FC Barcelone

Un ancien joueur du Real Madrid détruit le FC Barcelone

Emmanuel Lanoe
Laporta et le Barça se sont fait sévèrement taclés
Laporta et le Barça se sont fait sévèrement taclés / Eric Alonso/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'ancien international néerlandais a vivement critiqué le Barça et son président Joan Laporta, qui est "un roi" avec "une grosse tête". Il qualifie même le club catalan de "mafia" et estime qu'il doit être "puni".

Rafael Van der Vaart ne mâche pas ses mots, quand il s'agit d'évoquer le FC Barcelone. Surtout quand il faut discuter de la situation financière du club catalan. L'ex-international néerlandais a bien fait comprendre son incertitude quant aux méthodes utilisées par le Barça pour recruter, après le match nul des Blaugrana face au Rayo Vallecano samedi (0-0).

"Comment diable pouvez-vous acheter des joueurs quand vous n'avez pas d'argent ? Je pense que c'est une honte", il a d'abord confié sur la chaîne néerlandaise Ziggo Sport, avant de se montrer plus virulent à l'égard du président du club. "Et Laporta n'arrête pas de rire partout avec sa grosse tête. Cet homme se prend pour le roi. Mais je pense qu'il est un peu idiot. Le nom du Barça a été très mal mis en valeur. Dorénavant, nous les jugeons différemment et je pense que c'est une honte quand tu joues avec eux."

Le cas De Jong

Le Néerlandais n'apprécie pas non plus la gestion du cas Frenkie de Jong, annoncé sur le départ afin d'alléger la masse salariale, mais ovationné samedi par le Camp Nou. "Vous ne pouvez pas traiter les gens comme ça. Frenkie gagne-t-il trop ? D'abord tu signes un contrat et ensuite tu le remplis ou tu pars en bons termes, mais pas comme ça. C'est une mafia et ils doivent être punis."

Le Barça avait pu inscrire plusieurs de ses recrues auprès de la Liga, quelques heures avant le début de la saison. C'est notamment le cas de Robert Lewandowski, Raphinha, Franck Kessié et Andreas Christensen, qui ont tous joué samedi. En revanche, Jules Koundé devra patienter. Actuellement blessé, l'international français devra attendre que le club baisse sa masse salariale pour effectuer ses débuts dans le championnat espagnol.

facebooktwitterreddit