Ligue des Champions

Villarreal - Juventus (1-1) : Les 4 leçons à retenir du match nul équilibré

Emilien Schoenher
Villarreal et la Juventus se quittent sur un match nul.
Villarreal et la Juventus se quittent sur un match nul. / Jonathan Moscrop/GettyImages
facebooktwitterreddit

Villarreal et la Juventus de Turin se quittent sur un match nul (1-1) pour ce match aller de huitième de finale de Ligue des champions. Le sous-marin jaune s'est élevé au niveau des Italiens et peuvent légitimement espérer se qualifier pour les quarts de finale après cette première manche.


1. Dusan Vlahovic pour l'histoire

Dusan Vlahovic
Dusan Vlahovic a marqué au bout de 30 secondes de jeu. / Soccrates Images/GettyImages

Arrivé à la Juventus cet hiver en provenance de la Fiorentina contre plus de 70 millions d'euros, Dusa Vlahovic disputait son tout premier match de Ligue des champions face à Villarreal. Il n'aura fallu que 30 petites secondes au sérial buteur serbe pour ouvrir son compteur dans la compétition. Sur un long ballon, il prend les défenseurs adverses de vitesse et sur une frappe magnifiquement placée, il arrive à tromper Rulli seulement 30 secondes après le coup d'envoi.

Une performance qui restera dans l'histoire. Le serbe permet en prime à son équipe de faire match nul contre le sous-marin jaune avant de recevoir le club espagnol à l'Allianz Stadium pour le match retour le 16 mars prochain.

2. Villarreal a joué les yeux dans les yeux

Dani Parejo
Dani Parejo a permis à Villarreal d'accrocher le match nul. / Soccrates Images/GettyImages

Le sous-marin jaune n'a pas eu de complexe d'infériorité face à la Juventus. L'équipe espagnole a eu le ballon dans cette rencontre et s'est procurée des occasions, de quoi inquiéter Szcesny. Le but de Vlahovic dès la 30ème seconde de jeu les a mis directement en difficulté mais Villarreal a très vite rebondi.

Inférieurs sur le papier, ils ont tenu la dragée haute à la Juve. Ils sont justement récompensés de leur belle prestation à l'heure de jeu avec un but de Dani Parejo qui permet aux siens d'arracher le match nul.

Au final, Villarreal termine avec neuf frappes au but pour trois tirs cadrés contre sept frappes pour deux cadrés pour les Bianconeri . Les jaunes ont même eu la possession sur ce match. Les pensionnaires de La Ceramica n'ont pas à rougir de leur match et peuvent espérer aller chercher une qualification au match retour.

3. Des latéraux invisibles offensivement

Mattia De Sciglio
Mattia De Sciglio nà pas réalisé une grande performance. / Soccrates Images/GettyImages

Les latéraux de la Juventus n'ont rien apporté. Juan Cuadrado principalement, lui qui est habituellement si offensif sur son côté droit et par sa vitesse et sa qualité de dribble apporte énormément en attaque. Offensivement c'était le néant. Le Colombien n'a pas effectué les montées qu'il aurait dû faire et est resté cantonné à son rôle de défenseur durant tout le match.

Son pendant côté gauche n'a pas été non plus dans un grand soir. Mattia De Sciglio est passé latéral gauche en seconde période alors qu'Alex Sandro a cédé sa place à Bonnucci qui a retrouvé l'axe de la défense. Le latéral italien n'a pas apporté le surnombre en attaque, ce qui aurait pu permettre aux Bianconeri d'espérer repartir avec un avantage au score de La Ceramica. Si l'ancien de l'Olympique Lyonnais n'a pas été bon offensivement, il n'a également pas été rassurant défensivement. Beaucoup d'erreurs ont été commises et la mauvaise saison qu'il a effectué en prêt à l'OL semble se poursuivre du côté de la Juve. Le joueur de 29 ans est en dessous de ses coéquipiers et il n'a pas le niveau pour évoluer dans cette équipe.

4. Tout reste à faire

Samuel Chukwueze, Mattia De Sciglio
Les deux équipes se quittent sur un match nul et se départageront au match retour. / Quality Sport Images/GettyImages

Les deux équipes se séparent sur un match nul (1-1). Un résultat mérité au vu de la prestation des joueurs alignés sur la pelouse de La Ceramica. Match plaisant où les deux équipes ont produit du jeu et Villarreal a été récompensé, à juste titre, en seconde période. Le match retour est plein de promesse.

Villarreal se déplacera à Turin le 16 mars prochain pour y affronter la Juve lors du match retour de ces huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le sous-marin jaune peut réellement envisager de sortir les Italiens après leur prestation du match aller. Le but a l'extérieur n'étant plus un avantage, les jaunes ont vraiment un coup à jouer à l'Allianz Stadium. Loin d'être favori au départ, la qualification en quart de finale est désormais largement envisageable pour Villarreal.

facebooktwitterreddit