Équipe de France

France - Danemark (1-2) : Les 6 leçons à retenir de la défaite douloureuse de l'Équipe de France

André Maleh
Les Bleus ont chuté au Stade de France.
Les Bleus ont chuté au Stade de France. / FRANCK FIFE/GettyImages
facebooktwitterreddit

Pour ce premier match de Ligue des Nations, l'Équipe de France accueille le Danemark au Stade de France. Sans Didier Deschamps, rentré d'urgence de Clairefontaine après le décès de son père, son adjoint Guy Stephan assure le relai sur le banc.

Les deux nations ne proposent pas du grand spectacle au cours de la première période. À elles d'eux, trois frappes cadrées mais aucune réellement dangereuse hormis un poteau en tout début de rencontre du Danemark. Kylian Mbappé a dû sortir sur blessure juste avant la fin de la première période.

Au retour de la pause, l'Équipe de France se réveille et Karim Benzema inscrit un magnifique but à la 51e. Peu à peu, la domination française s'estompe et le manque d'attention en défense se ressent. Les Danois marquent à la 68e grâce à l'intermédiaire d'Andreas Cornelius et se frottent à un Hugo Lloris décisif sur sa ligne. Sur un énième alignement hasardeux de la défense tricolore, l'attaquant danois s'offre un doublé d'une superbe frappe du gauche. Défaite douloureuse pour les Bleus à domicile (1-2).


1. Une défense inattentive

FBL-EUR-NATIONS-FRA-DEN
Andreas Cornelius sur le deuxième but de son équipe. / GEOFFROY VAN DER HASSELT/GettyImages

Sur les deux buts encaissés, la défense de l'Équipe de France se fait piéger sur son alignement. Trop souvent en demi-teinte, la sortie de Raphaël Varane sur blessure à l'heure de jeu n'aide pas les tricolores. L'association Koundé-Varane-L.Hernandez n'est pas un grand succès sur ce premier match. William Saliba entre à la place du défenseur de Manchester United et ne rattrape pas son retard au départ sur le deuxième but d'Andreas Cornelius.

2. La sortie de Kylian Mbappé

FBL-EUR-NATIONS-FRA-DEN
Kylian Mbappé avec le maillot de l'Équipe de France. / GEOFFROY VAN DER HASSELT/GettyImages

L'attaquant du Paris Saint-Germain quitte le terrain juste avant la pause après une gêne au genou apparue à la suite d'une passe anodine. Le joueur de 23 ans grimaçait lors de l'intervention des médecins, et rentra aux vestiaires sans avoir besoin d'une aide extérieure. Il est remplacé par Christopher Nkunku à la reprise.

3. Un but de classe mondiale pour Karim Benzema

FBL-EUR-NATIONS-FRA-DEN
Karim Benzema avec le maillot de l'Équipe de France. / FRANCK FIFE/GettyImages

En partant sur le couloir droit, il effectue un magnifique une deux avec le nouvel entrant Christopher Nkunku dans la surface de réparation. Sur une belle remise en talonnade de l'attaquant du RB Leipzig, l'attaquant madrilène élimine deux défenseurs dans un petit périmètre et vient ensuite ajuster du gauche Kasper Schmeichel à l'entrée des six mètres. Karim Benzema en est à 37 buts sous les couleurs de l'Équipe de France.

4. Guy Stephan subit les blessures

FBL-EUR-NATIONS-FRA-DEN
Guy Stephan sur le banc de l'Équipe de France. / FRANCK FIFE/GettyImages

Avec Didier Deschamps depuis 2009 et leur association à l'Olympique de Marseille, l'entraîneur-adjoint doit revoir son onze sur le terrain après la blessure de Kylian Mbappé et Raphaël Varane. Deux cadres blessés peutêtre pour le reste de la compétition. Obligé de remplacer Didier Deschamps pour des raisons personnelles, Guy Stephan s'en sort comme il le peut dans un rôle inhabituel pour lui.

5. N'Golo Kanté omniprésent

FBL-EUR-NATIONS-FRA-DEN
N'Golo Kanté avec le maillot de l'Équipe de France. / GEOFFROY VAN DER HASSELT/GettyImages

Le milieu de terrain de Chelsea soulage sa défense face aux assauts Danois. N'Golo Kanté est partout sur le terrain et s'offre même le luxe de toucher le poteau adverse sur une magnifique frappe enroulée depuis l'extérieur de la surface. Une énième qualité dans ses cordes encore méconnue du grand public.

6. Kingsley Coman toujours plus percutant

FBL-EUR-NATIONS-FRA-DEN
Kingsley Coman avec le maillot de l'Équipe de France. / GEOFFROY VAN DER HASSELT/GettyImages

L'international français aux 37 sélections fait mal à la défense danoise. Sa rapidité et son explosivité débordante sont une nouvelle fois très intéressantes pour l'effectif de l'Équipe de France. À droite comme à gauche, il apporte de l'impulsion dans un match au rythme parfois un peu terne.

facebooktwitterreddit