Équipe de France

Equipe de France : Lizarazu ne tarit pas d'éloges sur Lucas Hernandez

Tibor Turpin
Lizarazu a encensé Lucas Hernandez
Lizarazu a encensé Lucas Hernandez / Aurelien Meunier/Getty Images
facebooktwitterreddit

Absent face à la Hongrie, Lucas Hernandez est très important pour l'équipe de France. Impérial défensivement il apporte aussi beaucoup de solutions en attaque. Un profil qui plait énormément à une légende de l'équipe de France, lui aussi latéral gauche, Bixente Lizarazu.


Très en vue lors des matchs de préparation et du premier match des Bleus lors de l'Euro face à l'Allemagne (1-0), Lucas Hernandez attire beaucoup de commentaires positifs à son égard. Souriant et jovial, il est cependant impitoyable sur le terrain. Grâce à ses performances, le défenseur du Bayern Munich est en train de devenir un pilier de l'équipe de France.

"Surprise" du mondial 2018, titulaire à la place de Benjamin Mendy, Lucas Hernandez est depuis devenu un joueur indispensable du groupe de Didier Deschamps. Avec un esprit conquérant et une mentalité de vainqueur, l'arrière gauche insuffle une énergie positive sur le terrain. Ne connaissant qu'une seule défaite en 27 sélections, il est en quelque sorte un talisman sacré pour les Bleus.

De quoi satisfaire l'ancien joueur de l'équipe de France, Bixente Lizarazu, qui a tenu à mettre en avant le travail du latéral gauche.

"Hernandez est un leader de combat"

Interrogé pour le journal L'Équipe, Bixente Lizarazu ancienne gloire de l'équipe de France et championne du monde en 1998, a voulu mettre en avant l'implication et les efforts de Lucas Hernandez sous le maillot tricolore.

"Lucas Hernandez a dominé son couloir gauche avec autorité. Face à l’Allemagne, il avait un sacré client avec Kimmich et il a donné le bon tempo le faisant voler sur le premier contact. Hernandez est un leader de combat qui transmet son énergie et son agressivité à toute l’équipe. Même si la défense est sa première nature, il arrive souvent à être efficace offensivement, à l'image de son centre qui amène le but contre son camp de Hummels."

Vrais reconnaissent vrais.

facebooktwitterreddit