Équipe de France

Islande U21 - France U21 (0-2) : Les 5 leçons à retenir de la solide victoire des Bleuets

Marian Le Lorec
Les Bleuets concentrés avant de disputer cette rencontre cruciale.
Les Bleuets concentrés avant de disputer cette rencontre cruciale. / ATTILA KISBENEDEK/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'Equipe de France U21 s'est imposée contre leurs homologues islandais (0-2), ce mercredi soir au Alcufer Stadion, à Gyor (Hongrie). Un succès acquis en première période, qui a permis de contrôler tranquillement la seconde. La France assure son billet pour les quarts de finale.


1. La qualification et les Pays-Bas à l'horizon

L'essentiel pour les hommes de Sylvain Ripoll était la qualification en quarts de finale. Dans un groupe abordable sur le papier, les Espoirs ont répondu présent, en s'adjugeant la deuxième place du groupe derrière les Danois.

Cette victoire dans ce match crucial assure aux Bleuets de se retrouver pour le prochain rassemblement. Une qualification plus difficile que prévue, mais les partenaires de Jules Koundé se sont montrés à la hauteur de cet événement.

Rendez-vous le 31 mai pour nos Espoirs où ils affronteront le premier du groupe A, les Pays-Bas.

2. Des Bleuets réalistes

Dans une rencontre dominée de bout en bout, La formation de Ripoll s'est montrée réaliste avec deux buts en deux tirs cadrés. Une possession de balle avoisinant les 70%, mais très peu d'occasions à la clé.

Matteo Guendouzi lançait parfaitement les hostilités. Le milieu de Berlin s'est projeté dans la surface avant de reprendre un centre de l'ancien Lorientais, Alexis Claude-Maurice. Les Bleuets ont doublé la mise juste avant la mi-temps : Edouard a réalisé une magnifique pichenette pour tromper le portier islandais.

En seconde période, la France s'était clairement mise en mode gestion et n'a pas réellement tenté de tuer le match. Sans conséquence pour les tricolores, face à une faible formation.

3. Le zéro pointé islandais

FBL-EUR-U21-ISL-FRA
Les Islandais n'ont pas trouvé la solution contre la formation tricolore. / ATTILA KISBENEDEK/Getty Images

Privé de quatre cadres pour ce match, venus renforcés la sélection A pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Les Espoirs islandais affichent un triste bilan de 0 point en 3 journées. Seulement un but inscrit, la formation de Jonasson s'est montrée trop timide offensivement.

Coté défensif ce n'est guère mieux, avec huit buts encaissés, ce qui en fait la pire défense de l'Euro. Une possession moyenne de 35% sur l'ensemble des trois rencontres, trop peu pour inquiéter ses adversaires. Une force de projection trop timorée en attaques rapides, l'Islande n'a pas fait le poids dans cette compétition.

Cette campagne islandaise restera tout de même une bonne expérience, la jeune génération devra travailler pour espérer la même réussite que ses aînés.

4. Un Odsonne Edouard record

C'est chose faite après ce match, Odsonne Edouard devient le meilleur buteur de l’histoire des Espoirs de l’Équipe de France. Le buteur de Glasgow est décidément en feu sous le maillot des Bleuets, en étant l'auteur de 17 buts en 13 matchs.

Titulaire lors des trois matchs de poule, l'attaquant français de 23 ans a la confiance de son entraineur. Il a répondu présent pendant la compétition avec deux réalisations lors des trois rencontres.

Edouard aura sûrement la lourde tâche de porter l'attaque tricolore face à la sélection hollandaise. Espérons la même réussite qu'il connait ces derniers mois.

5. La France a pris son destin en main

FBL-EUR-U21-ISL-FRA
Les Bleuets ont montré un visage solide pour s'imposer face à l'Islande. / ATTILA KISBENEDEK/Getty Images

Après la défaite inaugurale dans cet Euro 2021 face au Danemark (0-1), les Bleuets ont parfaitement réagi contre la Russie (2-0). La troupe de Ripoll avait son destin en main avant cette rencontre cruciale, une victoire maîtrisée face aux jeunes pousses islandaises (2-0).

Grand favori pour le titre, Les Espoirs ont montré une force de caractère pour se qualifier en quarts de finale. Dos au mur dès la première journée de ce groupe C, la sélection tricolore, sûre de ses forces, à montrer un état d'esprit solidaire.

Un groupe est né après cette phase de poules, de bon augure pour la phase finale de l'Euro.

facebooktwitterreddit