Olympique de Marseille

Déjà des tensions entre des supporters de l'OM et du PAOK

Alexis Goudlijian
Des supporters de l'OM encourageant leur équipe lors du match de Coupe de France contre Cannet-Rocheville (4-1).
Des supporters de l'OM encourageant leur équipe lors du match de Coupe de France contre Cannet-Rocheville (4-1). / CLEMENT MAHOUDEAU/GettyImages
facebooktwitterreddit

A la veille du quart de finale aller de Ligue Europa Conférence entre l'Olympique de Marseille et le PAOK Salonique, les supporters des deux camps ont failli s'affronter dans les rues de la cité phocéenne. Les forces de l'ordre ont dû intervenir.


Sur le terrain, l'Olympique de Marseille abordera ce jeudi (21h) son quart de finale de Ligue Europa Conférence contre le PAOK avec le net statut de favori. En tribunes, le match s'annonce plus serré, tant les supporters phocéens comme grecs savent mettre le feu.

D'ailleurs, la rencontre entre les deux parties a failli déraper dès mercredi dans les rues de Marseille. Comme l'expliquent les radios France Info et RMC, les supporters des deux camps ont failli en venir aux mains, avant que les forces de l'ordre n'interviennent pour stopper les affrontements.

Les fans grecs bloqués à l'hôtel

Des tensions rapidement confirmées par la préfecture des Bouches-du-Rhône d'ailleurs. «Des supporters grecs sont arrivés ce soir à Marseille en groupe identifiable, ne respectant donc pas l'arrêté d'interdiction pris par la préfète de police et le dispositif convenu avec le club du PAOK. Les effectifs de la direction départementale de la sécurité publique se sont interposés pour éviter un affrontement entre supporters, faisant usage de grenades lacrymogènes», a précisé l'instance.

Avant d'ajouter. «Certains supporters grecs ont tenté de sortir de l'hôtel pour en découdre et ont été bloqués à l'intérieur, où ils ont commis des dégradations.» Autant dire que, réputés pour leur caractère passionné mais aussi sanguin, les fans du club de Salonique ont rejoint la Canebière pour se faire entendre mais aussi pour tenter d'intimider l'OM.

facebooktwitterreddit