a pris une nouvelle dimension avec le RC Lens. / ALAIN JULIEN/Getty Images

L'OM récupère très jeune Seydou Keïta au Mali. Il n'a le temps de disputer que neuf petites rencontres avec l'équipe première marseillaise, avant de rejoindre le FC Lorient en 2000. Deux saisons lui suffisent pour taper dans l'œil du RC Lens.

En rejoignant les Sang et Or, le milieu de terrain s'impose comme l'un des meilleurs à son poste dans l'Hexagone. Il reste près de cinq saisons avec le club lensois et suscite la convoitise des cadors européens.

L'ancien international malien (102 sélections) rejoint alors le Séville FC puis le FC Barcelone, où il remportera notamment la Ligue des Champions, à deux reprises.

4. Alou Diarra

Alou Diarra a évolué avec l'OM.
Alou Diarra a évolué avec l'OM. / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/Getty Images

Alou Diarra a connu une belle carrière. Formé à Louhans-Cuiseaux, le milieu de terrain rejoint très vite le Bayern Munich puis Liverpool, où il ne parviendra toutefois pas à se faire une place. Prêté par les Reds au RC Lens en 2004, il s'impose très vite dans sa nouvelle équipe.

Les Sang et Or décident alors de l'acquérir définitivement. Il passera une saison de plus à Lens, avant de rejoindre Lyon, Bordeaux, puis l'OM en 2011. Une seule saison passée sur la Canebière, où il disputera tout de même près de 50 matches avec Marseille.

3. Vedran Runje

Vedran Runje a terminé sa carrière au RC Lens.
Vedran Runje a terminé sa carrière au RC Lens. / PHILIPPE HUGUEN/Getty Images

Avec le HNK Trogir et Hajduk Split, Vedran Runje s'est très vite révélé aux yeux des recruteurs européens. Le portier croate a alors rejoint le Standard Liège en 1998, pour prendre une nouvelle dimension. Trois saisons plus tard, ses belles performances ont convaincu l'OM de passer à l'action.

Le club olympien s'est attaché ses services en 2001, pour le plus grand bonheur de son arrière-garde. L'ancien international croate (22 sélections) s'est montré particulièrement convaincant avec le club phocéen.

Malgré un retour au Standard Liège puis un passage au Besiktas, il terminera sa carrière au RC Lens de 2007 à 2011. Il remportera notamment la Ligue 2 en 2009, avec les Sang et Or.

2. Gaëtan Huard

Gaëtan Huard a évolué pour les deux clubs.
Gaëtan Huard a évolué pour les deux clubs. / Jean Catuffe/Getty Images

Pour la première place de ce top, on retrouve Gaëtan Huard. Il faut remonter au début des années 1980 pour se rappeler des débuts du portier tricolore. Il rejoint très tôt le RC Lens, où il passera la plupart de sa carrière professionnelle.

En effet, il reste huit longues saisons au sein de l'effectif lensois. De quoi lui permettre de disputer un peu moins de 200 rencontres. Par la suite, il évoluera avec l'OM durant trois saisons. Il gardera la cage olympienne à 80 reprises en trois années.

1. Victorino Hilton

Victorino Hilton reste le joueur étranger le plus capé de Ligue 1.
Victorino Hilton reste le joueur étranger le plus capé de Ligue 1. / Michael Steele/Getty Images

Il est le joueur étranger le plus capé de la Ligue 1. Pour s'installer en tête de ce classement, Victorino Hilton profite de ses passages au RC Lens et à l'OM. Après la découverte de l'Europe avec le Servette en 2001, il rejoint l'Hexagone au SC Bastia en 2003.

Il ne dispute que 14 matches avec le club corse, avant de s'engager avec le RC Lens. Il a le temps de s'imposer avec les Sang et Or, en jouant plus de 150 rencontres. Il s'envole alors pour Marseille en 2008, pour poursuivre sa très belle carrière en Ligue 1.

Il vient d'ailleurs de prendre sa retraite sportive au mois de juillet dernier, après un dernier passage de dix saisons à Montpellier.

Bonus : Jean-Pierre Papin

Jean-Pierre Papin a effectué un bref passage sur le banc du RC Lens.
Jean-Pierre Papin a effectué un bref passage sur le banc du RC Lens. / FRANCK FIFE/Getty Images

Il est l'une des plus grandes légendes de l'OM. Lors de son passage sur la Canebière de 1986 à 1992, Jean-Pierre Papin évolue à un niveau stratosphérique. Ses belles performances lui permettent d'être, encore à ce jour, le seul joueur à remporter le Ballon d'Or, en évoluant dans un club tricolore.

Pourquoi lui faire une place bonus dans ce classement, s'il n'a pas joué pour les Sang et Or ? Tout simplement car JPP a été l'entraîneur du RC Lens. Son expérience n'a duré qu'une seule saison (2007-2008), mais il était toutefois important de le mentionner.

facebooktwitterreddit