Euro 2020

Angleterre - Danemark (2-1 ap) : Les 7 leçons à retenir de cette superbe demi-finale

Tibor Turpin
Harry Kane célèbre son but décisif face au Danemark.
Harry Kane célèbre son but décisif face au Danemark. / Carl Recine - Pool/Getty Images
facebooktwitterreddit

C'est finalement l'Angleterre qui rejoint l'Italie en finale de l'Euro 2020 ! Après un match complètement fou les coéquipiers de Raheem Sterling prennent le dessus sur une vaillante équipe Danoise (2-1 ap). Jusqu'au bout du suspense, les Three Lions s'imposent chez eux, dans une ambiance de folie. Voici les 7 leçons à retenir de cette superbe demi-finale de l'Euro 2020.


1. Une ambiance inoubliable

England v Denmark  - UEFA Euro 2020: Semi-final
Wembley était en feu durant toute la rencontre. / Paul Ellis - Pool/Getty Images

Dès les hymnes nationaux, une atmosphère spéciale se dégageait de Wembley. Malgré une capacité restreinte et "seulement" 60 000 personnes dans le stade londonien, nous avons tous oublié le Covid-19 pendant 120 min.

Que ce soit les supporters anglais ou danois, tous ont répondu présent pour que leur équipe se surpasse. Dans une très bonne ambiance inoubliable, les deux camps n'ont pas arrêté de donner de la voix et du coeur.

2. Mikkel Damsgaard, l'avenir danois

Mikkel Damsgaard, Declan Rice, John Stones, Harry Maguire, Harry Kane
Mikkel Damsgaard a inscrit un somptueux coup franc. / Laurence Griffiths/Getty Images

Auteur d'un magnifique Euro jusqu'à présent, le jeune joueur de la Sampdoria (21 ans) a continué sur sa lancée. Dangereux dans toutes les offensives danoise, il a pu étaler sa palette technique.

Auteur d'un magnifique coup franc à la demi-heure de jeu, Mikkel Damsgaard permet aux siens de mener au score pendant une petite dizaine de minute. Il est également le premier joueur à inscrire un but au gardien anglais, Jordan Pickford de la compétition.

3. Une équipe danoise mémorable

Mikkel Damsgaard, Jens Stryger Larsen, Thomas Delaney, Jannik Vestergaard, Andreas 
Christensen, Kasper Dolberg, Andreas Christensen, Martin Braithwaite, Pierre-Emile Hojbjerg
Les Danois n'ont pas arrêté de presser durant la rencontre. / Paul Ellis - Pool/Getty Images

Malgré leur statut d'outsider et une rencontre disputée chez l'adversaire, les coéquipiers de Kasper Schmeichel n'auront pas démérité.

Avec plusieurs périodes de temps faibles, les Danois ont réussi à bien les gérer et se sont même montrés (très) dangereux sur leurs différentes offensives.

Grâce à plusieurs éclairs de génie (en attaque comme en défense), les hommes de Kasper Hjulmand ont tenu le score face à des Three Lions qui ont manqué de réalisme. Il faut attendre un penalty malheureux pour qu'ils s'inclinent en prolongation.

Une chose est sûre, merci Messieurs pour ces belles émotions !

4. Les choix tactiques de Southgate intéressant

Gareth Southgate
Gareth Southgate a su s'adapter tout au long du tournoi. / Paul Ellis - Pool/Getty Images

Foden, Sancho, Grealish ? Tous sur le banc, Gareth Southgate a préféré s'appuyer sur Bukayo Saka lors de cette demi-finale et son choix s'est révélé payant. L'ailier d'Arsenal est monté petit à petit en puissance durant cet Euro et c'est logiquement que Southgate l'a aligné ce soir.

Avec de nombreuses accélérations dans son couloir droit, il a permis aux Three Lions d'obtenir plusieurs coups de pied arrêtés. Il aurait même pu ajouter une passe décisive à sa prestation si Sterling était passé devant Simon Kjær (csc à la 39ème).

Idem pour ses changements très intéressants en début de prolongation. Les entrées de Phil Foden, Jordan Henderson et Jack Grealish ont énormément apporté offensivement.

Seul bémol, avec un tel banc, pourquoi attendre les prolongations pour faire rentrer des renforts offensifs ?

5. Schmeichel, tel père tel fils

Kasper Schmeichel
Schmeichel a réalisé une excellente prestation contre l'Angleterre. / Laurence Griffiths/Getty Images

Il est très certainement le danois de cette demi-finale. Alors qu'il avait lancé les hostilités en conférence de presse en taquinant les Three Lions, Kasper Schmeichel a été exceptionnel tout au long de la rencontre.

Il maintient en vie les siens lors du temps réglementaires en arrêtant plusieurs tentatives anglaises et notamment un tête de Harry Maguire qu'il va chercher du bout des doigts (55ème).

Malgré un penalty malheureux en prolongation, Schmeichel contre la frappe du capitaine anglais avant que le ballon ne revienne dans les pieds de ce dernier... Quoi qu'il en soit Peter peut-être fier de son fils !

6. Une bataille intense au milieu de terrain

FBL-EURO-2020-2021-MATCH50-ENG-DEN
Pierre-Emile Højbjerg a joué le rôle du Kanté Danois ce soir. / ANDY RAIN/Getty Images

Que ce soit du côté de l'Angleterre ou du Danemark, les milieux de terrain ont joué un rôle crucial ce soir. Bien que Rice ou Phillips aient livré une belle prestation, c'est surtout Pierre-Emile Højbjerg qui s'est distingué lors de la rencontre.

En effet, il a joué un rôle ingrat dans l'entrejeu danois. Au coeur du milieu de terrain, il a récupéré un nombre monstrueux de ballons et n'a quasiment rien raté durant la rencontre. Aux côtés d'un grand Thomas Delaney, les deux hommes ont dynamisé le jeu des "Danish Dynamite". Le numéro 23 de cette sélection a bien étouffé ses adversaires et aurait même pu se montrer plus dangereux avec un petit plus de justesse dans les 30 derniers mètres.

7. L'Angleterre enfin en finale

Harry Kane, Jordan Henderson, Kalvin Phillips, Kyle Walker, Luke Shaw, Phil Foden, Jack Grealish
Football is coming home ? / Laurence Griffiths/Getty Images

Cela faisait plus de 50 ans (1966) que les Three Lions n'avaient pas joué une finale de compétition internationale.

Chez eux, avec un effectif de qualité, un seul but concédé du tournoi et un Wembley en folie, rien ne semble arrêter les Anglais.

Est-ce que finalement, tous les ingrédients ne seraient pas réunis pour que le football rentre à la maison pour les supporters anglais ? La réponse dimanche face à l'Italie !

facebooktwitterreddit