Paris Saint-Germain

Un consultant espagnol détruit le PSG avant le match retour face au Real Madrid

Alexis Goudlijian
Kylian Mbappé et Neymar, à l'image de leur équipe, n'ont pas brillé contre Nantes samedi.
Kylian Mbappé et Neymar, à l'image de leur équipe, n'ont pas brillé contre Nantes samedi. / LOIC VENANCE/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après le succès des Merengue contre Alavés (3-0) samedi en Liga, le journaliste espagnol Tomas Roncero a affirmé tout son optimisme en vue du 8e de finale retour de Ligue des Champions du Real Madrid face au Paris Saint-Germain. Avec une critique appuyée pour les Parisiens.


Quatre jours après la victoire méritée du Paris Saint-Germain face au Real Madrid (1-0) en 8e de finale aller de Ligue des Champions, les deux équipes étaient à l'oeuvre samedi dans leurs championnats respectifs.

Et si le PSG est tombé de haut face à une excellente équipe de Nantes (1-3) en Ligue 1, les Merengue ont, de leur côté, bien relevé la tête en surclassant Osasuna (3-0) en Liga. Deux fortunes diverses, qui ravivent l'espoir en Espagne.

Le PSG moqué en Espagne

Dès lors, lors d'un passage pour l'émission Carrusel Deportivo, le célèbre consultant espagnol Tomas Roncero s'est lâché pour évoquer tout son optimiste. Le tout avec un message plein d'ironie.

«Il y a les cheikhs du dollar, il y a Al-Khelaïfi, il y a Al-Thani, tout le monde applaudit déjà, tout le monde croit que c’est déjà fait. Maintenant, ils savent ce qu'est le Qatar, ils savent quelle est la puissance de nos dollars pétroliers», a lancé le journaliste espagnol.

"Au revoir les Qataris !"

Tomas Roncero sur Carrusel Deportivo

Avant d'enchaîner et de dézinguer les Parisiens. «Ils ne savent pas ce qu'est ce stade, ils ne savaient pas ce qu'était Bernabéu, ni même ce qu'est la magie, l'histoire. Ils ne connaissent pas le pouvoir des treize Ligue des Champions. (...) Vous ne saurez pas ce que c'est que de goûter le nectar de la Coupe d'Europe. Jamais, car cela ne se paie pas avec de l'argent. Cela ne peut être réalisé qu'avec le cœur, avec le bouclier et avec le maillot sacré du Real Madrid. Au revoir, les Qataris», a-t-il terminé.

Des propos forts qui parviendront certainement aux oreilles des joueurs de Mauricio Pochettino et de la direction rouge et bleu d'ici au match retour en C1, le 9 mars prochain.

facebooktwitterreddit