Équipe de France

Equipe de France : Griezmann juge bénéfique la défaite face au Danemark

Alexis Goudlijian
Antoine Griezmann n'a pas franchement brillé face au Danemark (1-2) vendredi.
Antoine Griezmann n'a pas franchement brillé face au Danemark (1-2) vendredi. / Xavier Laine/GettyImages
facebooktwitterreddit

Au sortir de la défaite de l'équipe de France, renversée par le Danemark (1-2) vendredi en Ligue des Nations, Antoine Griezmann a refusé de s'apitoyer sur le sort des Bleus. Au contraire, l'attaquant tricolore cherche des points positifs et voit ce revers comme un rappel à l'ordre.


Intéressante dans les intentions, mais trop brouillonne autant en attaque qu'en défense, l'équipe de France a subi la loi du Danemark (1-2) vendredi en Ligue des Nations, en se faisant renverser en seconde période par la sélection de Christian Eriksen. Une défaite en somme logique pour des Bleus émoussés, mais aussi trop fébriles.

Et si certains observateurs peuvent s'inquiéter du scénario de la partie, alors que les champions du monde affrontaient la 11e nation au classement FIFA et demi-finaliste du dernier Euro, Antoine Griezmann n'a, de son côté, pas tiré la sonnette d'alarme. Bien au contraire.

Après le Danemark, une remise en question nécessaire pour les Bleus ?

En zone mixte, le sociétaire de l'Atletico Madrid a considéré ce revers comme un rappel à l'ordre, en repoussant le simple argument de la fatigue. "On aborde ces matchs toujours avec la même envie. Personnellement, que ce soit en mars, juin ou octobre, peu importe, c'est l'équipe de France, tu dois tout donner. C'est vrai qu'il y a de la fatigue, beaucoup de joueurs à 40 matchs, mais on a la chance d'avoir un banc de qualité", a assuré le Colchonero.

"On a le match de lundi, on verra quelle équipe le coach mettra en place, mais je pense qu'il n'y a pas de souci là-dessus. (...) Après une défaite, tu cherches toujours ce qui n'a pas été. C'est bien, on va pouvoir voir un peu ce qu'on a mal fait défensivement pour pouvoir l'améliorer. Offensivement, pareil, plusieurs fois, on arrivait à hauteur de leur surface et on ne trouvait pas comment centrer ou tirer. C'est bien pour travailler et se remettre un peu en question", a ajouté Griezmann.

Aux Bleus donc de montrer un autre visage dès lundi (20h45) face à la Croatie. A noter que pour cette rencontre, l'habituel sélectionneur Didier Deschamps, endeuillé et absent face aux Danois, effectuera son grand retour.

facebooktwitterreddit