mainstories

Un ex-joueur passé par l'INF Clairefontaine raconte le dopage dans le football

Dridi Amichi
Garra Dembélé a joué au Levski Sofia
Garra Dembélé a joué au Levski Sofia / VIRGINIE LEFOUR/GettyImages
facebooktwitterreddit

Passé par l'INF Clairefontaine et viré du centre de formation de l'AJ Auxerre, Garra Dembélé s'est exprimé sur sa carrière durant laquelle il a dû prendre des perfusions en Bulgarie et des pilules en Allemagne.


"Destins brisés." Ce mardi, la chaîne l'Équipe a décidé de mettre en lumière les carrières difficiles de certains footballeurs. Parmi eux, Garra Dembélé, ancien espoir du football français, passé notamment par l'INF Clairefontaine, qui a décidé de mettre fin à sa carrière à l'âge de 29 ans.

Dans ce documentaire, il livre son témoigagne sur la difficulté d'une carrière de footballeur, et en dit plus sur l'envers du décor du monde du football. Il confie avoir pris des perfusions en Bulgarie et des pilules en Allemagne.

"Juste après le match, j’enlevais mes crampons et je prenais les perfs"

Lors de la saison 2010-2011, Garra Dembélé évolue sous les couleurs du Levski Sofia, en Bulgarie, une saison où il inscrit 37 buts en 39 matchs. De sa saison au Levski Sofia, il se souvient des après match. "En Bulgarie, quand on finissait les matchs d’Europa League, on prenait des perfusions. Il y avait une infirmière en blouse blanche. Juste après le match, j’enlevais mes crampons et je prenais les perfs, parce qu’on avait d’autres matchs qui arrivaient, deux ou trois jours après" , a-t-il déclaré dans le documentaire "Destins Brisés" diffusé sur la chaîne l'Équipe ce mardi.

Pour lui, tout est normal jusqu'à son arrivée en Allemagne. "Quand j’ai signé en Allemagne, il y avait des produits dans mon corps qui n’étaient pas autorisés en Allemagne. En fait, quand je suis arrivé en Allemagne, j’étais dopé. J’avais des hormones, je ne sais pas…"

Après sa saison fantastique en Bulgarie, les dirigeants ne lui laissent pas le choix et l'obligent à signer à Fribourg. Lors de son passage en Allemagne, Garra Dembélé devait prendre des pilules sous peine d' amende. "En Allemagne, j’avais une petite boîte.. Il y avait mon numéro dessus, le 11. J’avais environ dix pilules à prendre, après les entrainements. Je ne savais même pas ce que c’était. Il y avait des pilules énormes, ça restait coincé. Et si tu ne les prenais pas, tu avais une amende, en plus, en Allemagne. (…) Ça ne fait pas rêver mais c’est la vérité. C’est comme ça. On voit le foot à la télé. Mais quand vous êtes à l’intérieur, c’est un milieu qui est compliqué."

facebooktwitterreddit