Ligue 1

Saint Étienne - OM : Le XI combiné des joueurs passés par les deux clubs

Baptiste Marin
Dimitri Payet connaît parfaitement la pelouse de Geoffroy-Guichard.
Dimitri Payet connaît parfaitement la pelouse de Geoffroy-Guichard. / John Berry/GettyImages
facebooktwitterreddit

Rencontre historique du Championnat de France, l'AS Saint-Étienne reçoit ce samedi (21h) l'Olympique de Marseille à l'occasion de la 30ème journée de Ligue 1. L'occasion parfaite pour la rédaction de 90 min de vous proposer son XI combiné des joueurs passés à la fois chez les Verts et à la fois du côté de l'OM.


1. Gardien : Joseph-Antoine Bell

Gardien important dans l'histoire du Cameroun, Joseph-Antoine Bell est le portier de l'Olympique de Marseille lorsque Bernard Tapie arrive dans le club phocéen. Des années plus tard, le Camerounais terminera sa carrière du côté de l'ASSE. On aurait pu mettre George Carnus à sa place, on a souhaité aligner le gardien des Lions Indomptables pour rendre hommage au pays, qualifié cette semaine pour la prochaine Coupe du monde.

2. Défenseur central : William Saliba

UEFA Europa League"Galatasaray AS v Olympique Marseille"
William Saliba / ANP/GettyImages

À l'Olympique de Marseille, William Saliba réalise une saison exceptionnelle. Le défenseur, prêté par Arsenal, impressionne par ses qualités défensives et sa capacité à relancer. Jorge Sampaoli l'aime beaucoup, et Didier Deschamps l'a sélectionné pour le dernier rassemblement des Bleus. Formé à Saint-Étienne, le natif de Bondy a rapidement été repéré après de bons matchs chez les Verts. Et il s'est envolé vers Arsenal.

3. Défenseur central : Laurent Blanc

Laurent Blanc of Marseille
Laurent Blanc / Shaun Botterill/GettyImages

S'il n'est pas dans la meilleure forme de sa carrière, Laurent Blanc atterrit en 1993 du côté de Saint-Étienne." Le Président" évolue pendant deux saisons chez les Verts. Et en 1997, Blanc réalise son rêve en rejoignant Marseille, un club où il a toujours rêvé d'évoluer. Il sera notamment de l'aventure phocéenne en Coupe UEFA où les Marseillais atteignent la finale en 1999. Sa passe de la tête ratée sera à l'origine du premier but de Parme vainqueur (3-0).

4. Défenseur central : Zoumana Camara

Toulouse's French midfielder Laurent Bat
Zoumana Camara / PHILIPPE MERLE/GettyImages

Zoumana Camara compte une sélection avec l'équipe de France. Une cape acquise lors de la Coupe des Confédérations à l'époque où le défenseur central évoluait à Marseille. Avant de partir à Paris, Camara s'illustrait du côté de l'ASSE. Club où Camara avait connu un premier passage au milieu des années 90 lors de ses premiers mois chez les professionnels.

5. Milieu droit : Dimitri Payet

Saint-Etienne French forward Dimitri Pay
Dimitri Payet / PHILIPPE MERLE/GettyImages

Au moment d'établir ce XI combiné, le nom de Dimitri Payet est rapidement arrivé dans notre esprit. Après un passage à Nantes, le Réunionnais se fait connaître lors de son passage chez les Verts. Performant, il découvre même l'équipe de France. Des années plus tard, Payet régale désormais les fans de l'Olympique de Marseille et continue d'impressionner à 35 balais. Il en est même le capitaine cette année.

6. Milieu central : Laurent Fournier

Auxerre's French coach Laurent Fournier
Laurent Fournier / KENZO TRIBOUILLARD/GettyImages

Formé chez le rival lyonnais, Laurent Fournier rejoint Saint-Étienne à la fin des années 80. Le milieu de terrain s'installe comme un pion important chez les Verts pendant deux saisons avant de s'engager à l'Olympique de Marseille. S'il ne reste qu'une saison chez les Phocéens, Fournier est titulaire lors de la défaite de l'OM face à l'Étoile rouge de Belgrade en finale de C1.

7. Milieu central : Thierry Laurey

FBL-FRA-CUP-MARSEILLE-STRASBOURG
Thierry Laurey / GERARD JULIEN/GettyImages

Avant de devenir un entraîneur au tempérament plutôt cash, Thierry Laurey a connu une belle carrière de joueur. Milieu défensif, le natif de Troyes réalise une première saison très solide et prometteuse à l'OM avant d'être prêté à Montpellier en 1987. À la fin de la saison 1990-1991, Laurey, à la peine au PSG, se retrouve à Saint-Étienne pendant plusieurs mois.

8. Milieu gauche : Georges Bereta

FBL-FRA-CUP-ASSE-NANTES
Georges Bereta (à droite) avec le maillot des Verts. / STR/GettyImages

Au cours de sa carrière, Georges Bereta n'a joué que pour deux clubs: à Saint-Étienne puis à Marseille. Sa présence dans ce XI était indispensable. Au début des années 70, Bereta est l'un des meilleurs joueurs français et empile les titres avec Saint-Étienne. Il choisit ensuite de rejoindre l'OM où il remporte la Coupe de France en 1976. Le gaucher cumule plus de 400 matchs chez les professionnels au cours sa carrière.

9. Meneur de jeu : Rémy Cabella

FBL-FRA-CUP-MARSEILLE-MONACO
Rémy Cabella / VALERY HACHE/GettyImages

Champion de France avec Montpellier, Rémy Cabella n'est pas parvenu à s'installer durablement dans un club après son passage dans l'Hérault. À Newcastle, le milieu français est prêté à Marseille où il s'engage finalement pendant plusieurs saisons. Et les Olympiens choisissent de le prêter à l'ASSE pendant un an. Il reste une saison supplémentaire chez les Verts où il réussit une bonne saison (34 matchs, 10 buts) avant de partir en Russie.

10. Brandão

Brandao
Brandão / Valerio Pennicino/GettyImages

Brandão a marqué les esprits lors de son passage à l'Olympique de Marseille. Le Brésilien y a été adulé, critiqué et même moqué. Et les supporters olympiens n'oublieront jamais son contrôle du dos et son but face à l'Inter en Ligue des champions. Après Marseille, le natif de São Paulo restera deux saisons à Saint-Étienne où il inscrira 23 buts en 67 apparitions avec les Verts. Petite mention à Salif Keïta, immense attaquant de l'ASSE et aussi passé par Marseille dans les années 70.

11. Bafétimbi Gomis

Saint-Etienne's French forward Bafetimbi
Bafé Gomis / PHILIPPE MERLE/GettyImages

Il fallait évidemment parler de" La Panthère" dans ce XI combiné. Elle n'est pas rose, mais elle est bien verte en début de carrière. Bafé Gomis enchaîne les buts à Saint-Étienne et devient vite une valeur montante du championnat. Il partira en 2009 vers l'Olympique lyonnais. Après un départ à Swansea, l'avant-centre revient en France lors de la saison 2016-2017 à Marseille. Gomis franchira la barre des 20 buts cette année-là et sera rentré rapidement dans les cœurs marseillais.

facebooktwitterreddit