Coupe du Monde 2022

Top 8 des groupes de la mort de l'histoire de la Coupe du monde

Baptiste Marin
Un certain Uruguay-Italie a particulièrement marqué les esprits.
Un certain Uruguay-Italie a particulièrement marqué les esprits. / Claudio Villa/GettyImages
facebooktwitterreddit

Comme à chaque Coupe du monde, le tirage au sort offre systématiquement un "groupe de la mort". S'il faudra attendre ce vendredi à 18h pour savoir quel groupe du prochain Mondial sera le plus relevé, retour sur ceux qui ont marqué l'histoire de la Coupe du monde. Du très lourd de perspective !


1. 1958 : Brésil, Angleterre, Autriche, URSS

WORLD CUP-SOCCER-1958-BRAZIL-TEAM
La sélection brésilienne remportera sa première Coupe du monde. / -/GettyImages

Avant de passer à 24 puis à 32 équipes, la Coupe du monde se disputait entre 16 nations. La possibilité d'hériter d'un groupe facile semble extrêmement mince. Et le groupe IV de ce Mondial 1958 l'a parfaitement démontré. Toujours à la recherche de son premier titre dans cette compétition, le Brésil, d'un certain Pelé (17 ans), démarre par du lourd d'entrée.

La sélection brésilienne hérite notamment de l'URSS, championne olympique en titre. La Seleçao a deux autres nations européennes avec l'Autriche et l'Angleterre. Les Autrichiens avaient terminé sur le podium du Mondial 1954. Et les Three Lions sont emmenés par le jeune Bobby Charlton. Avec deux succès et un match nul, le Brésil termine premier devant l'Union soviétique. Et quelques jours plus tard, la sélection brésilienne s'imposera en finale face à la Suède.

2. 1970 : Brésil, Angleterre, Tchécoslovaquie, Roumanie

Edson Arantes Do Nascimento Pele
Pelé et le Brésil décrocheront leur troisième succès. / Alessandro Sabattini/GettyImages

Comme en 1958, le Brésil est encore accompagné par trois nations européennes lors des poules. Ce groupe III fait saliver la planète football. Et les médias mexicains estiment que c'est véritablement le "grupo de la muerte". Difficile de penser le contraire quand les deux derniers vainqueurs de la compétition, l'Angleterre (1966) et le Brésil (1958, 1962), devront batailler dès les poules.

Finaliste en 1962, la Tchécoslovaquie est une nation à ne surtout pas sous-estimer. Comme la Roumanie qui retrouve la compétition pour la première fois depuis 1938. Très attendue, la rencontre entre l'Angleterre et le Brésil, remportée (1-0) par Pelé et ses partenaires, est l'une des plus belles du tournoi. Ce seront d'ailleurs les deux nations qui sortiront de cette poule relevée.

3. 1986 : RFA, Uruguay, Danemark, Écosse

West Germany's national soccer team coac
Un certain Franz Beckenbauer était sur le banc de la RFA. / STAFF/GettyImages

Petit passage dans le temps jusqu'en 1986. Là encore, la Coupe du monde se déroule au Mexique. Pas un hasard si on y retrouve encore un groupe de la mort. Finaliste de l'édition précédente, l'Allemagne de l'Ouest hérite d'un groupe difficile. Et l'Uruguay, vainqueur de la dernière Copa America, pourrait bien causer des soucis à la Mannschaft.

Mais le Danemark apparaît comme le véritable problème allemand. Cette jeune sélection, surnommée les Danish Dynamites et emmenée par Michael Laudrup, peut faire peur. L'Écosse, d'un certain Alex Ferguson, a aussi son mot à dire dans ce groupe au niveau équilibré. Le Danemark, avec trois succès, et la RFA s'en sortiront finalement.

4. 1990 : Angleterre, Égypte, Eire, Pays-Bas

Rob Witschge of Holland chases  Chris Waddle of England as he is tackled by Ruud Gullitt of Holland
Chris Waddle à la lutte avec Ruud Gullit. / Getty Images/GettyImages

L'Angleterre, l'Eire et les Pays-Bas se retrouvent déjà. Les trois nations étaient dans le même groupe lors de l'Euro 88, remporté par les Oranje. Et après deux échecs en finale (1974 et 1978) et ce titre en Championnat d'Europe, on se dit que cette Coupe du monde en Italie pourrait revenir à la Hollande, emmenée par son trio Van Basten - Gullit - Rijkaard.

Mais voilà, les Hollandais ne sont gâtés lors du tirage. Paul Gascoigne et l'Angleterre espèrent retrouver les sommets et sont très attendus. L'Eire est en train de monter comme l'Égypte. Et sur les six matchs de cette poule, cinq vont se finir sur un match nul. Et au final, les deux premières places reviennent à l'Angleterre et à l'Eire. Troisièmes, les Pays-Bas sont repêchés.

5. 2002 : Argentine, Nigeria, Angleterre, Suède

David Beckham
David Beckham, sur penalty, a inscrit le but de la victoire anglaise face aux Argentins. / Simon M Bruty/GettyImages

Encore une fois, les Anglais ne sont pas aidés par le tirage au sort. Et les Three Lions se retrouvent avec l'Argentine. Une véritable rivalité existe entre ces deux nations, notamment depuis un affrontement resté célèbre dans l'histoire lors de la Coupe du monde 1986. Les deux sélections font partie des favorites, derrière les Bleus, avant le début de la compétition.

Le Nigéria, vainqueur de la dernière CAN, a des atouts pour inquiéter l'Argentine et l'Angleterre. Le duo Kanu-Okocha peut emmener loin cette formation. Mais c'est finalement la Suède qui terminera avec la première place devant l'Angleterre. Un groupe reste célèbre parmi les groupes de la mort dans une Coupe du monde.

6. 2006 : Argentine, Côte d'Ivoire, Serbie-et-Monténégro, Pays-Bas

Lionel Messi, Tim de Cler, Khalid Boulahrouz
La première Coupe du monde pour Lionel Messi. / Simon M Bruty/GettyImages

Pour sa première participation à la Coupe du monde, la Côte d'ivoire hérite du groupe le plus relevé de ce mondial 2006. La tâche de Didier Drogba et des Éléphants s'annonce extrêmement compliquée. Avec son mélange de jeunesse et d'expérience, l'Argentine a des arguments à faire valoir en Allemagne. Et un jeune Lionel Messi dispute la première Coupe du monde de sa carrière.

Qualifié pour ce Mondial 2006 devant l'Espagne, le Serbie-et-Monténégro a impressionné lors des qualifications. Et la présence des Pays-Bas, toujours à la recherche de son premier sacre dans cette compétition, rend ce groupe encore plus spécial. Les Oranje et l'Albiceleste s'en sortiront finalement sans la moindre difficulté.

7. 2010 : Brésil, Portugal, Côte d'Ivoire, Corée du Nord

Cristiano Ronaldo
Portugal - Brésil, l'un des chocs du début de compétition en 2010. / Lars Baron/GettyImages

Comme en 2006, Didier Drogba et les Ivoiriens se retrouvent dans une poule extrêmement difficile. Si la Corée du Nord apparaît comme un adversaire à leur portée, le Brésil et le Portugal sont des candidats à la victoire finale dans cette première Coupe du monde organisée sur le territoire africain.

Mais les Eléphants ont peut-être une chance de s'en sortir. Si Kaka est encore là, la Seleçao n'est plus aussi forte qu'il y a quelques années. Emmené par Cristiano Ronaldo, le Portugal doit encore faire ses preuves sur la scène internationale. Si la Côte d'Ivoire résiste au Portugal avec un match nul (0-0), ce sont bien les deux sélections lusophones qui sortiront de cette poule.

8. 2014 : Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie

FBL-WC-2014-MATCH39-ITA-URU-COMBO
L'Uruguay et Suarez avaient les crocs face à l'Italie. / DANIEL GARCIA/GettyImages

Cette Coupe du monde 2014 au Brésil offre de belles promesses dès les phases de poules. Les deux derniers finalistes, l'Espagne et les Pays-Bas, se retrouvent ensemble dès les poules. Mais le groupe D s'annonce extrêmement serré entre l'Uruguay, l'Angleterre, l'Italie et le Costa Rica. Trois vainqueurs d'un Mondial dans un même groupe, c'est plutôt intéressant.

Et pourtant, le Costa Rica, Petit Poucet parmi les géants, va terminer en tête. Deux succès et un match, Keylor Navas et ses compatriotes réalisent un exploit. Le deuxième billet se joue dans un match décisif entre l'Uruguay et l'Italie. Une rencontre marquée par la fameuse morsure de Luis Suarez et par la victoire des Uruguayens (1-0) synonyme de qualification. Ciao Italia, goodbye England.

9. Bonus, 1982 : Brésil, Argentine, Italie

Paolo Rossi, Leovegildo Lins da Gama Júnior
Paolo Rossi avait marqué de son empreinte le match face au Brésil. / Alessandro Sabattini/GettyImages

La Coupe du monde 1982 marque un tournant dans l'histoire de la Coupe du monde. Désormais, 24 nations se disputent la victoire finale. Un changement de format accompagne cette augmentation du nombre de nations qualifiées. Après les poules, 12 nations sont reversées dans des poules de trois.

Alors oui, cette poule est constituée différemment par rapport aux cas énoncés précédemment. Mais, ne pas en parler est une mission impossible quand on aime le football et la Coupe du monde. L'Argentine a remporté la Coupe du monde 1978, le Brésil et l'Italie sont deux candidats sérieux à la victoire finale. Six succès en Coupe du monde au total.

Et le scénario sera parfait. Lors du dernier match, l'Italie défie le Brésil dans la finale de cette poule de la mort. Grâce à Paolo Rossi, auteur d'un triplé, la Squadra Azzura s'impose face à la Seleçao (3-2) dans un match gravé dans l'histoire de la compétition. Peut-être une finale avant l'heure, puisque l'Italie remportera sa troisième Coupe du monde à l'issue de ce mondial espagnol.

facebooktwitterreddit