RC Lens

Le meilleur XI de l'histoire du RC Lens

Kristen Collie
Marc-Vivien Foé, Raphaël Varane et Jean-Guy Wallemme.
Marc-Vivien Foé, Raphaël Varane et Jean-Guy Wallemme. / Getty Images
facebooktwitterreddit

Fondé en 1906, le RC Lens est un incontournable du paysage footballistique français. Champion de France en 1998 sous l'impulsion de l'emblématique capitaine Jean-Guy Wallemme, les Sang et Or rayonnent surtout par une ferveur unique à l'échelle de l'Hexagone. Avec la contribution de l'association de supporters Sang et Nord, qui a sondé ses plus fidèles adhérents, nous avons tenté d'élire le meilleur XI de l'histoire du club artésien.


Formation en 3-4-3

1. Guillaume Warmuz - Gardien de but

Guillaume Warmuz au duel avec l'AC Milan en Ligue des Champions.
Guillaume Warmuz au duel avec l'AC Milan en Ligue des Champions. / DENIS CHARLET/Getty Images

Titulaire dans les cages lensoises de 1993 à 2002 pour un total de 427 rencontres, Guillaume Warmuz est un monument du RC Lens. Champion de France en 1998 où il est notamment l'auteur de 16 clean-sheets, le portier aujourd'hui âgé de 50 ans restera à jamais associé à l'âge d'or du club nordiste.

Défenseurs

2. Éric Sikora

Éric Sikora a assuré plusieurs interims sur le banc du RC Lens.
Éric Sikora a assuré plusieurs interims sur le banc du RC Lens. / AFP Contributor/Getty Images

Le Sang et or dans les veines. Formé au club, joueur, entraîneur, Éric Sikora a tout connu avec le RC Lens. Maillon essentiel de l'épopée en 1998, le natif de Courrières, en périphérie lensoise, entre dans la catégorie des rares joueurs à avoir effectué l'intégralité de sa carrière dans un seul et même club.

3. Jean-Guy Wallemme (C)

jean-Guy Wallemme capitaine et âme du RC Lens champion de France 1998.
jean-Guy Wallemme capitaine et âme du RC Lens champion de France 1998. / PATRICK KOVARIK/Getty Images

L'âme de cette équipe, l'emblématique capitaine. Jean-Guy Wallemme est indissociable du RC Lens et de son âge d'or à la fin des années 90. De ses débuts, le 12 novembre 1986 face au PSG, au titre de champion de France en 1998, le rugueux défenseur central s'était imposé comme l'un des meilleurs défenseurs du pays à l'époque.

4. Raphaël Varane

Raphaël Varane à ses débuts avec le RC Lens.
Raphaël Varane à ses débuts avec le RC Lens. / AFP/Getty Images

Moins marquant que Jean-Guy Wallemme, la faute à 24 petites rencontres avec son club formateur lors de la saison 2010-2011, Raphaël Varane n'en est pas moins, incontestablement, le meilleur joueur formé au club et passé par le RC Lens.

Champion du monde 2018, trois Ligue des Champions avec le Real Madrid, 71 sélections avec les Bleus à seulement 27 ans... ça vous place un homme.

Milieux de terrain

5. Frédéric Déhu - Milieu défensif

Avant de partir pour le FC Barcelone et le PSG, Déhu s'est fait un nom à Lens.
Avant de partir pour le FC Barcelone et le PSG, Déhu s'est fait un nom à Lens. / JACK GUEZ/Getty Images

Avant de défendre les couleurs du Barça, du PSG et de l'OM, Frédéric Déhu s'est révélé au RC Lens, où il a brillé de 1991 à 1999 dans un rôle de sentinelle juste devant la défense. Des performances sous le maillot sang et or qui lui valent d'honorer sa première sélection en Bleu (5 au total) le 19 août 1998, lors d'un match de préparation pour le Mondial 98 contre l'Autriche.

6. Seydou Keita - Milieu récupérateur

Seydou Keita a explosé au RC Lens.
Seydou Keita a explosé au RC Lens. / PASCAL GUYOT/Getty Images

Le Malien est tout simplement l'un des meilleurs milieux du championnat de France du début des années 2000. Arrivé en 2002 au RC Lens en provenance du FC Lorient, Seydou Keita a explosé avec les Sang et Or.

De quoi attirer l'œil de Séville en 2007, puis du FC Barcelone l'année suivante, où il remporte notamment deux Ligue des Champions. Encore aujourd'hui, l'international malien (102 sélections, 22 buts) est considéré comme l'un des meilleurs joueurs africains de l'Histoire.

7. Marc-Vivien Foé - Milieu récupérateur

Le regretté Marc-Vivien Foé, légende du football africain et du RC Lens.
Le regretté Marc-Vivien Foé, légende du football africain et du RC Lens. / FRANCK FIFE/Getty Images

En parlant de meilleur joueur africain de l'Histoire, en voilà un autre qui truste les sommets. Le regretté Marc-Vivien Foé, tragiquement décédé un 26 juin 2003 avec la sélection du Cameroun, lors d'un match de Coupe des Confédérations face à la Colombie, restera à jamais dans les mémoires.

Légende des Lions indomptables, c'est au RC Lens qu'il explose. Arrivé en provenance du Canon Yaoundé en 1994, le milieu défensif est monté en puissance pour devenir un des meilleurs du championnat à son poste. Il poursuivra sa brillante carrière à West Ham (1999-2000), l'OL (2000-2002) et Manchester City (2002-2003).

8. Vladimir Smicer - Milieu offensif

L'élégant Vladimir Smicer, international tchèque.
L'élégant Vladimir Smicer, international tchèque. / PHILIPPE HUGUEN/Getty Images

Avant d'exploser à Liverpool, où il remportera la Champions League en 2005 lors du fameux "miracle d'Istanbul", le prodige tchèque a enflammé Felix-Bollaert de sa technique soyeuse.

Recruté en provenance du Slavia Prague en 1996, la légende du football tchèque (80 sélections, 27 buts) avait tout de la bonne pioche. 120 matchs et 22 buts plus tard, difficile de contredire ce constat.

Attaquants

9. Tony Vairelles - Attaquant

Tony Vairelles en Ligue des Champions avec sa légendaire coupe mulet.
Tony Vairelles en Ligue des Champions avec sa légendaire coupe mulet. / OLIVIER MORIN/Getty Images

Tous les supporters ont besoin d'un joueur auquel s'identifier et aduler. Au RC Lens, il s'agissait de Tony Vairelles. Unanimement apprécié, ses quatre saisons au club ont coïncidé avec les plus grands succès du RC Lens.

À son arrivée, l'ambitieux Gervais martel a assuré que cet attaquant à la mythique coupe mulet "mènera le club au sommet", et il ne s'est pas trompé, lorsqu'en 1997-1998, l'international français (8 sélections) inscrit des buts décisifs et mène les Sang et Or vers leur premier, et à ce jour seul, titre national.

10. Ahmed Oudjani - Attaquant

Avec Rachid Mekhloufi, Rabah Madjer et Mustapha Dahleb, il fait certainement partie des meilleurs joueurs algériens de l'Histoire. Recordman de réalisations sous le maillot sang et or, avec 118 buts, son aura est éternelle tant dans le Nord de la France qu'en Algérie.

11. Roger Boli - Attaquant

Roger Boli (à droite) face à Christian Karembeu.
Roger Boli (à droite) face à Christian Karembeu. / THOMAS COEX/Getty Images

Formé à l'AJ Auxerre, l'attaquant franco-ivoirien atteint le zénith de sa carrière au RC Lens. Entre 1989 et 1996 il inscrit 75 buts en 253 rencontres, dont une saison 1993-1994 où il culmine à 18 buts en championnat. Dans l'ombre de son frère Basile à l'échelle de l'Hexagone, Roger est le seul Boli qui compte dans le Nord de la France.

facebooktwitterreddit