10 ans de 90min

Pourquoi Lionel Messi est le plus grand joueur de la dernière décennie

Jean Dubas
Lionel Messi a remporté tous les trophées cette dernière décennie.
Lionel Messi a remporté tous les trophées cette dernière décennie.
facebooktwitterreddit

Pour fêter les 10 ans de 90min, on a décidé de relancer un débat vieux comme l'époque où la Pulga a explosé à la face du monde. Léo Messi est-il le meilleur joueur de tous les temps ? Mais 10 ans d'anniversaire obligent, on a décidé de restreindre ce débat à la dernière décennie (2011 - 2021).


Pour beaucoup, la question est déjà vite répondue : Lionel Andrés Messi Cuccitini, de son nom intégral, est le meilleur joueur de tous les temps. Pour certains, il n'est même pas le meilleur joueur argentin. Pour d'autres encore, il n'arrive pas aux premiers abdos d'un deuxième monstre, lui Portugais et connu pour ses mèches, sa marque de caleçon et peut-être un petit peu aussi pour ses aptitudes de footballeurs, entre autres.

Cette semaine, on va se demander si au moins Lionel Messi est bien le meilleur joueur de ces dix dernières années. Selon la Fédération internationale d'histoire et de statistiques du football (IFFHS), la Pulga est bien le meilleur joueur de la décennie (2010 - 2020)... mais chez 90min, on a le souci de la chose bien faite et on a décidé de décaler cette période d'un an (2011- 2021), anniversaire oblige. Puis on a également décidé d'étudier le sujet en détail. Voici nos arguments.

Les hommes mentent, pas les chiffres

D'un point de vue purement individuel, et si l'on effectue la comparaison secteurs par secteurs, difficile de rivaliser avec la Pulga. Messi est le joueur qui compte le plus de buts en championnat et également le meilleur passeur de ces dix dernières années. Dans ce dernier domaine, le natif de Rosario devance notamment des artistes en la matière comme Angel Di Maria ou encore Mesut Ozil.

De manière générale, l'Argentin de 33 ans a été impliqué sur la bagatelle de 693 buts, toutes compétitions confondues sur les dix dernières saisons, et personne ne fait mieux. A titre de comparaison, Cristiano Ronaldo a été impliqué sur 600 buts en prenant en compte la même période.

A noter également qu'au milieu de cette flopée de chiffres, Messi a sans doute réalisé la saison la plus retentissante de l'histoire du football en étant impliqué dans 102 buts (73 réalisations, 29 passes décisives) lors de la saison 2011-2012. Sur l'année civile 2012, la Pulga totalise 91 buts.

On peut également ajouter à ces chiffres que l'Argentin est le joueur qui a créé le plus d'occasions devant un certain Dimitri Payet. Il est également le meilleur dribbleur de la décennie avec plus de 1000 dribbles, à plus de 100 longueurs devant Eden Hazard. Enfin, le néo-parisien est devenu cet été, lors de la Copa America, le meilleur tireur de coups francs directs (58), une longueur devant CR7 et surtout bien devant les 27 unités du troisième en la matière, Hakan Çalhanoğlu.

En tête dans la course aux Ballon d'Or

Point culminant de l'accomplissement individuel, le Ballon d'Or. Il est le rêve de tout footballeur ou tout enfant rêvant un jour de devenir professionnel. La distinction individuelle suprême. Un rêve dont les deux monstres que sont Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ont privé bien d'autres footballeurs.

Et là aussi, l'Argentin devance le Portugais. Messi a en effet remporté cinq Ballon d'Or sur les dix dernières années, tandis que CR7 en compte un de moins. Seul Modric s'invite à la table des deux tauliers, et seulement parce qu'on lui offre le tabouret avec son Ballon d'Or remporté en 2018.

Si l'on souhaite en rajouter, on peut également mentionner les cinq souliers d'Or obtenus par la Pulga lors des dix dernières années contre trois pour Cristiano Ronaldo.

Un profil hors-norme

Tous les arguments évoqués précédemment convergent vers un seul et unique point : un profil sans doute jamais vu dans le football. Les chiffres sont une chose, les émotions en sont une autre. Jamais plus sans doute on ne reverra un joueur aussi complet, capable de donner l'impression d'aller plus vite que le ballon, de contrôler celui-ci comme si les deux ne faisaient qu'un.

Buteur, passeur, dribbleur, redoutable sur coup franc, capable d'éliminer une équipe à lui seul, capable de briser la réputation d'un défenseur, doté d'une vision de jeu rare, d'une intelligence affolante, et capable même de marquer de la tête face aux plus grands rocs du monde du haut de son mètre 69.

Lionel Messi défie les lois du football depuis son éclosion et n'a pas failli à la règle lors de la dernière décennie. Bien sûr, on pourra toujours parler de la fameuse ombre au tableau : ses récents parcours en Ligue des champions. Un domaine dans lequel CR7 a largement pris l'ascendant.

Mais Léo a transformé le Barça aussi bien que le Barça a fait de lui le joueur qu'il est devenu. Et la fin de la dernière décennie nous a bien fait rendre compte d'une chose : la Pulga a littéralement porté le club catalan à lui seul dans les moments les plus fastidieux de son histoire récente. En attestent les moments sombres de l'après Messi en Catalogne.


Pour ces différentes raisons, nous pensons donc que Lionel Andrés Messi Cuccitini a bien mérité son statut de meilleur joueur de la décennie, possiblement de tous les temps. Mais si le débat existe encore, c'est que l'Argentin fait toujours face à un Portugais bien décidé à laisser une plus grosse empreinte dans l'histoire.

L'essentiel, comme on à l'habitude de le dire, c'est de profiter de ces deux monstres qui se sont tirés vers le haut, ont participé à banaliser les records et les performances de haut vol, ont régné sur la dernière décennie, mais ont surtout participer à rendre ce sport un peu plus magnifique encore.

Et comme dirait Patrick Bruel, rendez-vous dans 10 ans, place des grands joueurs cette fois, pour connaître leur(s) successeur(s).

facebooktwitterreddit