Zidane a refusé des belles offres pour attendre l'équipe de France en 2022

Tibor Turpin
Zinédine Zidane se prépare pour l'équipe de France.
Zinédine Zidane se prépare pour l'équipe de France. / PIERRE-PHILIPPE MARCOU/Getty Images
facebooktwitterreddit

Zinédine Zidane préfère patienter pour prendre l'équipe de France plutôt que de retourner à la tête d'un club. Libre depuis le 27 mai dernier et son départ du Real Madrid, l'ancien coach de la Casa Blanca se prépare pour potentiellement diriger l'équipe de France à l'hiver 2022.


Cela sonne comme une évidence, ZZ remplacera DD à la tête de l'équipe de France mais dans combien de temps ? Ce jeudi, le président de la Fédération Française de Football a annoncé le maintien de Didier Deschamps aux commandes des Bleus jusqu'à (pour le moment) la fin de son contrat, soit après la coupe du monde 2022.

Selon l'Équipe, l'ancien coach du Real Madrid serait prêt à patienter avec l'espoir de diriger la sélection dans le futur. En vacances à Marseille cet été, Zinédine Zidane a évidemment été attristé de l'élimination précoce des Bleus. Très attaché à l'équipe de France, Zizou supporte évidemment la France comme l'affirme l'un de ses proches au journal l'Équipe.

"L'élimination l'a chagriné, surtout dans ces conditions et malgré le doublé de Karim Benzema. Il reste l'un des premiers supporters de l'équipe de France, comme il l'est de tous les clubs où il a vécu des émotions fortes. Zinédine suit les Bleus de près. Ils sont à jamais dans son cœur. Il est prêt à beaucoup de choses pour eux, comme il l'avait prouvé avec son retour en 2005.", a déclaré un proche de la légende française.

Plusieurs offres de clubs

Bien décidé à patienter, Zinédine Zidane aurait refusé plusieurs offres de clubs. Selon la même source, après son départ du Real Madrid il aurait été sollicité et aurait refusé des contrats en Angleterre et "des piges de luxe parfois à huit chiffres nets dans le Golfe et en Asie".

Très attaché à tous les clubs dans lesquels il a vécu des moments forts, Zidane privilégierait toujours quatre équipes : les Girondins de Bordeaux, la Juventus Turin, le Real Madrid, et la France.

Évidemment, l'équipe de France reste son plus gros souhait et l'idée de faire venir l'ancien numéro 10 tricolore à la tête des Bleus, plairait au président de la FFF.

facebooktwitterreddit