Olympique de Marseille

Les 6 raisons de ne pas s'inquiéter pour l'OM dans ce mercato

Olivier Halloua
Pablo Longoria sait ce qu'il fait.
Pablo Longoria sait ce qu'il fait. / NICOLAS TUCAT/GettyImages
facebooktwitterreddit

Nous voyons de partout des supporters de l'Olympique de Marseille préoccupés par le mercato de leur club. L'OM n'a officialisé une seule arrivée avec Isaak Touré, en n'oubliant pas la signature déjà actée de Samuel Gigot depuis janvier. Si les chantiers restent énormes, nous pensons qu'il faut rester confiant pour la suite.

1. Longoria connaît les ficelles du mercato

Pablo Longoria.
Longoria connaît les ficelles du mercato / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Pablo Longoria n'en est pas à son premier mercato estival qui part mal. A l'été dernier, bon nombre de dossiers n'avançait pas au mois de juillet. Le président espagnol sait comment le mercato avance et comment il fonctionne.

Si rapidement Longoria demande de la patience et un budget conséquent, nous pouvons le croire. Le dirigeant marseillais saura aller chercher des coups et à prix coûtants, ce qui n'est pas le cas ici.

2. L'OM a raison de ne pas se jeter tête baissée dans le mercato

Les trois directeurs de l'OM.
La direction de l'OM réfléchit. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Comme nous l'évoquions, l'OM a raison de ne pas se jeter sur ses cibles tout de suite. Les prix du mercato sont exorbitants pour le moment. Tous les joueurs convoités par Marseille ont des prix de départ deux à trois fois supérieures à leur valeur marchande.

Les écuries européennes ne sont pas forcément obligées de vendre en juillet. En revanche, dès le mois d'août, toute approche sera beaucoup mieux étudiée. Les demandes seront moins importantes et les profils plus nombreux.

3. Le mercato est encore long

Igor Tudor
Igor Tudor est patient. / CHRISTOPHE SIMON/GettyImages

Pourquoi se presser ? Nous ne sommes qu'au mois de juillet et beaucoup souhaitent déjà que le mercato soit bouclé. Nous ne sommes pas sur Football Manager. Le marché des transferts met beaucoup de temps à se mettre en place sur certaines zones-clés.

En Serie A, circuit préférentiel de toute la direction marseillaise, beaucoup de dossiers se creusent dans le temps. Paulo Dybala, Milan Skriniar, Andrea Belotti, Bremer, que c'est lent à se mettre en place.

4. Il faut accorder le mercato à Tudor

Igor Tudor
Igor Tudor vient d'arriver. / CHRISTOPHE SIMON/GettyImages

Igor Tudor est arrivé à la fin juin. L'OM a dû réorienter son mercato après le départ de Jorge Sampaoli. Marseille ne souhaite plus recruter Danilo ni Riechedly Bazoer par exemple, le club réfléchit dans le dossier Justin Kluivert.

Tudor a dû aussi conseiller quelques recrues au vu de son système et de son approche tactique. C'est lunaire de demander un florilège de renforts immédiatement.

5. Les finances marseillaises se stabilisent

Franck McCourt
Franck Mccourt a de belles finances. / Xavier Laine/GettyImages

Franck McCourt a réinvesti et se satisfait aisément de la qualification directe en Ligue des champions. Le passage à la DNCG s'est parfaitement passé avec moins de restrictions que la saison passée. Le propriétaire de l'OM a vu les finances de son club se restabiliser.

Marseille a divisé par deux sa dette et les renforts peuvent être plus ambitieux. Les chantiers sont moins nombreux que l'été dernier. Il y a tout pour être confiant.

6. L'OM a de quoi attirer

Isaak Touré
Isaak Touré a préféré aller à l'OM. / SOPA Images/GettyImages

L'OM a tout pour attirer quelques renforts de classe. On l'a vu dans le dossier Isaak Touré que Marseille avait les arguments pour surpasser Manchester City. La Ligue des champions à jouer, le podium de Ligue 1, la possibilité de faire de son aventure marseillaise un tremplin, le club phocéen est plus rayonnant que jamais.

Le recrutement est lent oui, mais il risque de faire passer un cap au club sudiste. L'attraction n'est pas la question, le timing ou le calendrier le sont par contre.

facebooktwitterreddit