Ligue des Champions

Wolfsburg - Lille (1-3) : Les notes de la qualification historique des Lillois

Olivier Halloua
Les Lillois ont de quoi être fiers !
Les Lillois ont de quoi être fiers ! / RONNY HARTMANN/GettyImages
facebooktwitterreddit

Les Lillois signent encore un gros coup en Ligue des Champions (1-3). Le réalisme des hommes de Jocelyn Gourvennec a offert ce beau succès en déplacement. Sur un contre parfaitement mené, Jonathan Ikoné a distribué un centre parfait pour Burak Yilmaz. Les loups de Wolfsburg n'ont existé que par des centres à répétition. Toutes les actions ont été parfaitement court-circuité par le duo axial du LOSC.

Jonathan David puis Angel Gomes ont puni les errances à la relance des Allemands en seconde période. Renato Steffen a réduit l'écart dans les derniers instants en vain. Un score fleuve qui assure la première place du groupe à Lille. Nous les retrouverons en huitièmes de finale de C1, pour la première fois depuis 2007.


Les notes des Dogues

1. Ivo Grbic - 6/10

Ivo Grbic
Ivo Grbic / John Berry/GettyImages

Ivo Grbic n'a rien eu à faire. Quelques prises de balles sur des centres hasardeux ou des têtes peu dangereuses de Weghorst. Le portier du LOSC a été plutôt propre dans sa relance.

2. Zeki Celik - 5/10

Zeki Celik
Zeki Celik / Soccrates Images/GettyImages

Jonathan Ikoné ne l'a jamais servi dans de bonnes conditions. Celik ne s'est contenté que de tâches défensives. L'international Turc a plutôt contenu les assauts de Loups très peu inspirés.

3. José Fonte - 7/10

José Fonte
José Fonte / Catherine Steenkeste/GettyImages

Wout Weghorst dans la poche. José Fonte a trouvé des astuces malicieuses pour gérer le grand attaquant néerlandais. Sa domination aérienne n'a jamais permis au géant de Wolfsburg de se retrouver en position idéale.

4. Sven Botman - 7/10

Sven Botman
Sven Botman / BSR Agency/GettyImages

Sa détente exceptionnelle a empêché Weghorst d'exister. Aucun déchet dans sa relance ou ses têtes dans la surface lilloise. Une prestation de haut vol pour son retour sur la scène européenne.

5. Reinildo - 4/10

Reinildo
Reinildo / Sylvain Lefevre/GettyImages

Derrière, Reinildo a eu quelques difficultés au duel avec Kevin Mbabu. La vitesse de l'arrière suisse l'a poussé à quelques erreurs manifestes. En attaque, le latéral gauche a été plutôt discret. Sans conséquences ce soir heureusement.

6. Benjamin André - 5,5/10

Benjamin André
Benjamin André / BSR Agency/GettyImages

Des récupérations hautes et de la relance précise, la panoplie complète d'André était de sortie ce soir. Le milieu lillois s'est battu sur chaque ballon pour compenser les montées de Renato Sanches. Un travail de l'ombre qui est si précieux.

7. Renato Sanches - 5/10

Renato Sanches
Renato Sanches / Sylvain Lefevre/GettyImages

Renato Sanches toujours aussi frustrant. Par moment, l'international Portugais est l'auteur de mauvais choix. Comme sur l'ultime but de Renato Steffen, il est en retard. Le milieu lillois a manqué de jugeote sur les contres adverses. Dans l'implication défensive, son volume de jeu a aidé à maitriser la vision de Maximilian Arnold, décisif sur la seule réalisation des adversaires.

8. Jonathan Ikoné - 6/10

Jonathan Ikoné
Jonathan Ikoné / PHILIPPE DESMAZES/GettyImages

Un entre-deux terriblement agaçant. Comme sur les deux buts, Ikoné a créé des mouvements très intéressants. Deux très bons centres ou des dribbles exceptionnels dans les petits espaces. Or, difficile d'oublier les ballons perdus dans des zones délicates.

9. Gabriel Gudmundsson - 5/10

Gabriel Gudmundsson
Gabriel Gudmundsson / Sylvain Lefevre/GettyImages

Après une première demi-heure percutante, Gudmonsson a disparu de la circulation. Moins de présence et un jeu qui a penché bien plus à l'opposé. On sent un potentiel de dangerosité important pour l'Islandais.

10. Jonathan David - 5,5/10

Jonathan David
Jonathan David / Sylvain Lefevre/GettyImages

Invisible en première période, David s'est réveillé sur les contres en seconde. L'international Canadien a trouvé des espaces au bon moment. Son but a récompensé son pressing insatiable dans tout le long de ce sommet.

11. Burak Ylmaz - 6,5/10

Burak Yilmaz
Burak Yilmaz / John Berry/GettyImages

Qu'il est difficile de lui prendre le ballon. Yilmaz a conclu le magnifique contre des Lillois d'un plat du gauche. Dos au but, il est soit passé à la vitesse soit a récupéré la faute. Très peu de déchets à lui accorder même en seconde.

facebooktwitterreddit