Euro Féminin 2022

L'Angleterre sacrée, Wiegman reine incontestée en Europe, affluence record... 5 choses à retenir de l'Euro 2022

Justine Saint-Sevin
L'Angleterre, grand gagnant de cet Euro
L'Angleterre, grand gagnant de cet Euro / Naomi Baker/GettyImages
facebooktwitterreddit

Les Reines d'Angleterre, pluie de records, Sarina Wiegman en patronne, affluence grandissante, l'Euro féminin 2022 qui a couronné les Anglaises après leur victoire (2-1) en finale face aux Allemandes, a été à la hauteur des attentes.

On l'attendait plus grand que les précédents, on l'attendait comme une immense fête tant sur le terrain qu'en dehors dans le pays qui a vu naître le football. Il devait aussi et surtout consacrer l'évolution de ce football pratiqué par les femmes, valider cette hausse de niveau global, technique, tactique, qui accompagne un sport qui s'en donne chaque jour un peu plus les moyens. Cet Euro 2022, conclu par le sacre du pays hôte, l'Angleterre, face à l'Allemagne dimanche soir, a tenu toutes ses promesses. Tour d'horizon.

It's coming home

Jill Scott, Ellen White
L'Angleterre sacrée face à l'Allemagne, dimanche 31 juillet. / Robbie Jay Barratt - AMA/GettyImages

La dernière fois que l'Angleterre a remporté un trophée, le Mondial 1966 par l'équipe masculine, les femmes n'avaient pas le droit de jouer au foot, ce dernier étant considéré comme dangereux pour la santé.

Une mise en abîme qui ajoute encore du volume, s'il en fallait plus, à l'immense performance réalisé par les joueuses de Sarina Wiegman. Dimanche, elles se sont installées sur le toit de l'Europe en dominant l'Allemagne (2-1) dans un match engagé et après prolongation. Jamais l'Allemagne n'avait perdu en finale d'un Euro (8/8).

Les buteuses anglaises, Toone (62e) et Kelly (110e), sont les seules joueuses adverses à être parvenues à faire sauter le verrou allemand dans la compétition, permettant ainsi aux Anglaises de s'emparer d'une couronne qui leur avait échappé par deux fois (défaite contre la Suède en 1984 et contre l'Allemagne en 2009).

Beth Mead, meilleure joueuse du tournoi

Il ne pouvait pas en être autrement. Elue joueuse du match à deux reprises, et co-meilleure marqueuse avec l'avant-centre et capitaine allemande Alexandra Popp, Beth Mead (6 buts, record sur un Euro), a été élue meilleure joueuse du tournoi.

D'ailleurs, le cumul du nombre de buts marqués (6) et de passes décisives (5), fait de la joueuse d'Arsenal, la meilleure buteuse du tournoi. A noter, qu'hommes et femmes confondus, seul Alan Shearer a marqué davantage dans la compétition pour l’Angleterre (7).

Sarina Wiegman, madame 100%

Sarina Wiegman, Arjan Veurink
Sarina Wiegman n'a jamais perdu dans un Euro / Marc Atkins/GettyImages

Impossible de ne pas évoquer la sélectionneuse néerlandaise de cette équipe d'Angleterre qui prolonge son règne incontesté sur l'Europe. La reine des reines.

En accédant à la finale, Sarina Wiegman était certes devenue la première coach à diriger deux nations différentes à ce stade d'un Euro. Un détail à côté du fait que la sélectionneuse est tout simplement invaincue dans un Euro (12/12, 35 buts marqués, 5 encaissés). Deux parcours, en 2017 avec les Pays-Bas, en 2022 avec l'Angleterre, auréolés de deux sacres.

Mais ce n'est pas tout. La Néerlandaise, qui a aligné le même onze de départ à chaque match (chose inédite hommes et femmes confondus), a brillé tant par sa science tactique que par son coaching. Les deux joueuses entrées en finale ont marqué. Un exemple parmi d'autres. Notons aussi, que l'attaquante de Manchester United Alessia Russo a inscrit quatre buts en sortie de banc lors de cet Euro, un autre record.

Pas étonnant que les tweets demandant le rapatriement de Wiegman en France, en lieu et place de Corinne Diacre, ou arguant la Fédération anglaise de lui laisser les rênes en lieu et place de Gareth Southgate à la tête de la sélection masculine, n'aient poppés d'un peu partout après la rencontre.

Une affluence record

Le bilan réalisé à mi-parcours, à peine la phase de groupe terminée, augurait déjà du meilleur au vue des records battus.. ils n'ont fait que grandir.

La finale de cet Euro 2022 a réuni près de 87.192 spectateurs dans les travées de Wembley. Un record pour une compétition féminine disputée en Europe ( la finale olympique en 2012 avait réuni 80.203 spectateurs), mais aussi un record absolu pour une finale d'Euro, hommes et femmes confondus. La précédente marque était de 79.115 spectateurs lors du match opposant Espagne et URSS en 1964 à Santiago Bernabéu.

Cet édition 2022 est aussi devenue l'Euro féminin le plus suivi en affluence cumulée : 574.875 personnes. Un total en aucun cas surprenant, sachant que le record précédent (240.055), établit aux Pays-Bas en 2017, avait été égalé dès la 2e journée de la phase de groupes.

Rajoutons-en une couche, il s'agit aussi de l'Euro féminin le plus regardé de l'histoire.

Les Bleues brisent leur plafond de verre

On ne pouvait conclure ce tour d'horizon sans citer le parcours de l'équipe de France. Si les chantiers sont nombreux pour une sélection, qui a pu mesurer lors de la demi-finale perdue contre l'Allemagne - et en jetant un oeil sur le niveau de cette finale - ce qui la séparait de ces nations qui gagnent des titres, les Bleues repartent tout de même de cet Euro avec des satisfactions.

Parmi elles, l'émergence de certains talents, mais aussi est surtout le fait que cette génération a enfin accédé aux demi-finales d'un Euro, et permis à l'équipe de France de retrouver ce dernier carré qui la fuyait depuis dix ans toutes compétitions confondues. Encore insuffisant pour espérer rafler un premier sacre, une bonne base pour la suite.

facebooktwitterreddit