Lionel Messi

PSG : Le numéro 10, Paris, l'Argentine... les confidences de Lionel Messi

Alexis Goudlijian
Lionel Messi, le Ballon d'Or à Paris.
Lionel Messi, le Ballon d'Or à Paris. / John Berry/GettyImages
facebooktwitterreddit

A l'occasion de sa traditionnelle interview de Ballon d'Or accordée à France Football, Lionel Messi est revenu sur des passages marquants de sa carrière, ses traits de caractère, le Paris Saint-Germain ou encore l'Argentine. Extraits.


Certes, depuis le mois d'août, nous n'avons pas encore vu la meilleure version de Lionel Messi en Ligue 1. Toutefois, le championnat de France a, grâce au Paris Saint-Germain, la chance de compter un septuple Ballon d'Or, fraîchement élu, dans ses rangs. L'Argentin est une icône dans le monde et vraisemblablement l'un des meilleurs joueurs de l'Histoire.

Le numéro 30 parisien a d'ailleurs donné une interview au magazine France Football. L'occasion pour lui de se dévoiler, et d'évoquer plusieurs moments de sa carrière.

Messi veut être le meilleur, mais...

La Pulga a rapidement évoqué son statut, et s'est détachée de la prétention d'être considérée comme le meilleur. "Je ne l'ai jamais dit, pensé, ni même essayé de me faire à cette idée. Pour moi, le seul fait de pouvoir être considéré ou cité comme l'un des meilleurs joueurs du monde, c'est plus que suffisant. C'est quelque chose que, jamais, je n'aurais osé imaginer ou rêver."

"Mais... (Il marque une pause.) Je ne sais pas comment le dire pour que ce ne soit pas mal interprété... Ce n'est pas que ça ne m'intéresse pas, mais, disons, que je n'accorde pas tellement d'importance à tout ça. Ça ne change rien pour moi d'être le meilleur ou non. Et je n'ai jamais non plus cherché à l'être", a souligné l'ancien Barcelonais.

Au service du collectif à Paris

Preuve de sa simplicité, cet esthète du football qui adore marquer des buts "moches" selon ses dires, s'est aussi confié sur ses débuts au PSG et sa faculté à ne pas tirer la couverture sur lui. Il l'a notamment démontré en refusant de chiper le numéro 10 à Neymar.

"Le 10, c'était lui. Moi, j'étais nouveau au club, je venais pour aider. C'était un geste extraordinaire de sa part. Je m'y attendais, car je connais « Ney ». Nous avons passé du temps au Barça et nous sommes amis. Il me semblait plus juste qu'il garde le numéro 10. C'est pourquoi j'en ai pris un autre qui me plaisait (le 30)", a expliqué Messi.

Ce dernier a aussi commenté une action, quand en Ligue des Champions, il s'est allongé derrière le mur parisien sur un coup-franc adverse. Une implication défensive rarement constatée venant de l'Argentin. "À ce moment-là, nous avions besoin de cela. Nous étions en train de gagner. Il n'y avait personne pour le faire et, comme j'étais là, je me suis couché. Franchement, ce n'est rien. On doit tous apporter quelque chose pour obtenir des résultats" a-t-il souligné.

Messi n'est pas Maradona

Dans un entretien particulièrement riche et intéressant, Messi est enfin revenu sur sa carrière internationale compliquée avec l'Argentine, mais en nette amélioration depuis plusieurs mois, en témoigne le sacre lors de la dernière Copa America. La Pulga est sur un nuage et refuse la comparaison avec une autre icône : le regretté Diego Maradona.

"Non, non. Sincèrement, je ne me suis jamais comparé à Diego, absolument pas. Je ne prêtais pas attention à ces comparaisons. En revanche, d'autres critiques m'ont dérangé par le passé. J'ai traversé des moments très difficiles avec la sélection, réellement, mais pas pour cette raison. Pour des choses qu'on a pu dire qui dépassent le cadre du sportif, lorsqu'on m'a attaqué sur des terrains qui n'avaient rien à voir avec le football", a terminé la nouvelle star du PSG.

Des messages sincères, sans langue de bois et particulièrement forts.

facebooktwitterreddit