Ligue 1

Le coup de gueule de Valère Germain après les incidents à Montpelier

Clément Mouffetard
valere Germain avec Montpellier cette saison
valere Germain avec Montpellier cette saison / PASCAL GUYOT/Getty Images
facebooktwitterreddit

Dans une conférence de presse, l'attaquant du MSHC, Valère Germain a condamné avec fermeté les incidents survenus ce mercredi soir, lors du match entre Montpellier et Bordeaux.


C'est une véritable hécatombe qui frappe la Ligue 1. Depuis le début de la saison, le championnat français est entaché par de nombreux événements violents. Ce mercredi soir, des échauffourées ont éclaté peu de temps avant la rencontre au stade de la Mosson qui opposait Montpellier à Bordeaux (3-3).

Pour la première fois cette année, un joueur a dit stop à ces violences. Pour Valère Germain, auteur d'un doublé c'est la goutte d'au qui fait déborder le vase. Au cours d'un rendez-vous avec la presse, l'ancien attaquant de l'Olympique de Marseille s'est exprimé au sujet des multiples incidents qui sont survenus dans l'hexagone.

Germain : "Il faut que les supporters se calment"

Le Montpelliérain a été scandalisé par la tournure des événements. En conférence de presse d'après-match, le buteur de la rencontre, Valère Germain a indiqué avec beaucoup de lassitude.

« Tout le monde a été énormément impatient durant cette longue période, mais il faut que les supporters se calment même si cela fait plaisir d'évoluer dans une ambiance festive comme ce soir. Il faut que les familles, les enfants, les pères, les mères puissent venir au stade tranquillement, que cela soit une fête comme cela a été le cas ce soir à l'intérieur du stade. Mais c'est vrai qu'il y a pas mal d'incidents depuis le début de saison. Je pense que les sanctions qui ont été prises n'ont pas forcément été assez dures.

Quand on envahit un terrain pour moi il doit y avoir des sanctions beaucoup plus dures pour que cela ne se reproduise plus. Je ne suis pas sûr qu'à Nice si y'avait eu dix ou quinze matchs de huis clos, ils seraient tous rentrés sur le terrain à Lens. Il faut que tout le monde se calme, on a besoin des supporters, on joue au football pour prendre du plaisir, eux viennent nous voir pour prendre du plaisir aussi. Il faut que cela reste une grande fête
»

Pour rappel, au moins seize Bordelais ont été blessés légèrement, six d'entre eux ont été transportés à l’hôpital. À l'heure actuelle, aucune interpellation n’a eu lieu, une enquête a été ouverte ce jeudi.

facebooktwitterreddit