Équipe de France : Les 12 joueurs qu'on aimerait voir faire leur début en Bleu en 2021

Antoine Colin
Jan 3, 2021, 10:57 AM GMT+1
Boubacar Kamara, Odsonne Édouard et Wesley Fofana.
Boubacar Kamara, Odsonne Édouard et Wesley Fofana.
facebooktwitterreddit

À l'approche du prochain Euro et à quelques heures d'une nouvelle année, Didier Deschamps n'a que l'embarras du choix concernant l'avenir de sa sélection. Devenue l'une des nations majeures du football, la France possède un vivier de jeunes talents incroyables à travers le continent.

Des générations brillantes qui ont conquis le monde et qui pourraient bien voir arriver de nouveaux petits Bleus pour constituer l'Équipe de France de demain. Focus sur les 12 joueurs qu'on aimerait voir faire leurs débuts en Bleu en 2021.

1. Wesley Fofana (Leicester)

"Je suis là où je voulais être". Tels sont les mots de Wesley Fofana lors de sa dernière interview pour Canal +. Et aujourd'hui, on commence à mieux comprendre pourquoi. La plus grosse vente de l’histoire des Verts vers Leicester semble pour l’instant plus que satisfaire Leicester et l'ASSE.

Le Marseillais est en train de le prouver tout l'étendu de son talent sur cette première partie de saison outre-Manche. D'autant plus qu'à seulement 19 ans, le gaillard d’1m90 n’a rien à envier aux autres défenseurs internationaux français.

2. Théo Hernandez (AC Milan)

Theo Hernandez attend impatiemment une convocation de Deschamps.
Theo Hernandez attend impatiemment une convocation de Deschamps. | Jonathan Moscrop/Getty Images

Après une campagne 2019-2020 remarquée en Serie A, Théo Hernandez réalise un excellent début de saison avec l’AC Milan. À tel point que le nom du frère de Lucas Hernandez est régulièrement associé avec l’équipe de France… Sans pour autant être appelé par Didier Deschamps.

Pour espérer figurer dans la liste des Bleus appelés à l'Euro, le joueur d'origine espagnole devra continuer à briller en Ligue Europa et en Serie A, un championnat où il fait déjà l’unanimité avec un total de quatre buts et cinq passes décisives en 20 rencontres toutes compétitions confondues.

3. Moussa Diaby (Bayer Leverkusen)

Moussa Diaby évolue actuellement avec les Espoirs.
Moussa Diaby évolue actuellement avec les Espoirs. | John Berry/Getty Images

Si Peter Bosz, son entraîneur au Bayern Leverkusen, en fait l'éloge et le voit accéder à la sélection, c'est pour la simple et bonne raison que l'ailier gauche s'est métamorphosé depuis son arrivée au club en 2019 en provenance du PSG.

Recruté contre 15 millions d'euros, le joueur a eu besoin d'un temps d'adaptation même s'il a tout de même disputé 39 matchs et inscrit huit buts lors de sa première saison. Même constat cette saison (5 buts sur 20 matches). Diaby peut donc voir beaucoup plus grand.

4. Jules Koundé (FC Séville)

Très bon à Bordeaux, Jules Koundé a confirmé à l'échelon supérieur la saison dernière à Séville. Le défenseur central français de 22 ans a notamment remporté la Ligue Europa et s'est affirmé comme l'un des meilleurs défenseurs de Liga.

Depuis, ses progrès sont encore plus éclatants. Précis balle au pied, costaud dans les duels et intelligent dans la lecture du jeu, le natif de Paris est un roc et forme une charnière difficile à transpercer avec Diego Carlos.

Une réussite qui lui donne légitimement des ambitions pour l’avenir, notamment chez les Bleus.

5. Christopher Nkunku (RB Leipzig)

Titulaire indiscutable depuis la saison passée, Christopher Nkunku a réussi à se faire remarquer grâce à des prestations convaincantes en Ligue des Champions, compétition qui fait souvent figure de juge de paix dans l'esprit de Didier Deschamps.

Premier joueur français à délivrer quatre passes décisives lors d'un match dans les cinq grands championnats depuis la saison 2006-2007, le milieu de 23 ans est un redoutable passeur et mérite d'avoir sa chance au vu de ses récentes performances.

6. Boubacar Kamara (OM)

Boubacar Kamara est un cadre des Bleuets.
Boubacar Kamara est un cadre des Bleuets. | John Berry/Getty Images

Cette saison, il est clairement l’un des éléments clés d’une écurie olympienne qui réalise un bon parcours en Ligue 1. Formé au poste de défenseur central, le pur produit du centre de formation de l’Olympique de Marseille excelle également au poste de sentinelle.

Une ascension fulgurante qui mène à se poser la question de savoir si le Minot de 21 a une chance d’être bientôt appelé en équipe de France.

7. Jordan Veretout (AS Rome)

En Serie A depuis 2017, avec une première expérience de deux ans à la Fiorentina, l’ancien Canari (2003-2015) a tout de suite pris la mesure de son talent et des particularités du championnat italien.

En plus d'être un milieu de terrain moderne "box to box", le joueur de la Roma est techniquement très doué et tout simplement incroyable à la récupération.

Avec un ratio de 8 buts et 3 passes décisives en 16 rencontres toutes compétition confondues, il est difficile de pouvoir passer à côté d'un milieu de terrain aussi complet.

8. Nordi Mukiele (RB Leipzig)

Mukiele est devenu titulaire indiscutable à Leipzig cette saison
Mukiele est devenu titulaire indiscutable à Leipzig cette saison | RONNY HARTMANN/Getty Images

Titulaire indiscutable avec Julian Nagelsmann, Mukiele en a ainsi presque fait oublier les quelques soucis qu'il a pu avoir à ses débuts en Allemagne. Le changement, il n'a pas uniquement été réalisé sur le plan mental. Au niveau du jeu, l'ancien du MHSC a progressé à vitesse grand V.

Un profil unique qui a séduit le public allemand par sa polyvalence et ses dispositions à se montrer efficace aussi bien en phases offensives que défensives.

9. Bouna Sarr (Bayern Munich)

"Je travaille dur pour ce grand objectif. Je n’abandonnerai pas et je travaillerai tous les jours pour y arriver".

Convoqué en novembre en équipe de France, mais finalement forfait à cause d’une blessure à la cuisse, Bouna Sarr a confiésur le site du Bayern Munich qu’il comptait bien participer à l’Euro l’été prochain.

Solide défensivement, mais aussi entreprenant offensivement, Sarr impressionne. Son ascension, combinée au manque de solutions au poste de latéral droit pourrait largement amener Didier Deschamps à explorer cette piste.

10. Allan Saint Maximin (Newcastle United)

Allan Saint-Maximin a toujours été considéré comme un joueur différent avec un talent hors du commun. Plus précis et incisif dans son jeu, le joueur de Newcastle en Premier League pourrait bientôt venir toquer à la porte de l’équipe de France s'il continue de progresser et de porter son équipe.

11. Téji Savanier (Montpellier HSC)

Le milieu du MHSC a marqué les esprits. Malheureusement, il part avec du retard sur certains tauliers de la sélection comme le revenant Paul Pogba ou encore N’Golo Kanté. Mais, la porte n’est clairement pas fermée. Le rêve est encore permis pour le petit prince des Gitans, Téji Savanier.

Pour y accéder, le joueur de Montpellier est appelé à confirmer ses prestations sur le long terme et face à des adversaires de calibre mondial.

12. Odsonne Edouard (Celtic Glasgow)

En attendant la sélection A, le joueur du Celtic Glasgow continue d'écrire son histoire dans les catégories de jeunes de l'équipe de France. Titulaire à la pointe de l'attaque des Bleuets, l'ancien Toulousain a toujours été performant, se signalant par son sens aiguisé du but.

Edouard a inscrit 27 buts et délivré 19 passes décisives en 2019-20 contre 11 buts en 22 apparitions cette saison. Des statistiques significatives qui traduisent au mieux son apport dans le jeu des Bhoys. Une volonté qui pourrait se matérialiser par une sélection avec les A si Edouard maintient son niveau de performance dans le championnat écossais et chez les Bleuets.

facebooktwitterreddit