TOP 50 des meilleurs joueurs de l'histoire de l'Équipe de France

Oct 14, 2020, 9:40 AM GMT+2
La France a vu passer parmi les plus grandes stars du football.
La France a vu passer parmi les plus grandes stars du football. | Getty Images
facebooktwitterreddit

Les deux étoiles scintillantes au-dessus de l'écusson, la France est l'une des plus grandes sélections de l'histoire du football. Les Bleus ont vu éclore de nombreuses stars du ballon rond, devenues naturellement les étendards d'une nation. La rédaction 90min a tenté la périlleuse manœuvre de classer les 50 meilleurs internationaux français.

50. Christophe Dugarry (1994 - 2002)

CUP-FR98-FRA-KSA-DUGARRY
Christope Dugarry a inscrit le premier but des Bleus lors de la Coupe du Monde 1998. | GABRIEL BOUYS/Getty Images

Convoqué avec l'Equipe de France très tôt, Christophe Dugarry connaît ses premières minutes à l'âge de 22 ans seulement. Il participe d'ailleurs à l'Euro 1996, où il va inscrire un but face à la Roumanie.

Présent lors de la Coupe du Monde 1998, il inscrira le premier but de la compétition. Pour répondre aux journalistes qui l'ont critiqué, il tire la langue en guise de célébration.

Blessé lors de la fin des phases de poules, il ne rejouera que lors de la finale et les vingt dernières minutes. Il ratera d'ailleurs un face-à-face dans cette rencontre. Également présent lors des succès en 2000, à l'Euro, et en 2001, en Coupe des Confédérations, l'attaquant tricolore restera l'un des grands noms de la sélection française.

49. Didier Six (1976 - 1984)

Didier Six
Didier Six était dans le groupe durant la victoire en 1984. | Getty Images/Getty Images

Il va très vite s'installer sur l'aile gauche de l'attaque tricolore pour former avec Dominique Rocheteau et Bernard Lacombe un trio redoutable. Malgré une élimination dès le premier tour de la Coupe du Monde 1978, Didier Six reste l'un des éléments importants de l'équipe de Michel Hidalgo.

Bien qu'ayant raté son penalty lors de la Coupe du Monde 1982, lors de la séance des tirs au but face à l'Allemagne pour les demi-finales, il fera tout de même partie de la sélection deux ans plus tard, pour le sacre à l'Euro.

48. Jean Vincent (1953 - 1961)

Légende du Stade de Reims, Jean Vincent reste également un grand nom de l'Equipe de France. Bien qu'en 1954, la France est sortie dès le premier tour de la Coupe du Monde, quatre ans plus tard, les Bleus parviennent à rejoindre le dernier carré de la compétition. Il participe d'ailleurs à l'intégralité des rencontres de l'événement.

Auteur de 22 buts en 46 sélections, il sera d'ailleurs le capitaine pour l'Euro 1960. Malgré les absences de Raymond Kopa ou Just Fontaine, la bande à Jean Vincent semble bien partie pour rejoindre la finale de la compétition, en menant 4-2 lors des demi-finales face à la Yougoslavie. Mais un dernier quart d'heure assez fou empêche les Bleus de se qualifier pour la suite (5-4).

47. Eric Cantona (1987 - 1995)

Eric Cantona a été relancé avec les Bleus par Michel Platini.
Eric Cantona a été relancé avec les Bleus par Michel Platini. | GERARD JULIEN/Getty Images

La carrière internationale d'Eric Cantona peut laisser un goût amer aux fans de la sélection tricolore. Véritable légende de la Premier League, l'ancien attaquant de Manchester United n'a disputé qu'une seule grande compétition avec l'Equipe de France : l'Euro 1992. Les Bleus avaient été sortis dès le premier tour.

Cela avait pourtant débuté très tôt avec les Bleus, en 1987. Un an plus tard, il insulte toutefois son sélectionneur de l'époque, Henri Michel. Des propos qui le priveront de sa sélection durant une année.

Relancé chez les Bleus par Michel Platini, puis Gérard Houiller qui décide de lui donner le brassard de capitaine, Eric Cantona ne parviendra toutefois pas à disputer la Coupe du Monde 1994. Maudit Kostadinov.

46. Bernard Lama (1993 - 2000)

France v Bulgaria
Bernard Lama a impressionné durant l'Euro 1996. | Phil Cole/Getty Images

Considéré comme l'un des meilleurs gardiens tricolores de l'histoire, Bernard Lama doit avoir un goût amer en repensant à sa carrière internationale.

Rapidement titulaire en 1993, le portier ne parvient pas à aider son équipe à se qualifier pour la Coupe du Monde 1994. Ce n'est que partie remise puisqu'il dispute l'Euro, deux ans plus tard, où il sera élu meilleur portier de la compétition.

Après une suspension, Bernard Lama perd néanmoins sa place de numéro 1 au profit de Fabien Barthez. Doublure du portier tricolore, il remporte toutefois la Coupe du Monde 1998 et l'Euro 2000, sans disputer la moindre minute dans ces compétitions.

45. Joël Bats (1983 - 1989)

WORLD CUP-1986-FRA-BRAZIL
Joël Bats s'est mis en évidence lors de la Coupe du Monde 1986. | STAFF/Getty Images

La France en a connu des grands gardiens durant son histoire. On peut évidemment penser à Joël Bats. Le gardien tricolore a d'ailleurs été dans la cage du premier grand succès international des Bleus. Durant l'Euro 1984, le célèbre portier du PSG était présent dans le onze de départ de Michel Hidalgo.

Deux ans plus tard, il est encore l'un des grands artisans de la belle troisième place de son équipe en Coupe du Monde. Il arrête notamment un penalty de Zico face au Brésil, lors des quarts de finale.

En près de six ans avec les Bleus, il aura réussi à participer à 50 rencontres avec le maillot tricolore. Il fait partie des plus grands gardiens de la nation française.

44. Karim Benzema (2007 - ?)

Karim Benzema
Karim Benzema n'a plus joué avec les Bleus depuis 2015. | Amin Mohammad Jamali/Getty Images

Jusqu'où aurait-il pu aller sans l'affaire de la Sextape ? Privé des Bleus depuis 2015, on ne sait pas encore si Karim Benzema pourrait porter un jour le maillot des Bleus.

Avant cela, l'attaquant du Real Madrid a su faire parler son statut. Ayant eu le temps de disputer 81 sélections, il s'est installé parmi les dix meilleurs buteurs de la sélection tricolore.

Avec 27 buts marqués, Karim Benzema a participé à l'Euro 2008 et 2012 et à la Coupe du Monde 2014. Il n'a toutefois jamais réussi à dépasser les quarts de finale dans ces compétitions. Il reste donc très délicat de le mettre bien plus haut dans ce classement.

43. N'Golo Kanté (2016 - ?)

Ngolo Kante
N'Golo Kanté est l'un des joueurs actuels les plus appréciés par les supporters. | TF-Images/Getty Images

Cela ne fait pas si longtemps que N'Golo Kanté porte le maillot des Bleus. Il faut remonter au mois de mars 2016 pour se rappeler de sa première sélection avec la France.

Depuis, le milieu de terrain de Chelsea est devenu l'un des meilleurs dans l'équipe de Didier Deschamps. Toujours très discret, il rend toutefois la vie cauchemardesque à tous ses adversaires.

Bien évidemment présent en 2018, il a été précieux quasiment toute la compétition. Malade lors de la finale, il cédera sa place très rapidement dans ce match. Encore âgé de 29 ans, N'Golo Kanté a encore de quoi grimper très vite dans ce classement !

42. Willy Sagnol (2000 - 2008)

French defender Willy Sagnol gestures du
Willy Sagnol a longtemps été dans l'ombre de Lilian Thuram. | PATRICK HERTZOG/Getty Images

Jusqu'à la Coupe du Monde 2002, Willy Sagnol a bien du mal à se faire une place dans le onze de départ de la France.

Il faut dire que Lilian Thuram évolue au poste de latéral droit et ne laisse que très peu de temps de jeu à son concurrent. À partir de 2003 et le repositionnement de son concurrent dans l'axe, l'ancien joueur du Bayern Munich s'offre le poste de titulaire.

Alors devenu indiscutable, le latéral droit dispute l'Euro 2004, la Coupe du Monde et l'Euro 2008. Au final, Willy Sagnol dispute 58 sélections avec les Bleus. Vainqueur à deux reprises de la Coupe des Confédérations, il participe pleinement au parcours jusqu'en finale en 2006.

41. Samuel Umtiti (2016 - ?)

Samuel Umtiti
Samuel Umtiti a été l'un des meilleurs en 2018. | TF-Images/Getty Images

Il a du mal à faire son retour au sein de l'effectif tricolore. Il faut dire que Samuel Umtiti n'est pas épargné par les blessures, ces dernières saisons.

Le joueur du FC Barcelone a lui-même pris ce risque lors de la Coupe du Monde 2018. Pourtant blessé, le défenseur tricolore n'a pas souhaité se soigner et laisser ses coéquipiers. Un sacrifice qui a eu pour récompense un titre mondial.

En serrant les dents, Samuel Umtiti a été l'un des meilleurs joueurs français durant l'événement. Il marque d'ailleurs le but décisif face à la Belgique, lors des demi-finales. On espère que le physique du joueur de 26 ans l'épargnera enfin, pour qu'il puisse retrouver son meilleur niveau !

40. Patrice Evra (2004 - 2016)

Patrice Evra
Patrice Evra dispute sa dernière compétition en 2016 avec les Bleus. | Clive Rose/Getty Images

Longtemps considéré comme l'un des meilleurs joueurs à son poste, Patrice Evra n'a pas attendu longtemps pour découvrir les joies de la sélection tricolore. Disputant ses premières minutes en 2004, il ne disputera pas l'Euro la même année, ni la Coupe du Monde deux ans plus tard.

Petit à petit, il s'installe comme un indiscutable à son poste de latéral gauche, jusqu'à récupérer le brassard de capitaine pour la Coupe du Monde 2010.

Son nouveau statut le met d'ailleurs comme l'un des principaux protagonistes de l'affaire Knysna en Afrique du Sud. Exclu par la suite, il reviendra toutefois pour l'Euro 2012. Il terminera sa carrière internationale quatre ans plus tard lors de la finale de l'Euro en France.

39. Blaise Matuidi (2010 - ?)

FIFA World Cup 2018 Russia"France v Croatia"
La polyvalence de Blaise Matuidi a rendu de précieux services à Didier Deschamps. | VI-Images/Getty Images

C'est un joueur que tous les entraîneurs rêvent d'avoir dans leur effectif. Ne lésinant jamais sur les moyens, Blaise Matuidi ne se plaindra jamais de sa situation en public. Après avoir connu sa première cap en 2010, le milieu de terrain s'est ensuite très vite imposé comme un titulaire avec les Bleus.

Dès son arrivée, Didier Deschamps en a fait un de ses leaders. Le sélectionneur tricolore n'a d'ailleurs pas manqué de profiter de sa polyvalence pour l'utiliser en tant qu'ailier gauche, durant la Coupe du Monde 2018.

Désormais exilé en MLS à l'Inter Miami, il compte tout de même connaître encore quelques caps avec les Bleus !

38. Jean Djorkaeff (1964 - 1972)

Jean Djorkaeff
Jean Djorkaeff avait disputé la Coupe du Monde 1966. | Xavier Laine/Getty Images

Il faut remonter assez loin pour évoquer la carrière internationale de Jean Djorkaeff. Le père d'un autre célèbre footballer tricolore, Youri, a joué avec les Bleus de 1964 à 1972. Le défenseur a notamment disputé 48 sélections avec l'équipe tricolore.

Auteur de trois buts durant sa carrière internationale, il n'aura disputé que la Coupe du Monde 1966 avec l'Equipe de France. Une compétition décevante pour les Bleus qui ne passeront pas les poules. Jean Djorkaeff reste toutefois l'un des très grands noms de cette époque tricolore.

37. Yannick Stopyra (1980 - 1988)

WORLD CUP-1986-FRA-URSS
Yannick Stopyra aura été l'un des meilleurs joueurs de la Coupe du Monde 1986. | GEORGES GOBET/Getty Images

Yannick Stopyra n'a disputé qu'une seule grande compétition avec les Bleus. C'était en 1986 lors de la Coupe du Monde au Mexique. Mais quelle compétition réalisée par l'attaquant tricolore !

Chipant la place de titulaire de Jean-Pierre Papin, il est l'un des grands artisans de la très belle troisième place des Bleus.

Enchaînant les prestations de haut niveau, il est d'ailleurs nommé dans l'équipe-type de la compétition. Malgré seulement 33 sélections et 11 buts, il aura marqué l'histoire des Bleus de son empreinte.

36. William Gallas (2002 - 2010)

French defender William Gallas (C) score
William Galles est l'auteur de l'un des buts les plus controversés de l'histoire du football. | BERTRAND GUAY/Getty Images

Après la Coupe du Monde 2002, William Gallas s'installe comme un titulaire indiscutable au sein de la charnière centrale des Bleus. Il devient rapidement l'un des meilleurs éléments tricolores, et notamment lors de la Coupe du Monde 2006, où il fut l'un des cadres de la sélection de Raymond Domenech.

Il restera d'ailleurs l'auteur de l'un des buts les plus controversés de l'histoire du football. À la suite d'une main de Thierry Henry, il inscrit le but qui qualifie les Bleus en Coupe du Monde 2010, face à l'Irlande lors des barrages. Une réalisation qui restera longtemps dans les mémoires.

35. Christian Karembeu (1992 - 2002)

CUP-FR98-BRA-FRA-KAREMBEU-R. CARLOS
Christian Karembeu a disputé la finale de la Coupe du Monde 1998. | OMAR TORRES/Getty Images

Il fait partie des éléments importants du sacre en 1998. Pourtant loin d'être titulaire au début de la compétition, il réussit à se faire une place de titulaire au fil de l'événement. Débutant dans le onze de départ lors de la finale face au Brésil, le milieu de terrain obtient le corner qui permet d'ouvrir le score dans ce match.

Ayant connu 53 sélections, il fait également partie des équipes qui remportent l'Euro et la Coupe des Confédérations les années suivantes. De quoi lui faire une place dans ce classement des meilleurs joueurs de l'histoire de l'Equipe de France.

34. Jean-Pierre Papin (1986 - 1995)

WORLD CUP-1986-FRA-BELGIUM
Jean-Pierre Papin a notamment marqué contre la Belgique, durant la Coupe du Monde 1986. | STAFF/Getty Images

Faisant partie des rares français à avoir remporté le Ballon d'Or, Jean-Pierre Papin garde toutefois une carrière internationale bien loin des meilleurs. Il mérite néanmoins de faire partie de ce classement, avec ses 30 buts en 54 sélections.

Il a d'ailleurs été l'un des joueurs tricolores à avoir effectué cette série de trente matchs sans défaite de 1994 à 1996. Il a également été dans l'équipe française qui a terminé à la troisième place de la Coupe du Monde 1986, avec deux buts inscrits dans la compétition.

33. Franck Ribéry (2006 - 2014)

French forward Franck Ribery celebrates
Franck Ribéry avait inscrit son premier but avec les Bleus face à l'Espagne lors de la Coupe du Monde 2006. | MICHAEL KAPPELER/Getty Images

Tout juste âgé de 23 ans, Franck Ribéry est convoqué par Raymond Domenech pour la Coupe du Monde 2006.

Au fil des rencontres, il monte en puissance et inscrit même son premier but face à l'Espagne, lors des huitièmes de finale. Très convaincant dans ce parcours tricolore jusqu'en finale, l'ailier devient vite un leader des Bleus.

Malgré l'affaire Knysna en 2010, l'ailier français reste dans le groupe jusqu'en 2014. Toujours titulaire avec Didier Deschamps, l'ancien joueur du Bayern Munich est forfait pour la Coupe du Monde 2014. Déçu du manque de soutien de la fédération, il décide finalement d'annoncer sa retraite internationale, après 81 sélections !

32. Robert Pirès (1996 - 2004)

Robert Pires
Robert Pirès a remporté la Coupe du Monde 1998 et l'Euro 2000 avec les Bleus. | PHILIPPE HUGUEN/Getty Images

Il en a mis du temps avant de s'imposer. Au sein d'un effectif de très grande qualité, Robert Pirès tarde à se faire une place importante dans le onze de départ tricolore lors des succès en 1998 et en 2000. Il est toutefois l'auteur de la passe décisive sur le but en or de David Trezeguet, lors de la finale de l'Euro.

À partir de la Coupe des Confédérations 2001, il prend enfin une nouvelle dimension avec la sélection française.

Une période où il montre un excellent niveau avec Arsenal. Absent en raison d'une blessure en 2002, il termine sa carrière internationale en 2004, après des différends avec Raymond Domenech qui ne le rappelle plus.

31. Patrick Battiston (1977 - 1989)

WORLD CUP-1982-FRA-FRG
Une image qui restera longtemps dans les mémoires. | STAFF/Getty Images

Il a vécu l'une des plus belles périodes de l'équipe tricolore. Présent de 1977 à 1989, Patrick Battiston a notamment remporté l'Euro en 1984. Il reste surtout célèbre avec les Bleus pour la demi-finale face à l'Allemagne lors de la Coupe du Monde 1982.

Durant ce match légendaire, Patrick Battiston, entré en jeu depuis seulement dix minutes de jeu, se présente seul face à Harald Schumacher pour donner un avantage capital à son équipe, à trente minutes de la fin du match.

Mais il est sévèrement percuté par le portier adverse. Perdant trois dents au passage, le joueur tricolore n'obtient même pas la faute pour cet attentat. Un fait de jeu qui aurait pu changer l'histoire des Bleus !

30. Claude Makélélé (1995 - 2008)

France's midielder Claude Makelele gets
Claude Makélélé avait décidé de faire son retour pour la Coupe du Monde 2006. | VANO SHLAMOV/Getty Images

L'histoire de Claude Makélélé avec les Bleus reste très particulière. Ayant pourtant connu sa première sélection en 1995, l'infatigable milieu de terrain ne prend pas part aux succès de 1998 et de 2000, en raison d'une très forte concurrence dans l'entrejeu. Loin d'être convaincant avec la France, il décide même de prendre sa retraite internationale en 2004.

Raymond Domenech va toutefois tout faire pour le convaincre de revenir sur sa décision pour la Coupe du Monde 2006.

En compagnie de Lilian Thuram et Zinédine Zidane, il décide de faire son retour en sélection. Et pour quel résultat ! Le milieu de terrain sera l'un des hommes clés de ce très beau parcours en Allemagne. Il prend une retraite définitive et bien méritée après l'Euro 2008.

29. Dominique Rocheteau (1975 - 1986)

WORLD-CUP-1986-FRANCE-HUNGARY
Dominique Rocheteau brillera durant la Coupe du Monde 1986. | STAFF/Getty Images

L'Ange Vert n'a pas seulement marqué l'histoire de l'ASSE et du PSG ! Il reste aussi un très grand nom de l'Equipe de France.

Honorant ses premières sélections à seulement 20 ans, il va notamment faire partie de l'épopée en 1982. Un doublé face à l'Irlande du Nord permet d'ailleurs à Dominique Rocheteau d'être titulaire face à l'Allemagne. Bien qu'inscrivant son tir au but, il ne permettra pas à la France de rejoindre la finale de la Coupe du Monde.

Champion d'Europe en 1984, il ne disputera toutefois que deux rencontres dans la compétition. En pleine forme deux ans plus tard, il s'offrira quatre passes décisives, pour aider les Bleus à disputer la demi-finale de la Coupe du Monde. Il prend sa retraite internationale à la fin de la compétition.

28. Manuel Amoros (1982 - 1992)

WORLD CUP-1986-FRA-GERMANY
Manuel Amoros a connu de nombreux succès avec les Bleus. | STAFF/Getty Images

On parle de l'un des meilleurs joueurs tricolores à ce poste de latéral droit. Elu meilleur jeune de la Coupe du Monde 1982, il a participé à l'une des plus belles pages de l'histoire des Bleus. Avec les deux demis en Coupe du Monde (1982 et 1986) et le succès à l'Euro en 1984, Manuel Amoros a connu d'excellents résultats avec sa sélection.

Il a terminé sa carrière internationale avec 82 sélections. De quoi faire partie des joueurs les plus capés avec l'Équipe de France.

27. Sylvain Wiltord (1999 - 2006)

Sylvain Wiltord
Sylvain Wiltord a inscrit l'un des buts les plus importants des Bleus. | PATRICK HERTZOG/Getty Images

Il n'a joué que sept ans avec le maillot des Bleus. Pourtant, Sylvain Wiltord a connu près de 92 sélections avec l'Equipe de France. Il restera dans les mémoires comme l'auteur d'un des buts les plus importants de l'histoire tricolore. Durant la finale de l'Euro 2000, la France est menée au score face à l'Italie dans les toutes dernières secondes.

Les Bleus n'abdiquent pas ! Dans les ultimes instants du match, Sylvain Wiltord inscrit le but égalisateur et permet à son équipe d'accrocher les prolongations. La France s'imposera finalement grâce au but en or de David Trezeguet !

26. Youri Djorkaeff (1993 - 2002)

Youri Djorkaeff
Youri Djorkaeff a inscrit deux buts durant l'Euro 2000. | Graham Chadwick/Getty Images

Après le père Jean Djorkaeff, on retrouve son fils Youri ! Dès l'arrivée d'Aimé Jacquet à la tête des Bleus, il devient rapidement l'un des joueurs les plus utilisés. Il faut dire qu'il se montre souvent très efficace. Auteur d'un but lors de la Coupe du Monde 1998, il s'offre également une passe décisive lors de la finale pour Zinédine Zidane.

Malgré l'arrivée de Roger Lemerre sur le banc de touche, son statut ne change pas pour l'Euro 2000. Toujours très important, l'attaquant tricolore se permet même deux buts dans ce nouveau sacre des Bleus. Bien que sa dernière compétition en 2002 soit ratée, il reste l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de la France.

25. Maxime Bossis (1976 - 1986)

WORLD CUP-1986-FRA-GERMANY
Maxime Bossis a longtemps été le joueur tricolore à avoir évolué le plus souvent en Coupe du Monde. | STAFF/Getty Images

Maxime Bossis restera longtemps comme l'un des plus grands joueurs de la sélection tricolore. Ayant connu sa première cap à seulement 20 ans en 1976, il va ensuite se montrer indispensable sous les ordres de Michel Hidalgo. Utilisé au sein de la charnière centrale, mais également au poste de latéral gauche, le défenseur va connaître de grands succès.

Malgré son tir au but manqué en 1982, lors de la demi-finale de Coupe du Monde face à l'Allemagne, Maxime Bossis a marqué l'histoire des Bleus. Ayant longtemps été le joueur tricolore à avoir effectué le plus de matchs en Coupe du Monde, il n'a été dépassé qu'en 2006 par Fabien Barthez.

24. Paul Pogba (2013 - ?)

Paul Pogba
Paul Pogba était l'un des leaders du sacre tricolore en Russie. | TF-Images/Getty Images

On attend tellement de Paul Pogba ... Il faut dire que le milieu tricolore a le potentiel pour devenir l'un des meilleurs au monde ! Il a déjà pu le démontrer à plusieurs reprises avec les Bleus. Après ses débuts en 2013, l'actuel joueur de Manchester United s'est très vite imposé comme l'un des leaders de la sélection française.

Déjà élu meilleur jeune durant la Coupe du Monde 2014, il a continué sa montée en puissance au fil des compétitions. Durant le sacre en Russie, il était l'un des maillons indispensables de l'équipe de Didier Deschamps. On a hâte de le voir évoluer de nouveau à un tel niveau !

23. David Trezeguet (1998 - 2008)

David Trezeguet
David Trezeguet s'est offert le but en or face à l'Italie durant l'Euro 2000. | PATRICK HERTZOG/Getty Images

Pourtant très jeune, David Trezeguet fait partie de l'équipe tricolore qui a remporté la Coupe du Monde 1998. Bien que remplaçant, il dispute quelques minutes de chaque rencontre, sauf la finale.

C'est surtout deux ans plus tard qu'il va prendre une nouvelle dimension lors de la finale de l'Euro. Entré en cours de jeu, l'attaquant inscrit le but en or face à l'Italie d'une superbe reprise.

Remplaçant sous l'ère Raymond Domenech, il participe toutefois à la Coupe du Monde 2006. De nouveau entré en jeu pour la finale de l'événement, il risque de se souvenir longtemps de la séance des tirs au but. Face à Gianluigi Buffon, celui qui a longtemps été son coéquipier à la Juventus, il rate sa tentative qui sacre la Squadra Azzurra quelques instants plus tard.

22. Luis Fernandez (1982 - 1992)

WORLD CUP-1986-FRA-URSS
Luis Fernandez a inscrit le penalty de la victoire face au Brésil en 1986. | GEORGES GOBET/Getty Images

Dès son arrivée en 1982, il se fait une place au sein du onze de départ des Bleus. Prenant la place de Bernard Genghini dans le carré magique, il forme un quatuor de très grande qualité dans l'entrejeu tricolore, avec Jean Tigana, Alain Giresse et Michel Platini. Vainqueur de l'Euro 1984, il entre encore un peu plus dans l'histoire de la France à la Coupe du Monde 1986.

Au terme d'un match d'anthologie, Luis Fernandez inscrit le tir au but décisif face au Brésil durant les quarts de finale. La suite est toutefois plus compliquée pour les Bleus. En raison du départ à la retraite de nombreux cadres, Luis Fernandez ne parvient plus à jouer les premiers rôles au niveau international.

21. Olivier Giroud (2011 - ?)

Souvent critiqué pour son style de jeu bien loin de faire rêver, Olivier Giroud n'en demeure pas moins l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de l'Equipe de France.

Venant de s'installer à la deuxième place du classement des buteurs des Bleus, l'attaquant de Chelsea s'est toujours montré très efficace avec sa sélection.

Certes, il n'a pas marqué lors de la Coupe du Monde 2018. Son impact a toutefois été indispensable au succès tricolore. Ce n'est pas pour rien que Didier Deschamps continue de faire appel à lui, ces dernières années.

20. Bixente Lizarazu (1992 - 2004)

Bixente Lizarazu
Bixente Lizarazu s'est imposé comme l'un des meilleurs joueurs à son poste. | Laurence Griffiths/Getty Images

Débutant en 1992 avec les Bleus, Bixente Lizarazu attend quatre ans pour s'installer dans le onze de départ. Son arrivée au Bayern Munich en 1997 lui permet d'ailleurs de prendre une nouvelle dimension.

Il est une pièce importante de l'une des meilleures défenses du monde. Titulaire lors des succès en 1998 et 2000, le latéral gauche impressionne dans son couloir.

Très solide défensivement, il reste également précieux dans les phases offensives. Enchaînant les allers-retours sur son côté, il s'est même offert deux buts avec la sélection tricolore. Après avoir pris sa retraite internationale en 2004, il restera comme l'un des meilleurs joueurs de tous les temps à son poste.

19. Emmanuel Petit (1990 - 2003)

(FILES) - French Emmanuel Petit jubilate
Emmanuel Petit a inscrit le troisième but des Bleus face au Brésil en 1998. | ANTONIO SCORZA/Getty Images

Ayant pourtant connu sa première sélection en 1990, Emmanuel Petit a du mal à s'imposer. Ratant l'Euro 1992 et 1996, il doit attendre la Coupe du Monde 1998 pour disputer sa première grande compétition. Et pour quel résultat ! Titulaire dans l'entrejeu tricolore, le milieu de terrain impressionne durant l'événement.

Cerise sur le gâteau, il réalise une finale incroyable. Passeur décisif sur le premier but de Zinédine Zidane, Emmanuel Petit s'offre même un deuxième but dans la compétition dans les toutes dernières secondes face au Brésil. De quoi gratter une place de prestige dans ce classement !

18. Jean Tigana (1980 - 1988)

Jean Tigana
Jean Tigana faisait partie du carré magique des Bleus. | STAFF/Getty Images

Membre important du fameux carré magique, Jean Tigana en a connu des belles années avec les Bleus. Titulaire dès la Coupe du Monde 1982, il va se montrer encore étincelant deux ans plus tard, lors du succès à l'Euro.

Durant la demi-finale face au Portugal, il accélère dans la surface adverse avant de réaliser une passe décisive pour Michel Platini, dans les derniers instants des prolongations.

Vainqueur de l'Euro et encore demi-finaliste de la Coupe du Monde 1986, il décide de prendre sa retraite internationale, après une 52ème sélection face à la Yougoslavie en 1988.

17. Kylian Mbappé (2017 - ?)

Kylian Mbappe
Kylian Mbappé a été l'un des grands artisans du sacre en 2018. | Jean Catuffe/Getty Images

Cela ne fait que trois ans que Kylian Mbappé a disputé sa première sélection avec l'Equipe de France. Et pourtant, il mérite déjà une place aussi haute dans ce classement. Grand artisan du sacre en Coupe du Monde 2018, il est l'auteur d'une prestation stratosphérique face à l'Argentine, pour le compte des huitièmes de finale.

Âgé de seulement 21 ans, l'attaquant du PSG compte déjà 36 sélections, pour 15 buts. Ayant encore de grandes ambitions avec les Bleus, il ne serait pas surprenant de le voir grimper encore de quelques places, dans les années à venir.

16. Raphaël Varane (2013 - ?)

TOPSHOT-FBL-WC-2018-MATCH57-URU-FRA
Raphaël Varane s'est montré impressionnant durant la Coupe du Monde 2018. | MLADEN ANTONOV/Getty Images

Raphaël Varane en a parcouru du chemin depuis ses débuts tricolores en 2013. Titulaire lors de la Coupe du Monde 2014, Mats Hummels prend le meilleur sur le défenseur français durant les quarts de finale de l'événement. Le seul but du match qui élimine donc l'équipe de Didier Deschamps. Pas de quoi s'inquiéter toutefois pour la suite !

L'actuel joueur du Real Madrid revient bien plus fort de cette mésaventure. S'étant imposé comme l'un des meilleurs de l'Equipe de France, il se venge en 2018 ! Cette fois-ci, Raphaël Varane inscrit le but décisif face à l'Uruguay, lors des quarts de finale. En pleine forme durant cette Coupe du Monde, il contribue pleinement à la deuxième étoile tricolore.

15. Fabien Barthez (1994 - 2006)

French goalkeeper Fabien Barthez reacts
Fabien Barthez a toujours été excellent avec l'Equipe de France. | FRANCOIS-XAVIER MARIT/Getty Images

Vainqueur de la Coupe Kirin en 1994, il est également dans l'équipe tricolore pour l'Euro 1996. Il ne sera toutefois que le troisième portier de l'Equipe de France. Il faut attendre 1998 pour le voir titulaire dans les buts tricolores. Et de quelle manière ! Disputant toutes les minutes de la compétition, il s'impose comme l'un des meilleurs portiers de la planète.

Toujours dans un style très décontracté, il mène la vie dure à tous les attaquants adverses. Il récidive à l'Euro 2000, où il réalisera encore de très grands matchs. Toujours titulaire à la Coupe du Monde 2002, l'Euro 2004 et la Coupe du Monde 2006, il détient le record français de nombre de matchs dans la compétition internationale, avec 17 rencontres.

14. Laurent Blanc (1989 - 2000)

French defender Laurent Blanc kisses the
L'une des images les plus marquantes de l'histoire des Bleus. | JACQUES DEMARTHON/Getty Images

C'est Michel Platini qui a lancé Laurent Blanc avec les Bleus en 1989. Disputant l'Euro 1992, il sera d'ailleurs dans l'équipe-type de la compétition, malgré l'élimination dès le premier tour.

Replacé dans l'axe de la défense, il est d'ailleurs vivement critiqué après le fiasco de 1994 et ne souhaite plus jouer pour les Bleus. Aimé Jacquet parvient à lui faire changer d'avis dès son arrivée à la tête de la sélection.

Devenant de plus en plus important, il se montre déjà excellent lors du parcours jusqu'en demi-finales à l'Euro 1996. Et que dire de la Coupe du Monde 1998 ?

Toujours aussi solide, il s'offre même l'un des buts les plus importants de l'histoire de la France, lors des prolongations face au Paraguay en huitièmes de finale. Champion du monde, puis champion d'Europe deux ans plus tard ! Il sera encore une fois dans le meilleur onze de la compétition, avant de prendre une retraite bien méritée !

13. Patrick Vieira (1997 - 2009)

French midfielder Patrick Vieira celebra
Patrick Vieira a excellé durant la Coupe du Monde 2006. | PATRIK STOLLARZ/Getty Images

Imaginez, il n'a eu besoin que de neuf sélections pour devenir champion du monde ! Convoqué pour la première fois en 1997, Aimé Jacquet choisit de lui faire confiance pour la compétition internationale.

Remplaçant, il entre toutefois en jeu en finale et délivre une passe décisive à Emmanuel Petit, pour le dernier but tricolore. Il prend une nouvelle importance à l'Euro 2000.

Le milieu de terrain devient titulaire et dispute tous les matchs importants, dans ce nouveau sacre des Bleus. Victorieux en Coupe des Confédérations un an plus tard, la légende d'Arsenal ne peut toutefois rien faire dans les échecs de 2002 et 2004.

Tout le contraire en 2006 ! Impressionnant durant la Coupe du Monde, sa blessure en finale face à l'Italie est un énorme coup dur pour les Bleus. Au final, il prend sa retraite avec près de 107 sélections !

12. Hugo Lloris (2008 - ?)

Hugo Lloris
Hugo Lloris est celui à avoir été le plus souvent capitaine des Bleus. | Matthew Ashton - AMA/Getty Images

Il enchaîne les records avec l'Équipe de France, ces dernières années. Gardien le plus sélectionné de l'histoire des Bleus, Hugo Lloris est également celui qui a porté le plus souvent le brassard de capitaine. Le portier de Tottenham a d'ailleurs l'occasion d'augmenter encore un peu ses records, puisqu'il n'est pas prêt de prendre sa retraite.

Comptant déjà 116 sélections, il doit avoir le record de sélections de Lilian Thuram (142) en ligne de mire. Toujours impressionnant dans la cage des Bleus, il a montré un excellent visage en 2018. Malgré une petite erreur en finale face à la Croatie, il a réalisé de nombreuses parades décisives pour s'offrir le droit de soulever la Coupe du Monde.

11. Marius Trésor (1971 - 1983)

HIDALGO-TRESOR
Marius Trésor était l'un des meilleurs en 1982. | LUC NOVOVITCH/Getty Images

Durant près de douze ans, Marius Trésor a pu porter le maillot des Bleus. Le défenseur central a d'ailleurs longtemps été le défenseur le plus capé de l'Equipe de France, avec ses 65 sélections. Considéré comme l'une des plus grandes légendes tricolores, il n'a toutefois pas eu de chance dans les compétitions internationales.

Dans sa période tricolore, la France n'a brillé qu'en 1982. Marius Trésor a d'ailleurs été un élément incontournable de l'excellent parcours des Bleus. Lors de la fameuse demi-finale face à l'Allemagne, le joueur français s'offre d'ailleurs un superbe but à l'entame des prolongations.

10. Antoine Griezmann (2014 - ?)

Antoine Griezmann
Antoine Griezmann est devenu incontournable avec les Bleus. | Chris Brunskill/Fantasista/Getty Images

Il est rapidement devenu l'un des chouchous du public français. Tout le monde se rappelle encore de son visage en larmes après l'élimination des Bleus en 2014 !

On peut dire qu'Antoine Griezmann s'est très bien rattrapé par la suite. Excellent lors de l'Euro 2016 et la finale perdue face au Portugal, il a encore augmenté son niveau de jeu deux ans plus tard.

Auteur de quatre buts, dont trois penaltys, lors de la Coupe du Monde 2018, il s'est également montré indispensable dans le système de Didier Deschamps.

Son entente avec Olivier Giroud a rendu de précieux services à son sélectionneur. Champion du monde, le cinquième du classement des buteurs tricolores, avec 32 buts, est encore loin d'avoir terminé son chapitre avec les Bleus.

9. Alain Giresse (1974 - 1986)

FBL-FRA-EURO-GIRESSE
Alain Giresse a remporté l'Euro 1984 avec les Bleus. | PASCAL PAVANI/Getty Images

Après avoir fait ses débuts en 1974, il faut attendre 1980 et l'arrivée de Michel Hidalgo pour qu'Alain Giresse se fasse une place de titulaire indiscutable.

Membre éminent du carré magique, il va pleinement contribuer aux excellents résultats durant cette période. Il pensait d'ailleurs envoyer son équipe en finale de Coupe du Monde 1982, après avoir inscrit le but du 3-1 dans les prolongations, mais ce n'était sans compter sur les Allemands, qui ont réussi à renverser la vapeur.

Ce n'est qu'une question de temps pour qu'il remporte son premier trophée avec les Bleus. En 1984, il est l'un des maillons indispensables du sacre tricolore à l'Euro.

Encore très important lors de la Coupe du Monde 1986, il mettra toutefois un terme à sa carrière internationale après une nouvelle défaite, en demi-finale, face à l'Allemagne.

8. Marcel Desailly (1993 - 2004)

Marcel Desailly
Marcel Desailly fait partie des rares joueurs à avoir franchi la barre des 100 sélections avec les Bleus. | Laurence Griffiths/Getty Images

Ayant débuté sa carrière internationale sur le côté droit de la défense, Aimé Jacquet repositionne très vite Marcel Desailly au sein de la charnière centrale.

Les résultats se montrent convaincants dès l'Euro 1996, où son duo avec Laurent Blanc fait le bonheur du sélectionneur. Mais ce n'est rien à côté de sa performance stratosphérique en 1998.

Grand artisan du sacre mondial, cela sera encore le cas pour le titre européen en 2000. Après la retraite de Didier Deschamps, le défenseur central devient d'ailleurs le capitaine de la sélection tricolore.

Bien qu'il ne connaîtra pas de très bons résultats en 2002 et en 2004, il reste l'une des plus grandes légendes des Bleus. Il fait d'ailleurs partie des huit joueurs à avoir franchi la barre des 100 sélections avec l'Equipe de France.

7. Lilian Thuram (1994 - 2008)

French Lilian Thuram (R) celebrates with
Lilian Thuram a inscrit ses deux seuls buts avec les Bleus lors d'une demi-finale de Coupe du Monde. | THOMAS COEX/Getty Images

À ce jour, il est encore le joueur le plus capé de l'histoire des Bleus. Et de loin ! Avec 142 sélections, il compte 19 matchs d'avance sur son premier poursuivant, Thierry Henry. I

l faut dire que Lilian Thuram a joué durant près de 14 ans avec l'Equipe de France. S'installant très vite au poste de latéral droit, il fait partie de l'une des meilleures défenses de l'histoire avec les Bleus.

Comment ne pas penser à son doublé face à la Croatie en 1998 ? Durant cette demi-finale, il inscrit ses deux seuls buts avec la sélection, pour permettre aux Bleus de se qualifier pour la finale (2-1). Sa célébration restera d'ailleurs dans l'histoire.

Victorieux également en 2000, il décide finalement de prendre sa retraite internationale, avant que Raymond Domenech réussisse à le convaincre de revenir en 2006.

Déjà repositionné dans l'axe, il disputera la finale de l'événement en Allemagne. Poursuivant alors jusqu'à l'Euro 2008, il décide de prendre sa retraite par la suite.

6. Just Fontaine (1953 - 1960)

l'attaquant français Just Fontaine est p
Just Fontaine a inscrit 13 buts durant la Coupe du Monde 1958. | STAFF/Getty Images

Certes, il n'a connu que 21 sélections avec les Bleus. Mais Just Fontaine y a mis la manière ! Ses performances lui ont d'ailleurs permis de se faire une place assez aisément dans ce top 10.

Il faut dire qu'il a inscrit près de 30 buts avec le maillot tricolore. Il est d'ailleurs l'auteur d'un record qui devrait être quasiment impossible à battre dans les décennies à venir.

Pourtant loin d'être titulaire avant la Coupe du Monde 1958, la blessure de René Bliard le propulse dans le onze de départ. L'attaquant tricolore va inscrire un total de 13 buts dans la compétition mondiale ! Une performance exceptionnelle qui permettra aux Bleus de terminer sur le podium de l'événement.

5. Raymond Kopa (1952 - 1962)

FBL-KOPA
Raymond Kopa a connu une fin de carrière mouvementée avec les Bleus. | STRINGER/Getty Images

Bien qu'il n'ait pas remporté le moindre titre avec l'Equipe de France, on parle là de l'une des légendes du ballon rond.

Ballon d'Or 1958, il est également meilleur joueur de la Coupe du Monde la même année, malgré les 13 buts inscrits par Just Fontaine dans la compétition. Grand artisan de la troisième place de son équipe durant l'événement, il aura connu près de 45 sélections avec les Bleus.

La suite est toutefois plus compliquée. Au début des années 1960, le milieu offensif ne joue plus beaucoup avec les Bleus. Blessé pour l'Euro, il se brouille ensuite avec Georges Verriest. Le sélectionneur l'ayant critiqué publiquement, Raymond Kopa refuse de jouer pour les Bleus et connaît une suspension de trois mois. Il ne sera alors plus convoqué avec l'Equipe de France.

4. Didier Deschamps (1989 - 2000)

French player Didier Deschamps, holding
Didier Deschamps est le premier joueur tricolore à avoir soulevé la Coupe du Monde. | PIERRE VERDY/Getty Images

Il restera à jamais comme le premier joueur tricolore à avoir soulevé la Coupe du Monde !

Débutant sous les ordres de Michel Platini, Didier Deschamps s'impose comme un titulaire indiscutable à partir de 1994 et l'arrivée d'Aimé Jacquet. Le nouveau sélectionneur lui confie alors le brassard de capitaine dès 1996 et la demi-finale à l'Euro. Une décision parfaite de sa part !

Le milieu de terrain tricolore sera l'un des hommes forts des deux succès français à la Coupe du Monde et à l'Euro. Remportant les deux compétitions, en tant que capitaine, il se retire après ce nouveau succès, avec 103 sélections à son actif. Désormais, il réalise encore des prouesses dans son rôle de sélectionneur, en ayant notamment remporté la Coupe du Monde 2018.

3. Thierry Henry (1997 - 2010)

French forward Thierry Henry (L) celebra
Thierry Henry est encore le meilleur buteur de l'histoire des Bleus. | FRANCK FIFE/Getty Images

Très vite considéré comme l'un des plus grands talents tricolores, Thierry Henry connaît sa première cap en 1997. Sélectionné pour la Coupe du Monde, il termine d'ailleurs meilleur buteur tricolore, avec trois réalisations. Il réalise encore une grande performance lors de l'Euro 2000, avec trois nouveaux buts, dont un extrêmement important en demi face au Portugal.

Bien loin des attentes pour les deux compétitions suivantes, il revient en très grande forme pour la Coupe du Monde 2006. Seul en pointe, la légende d'Arsenal inscrit trois buts et contribue pleinement au très bon parcours des Bleus en Allemagne.

Dans un contexte très particulier en 2010, après une main polémique lors des qualifications, Thierry Henry met un terme à sa carrière internationale après l'épisode de Knysna.

Une situation loin de faire oublier son incroyable parcours avec les Bleus ! Toujours meilleur buteur de l'histoire de la France, avec 51 buts, Thierry Henry est sur le podium des plus grands joueurs tricolores.

2. Michel Platini (1976 - 1987)

Michel Platini
Michel Platini a ébloui l'Euro 1984 de son talent ! | Alessandro Sabattini/Getty Images

Il aurait clairement pu espérer la première place, tant Michel Platini a marqué l'histoire du football. Triple Ballon d'Or, le célèbre meneur de jeu des Bleus garde une place indélébile dans le cœur des supporters tricolores. Encore à ce jour, il est sur le podium des meilleurs buteurs de l'histoire de l'Equipe de France, avec près de 41 réalisations.

Il est bien évidemment de la partie lors des Coupes du Monde 1982 et 1986, où la France se qualifie pour le dernier carré. Mais c'est sa performance à l'Euro 1984 qui restera dans les mémoires. Auteur de neuf buts durant tout le tournoi, c'est un record dans un championnat d'Europe.

Il ouvre d'ailleurs le score dans la finale de la compétition, sur coup-franc et une erreur du portier espagnol. Capitaine à 50 reprises des Bleus, en seulement 72 apparitions, il reste l'une des légendes du sport français.

1. Zinédine Zidane (1994-2006)

Zinedine Zidane, Aime Jacquet
Zinédine Zidane est le plus grand footballeur français de l'histoire. | OMAR TORRES/Getty Images

Qui d'autre que Zinédine Zidane pour la première place de ce classement ? Auteur d'un doublé dès sa première sélection, le meneur de jeu tricolore a très vite montré de quoi il était capable. Titulaire lors de l'Euro 1996, c'est toutefois en 1998 qu'il va prendre une nouvelle dimension. Une année où il remportera le Ballon d'Or.

Il entre dans l'histoire du sport français lors de la finale de la Coupe du Monde. Inscrivant deux buts de la tête, Zizou est l'un des grands artisans du premier sacre mondial des Bleus. En 2000, il ne baisse pas le pied, avec une performance incroyable face au Portugal en demie, où il inscrit le but en or, sur penalty, dans les prolongations.

Blessé lors de la Coupe du Monde 2002, il ne peut pleinement aider ses coéquipiers à conserver le sacre. En 2004, lors de l'Euro au Portugal, il signe l'un des plus grands comebacks de l'histoire. Mené par l'Angleterre dans le temps additionnel, il inscrit un coup-franc et un penalty pour donner la victoire aux siens. Cela n'empêchera toutefois pas la France de se faire éliminer en quart.

Choisissant de stopper sa carrière internationale, Zinédine Zidane est convaincu par Raymond Domenech de revenir pour la Coupe du Monde 2006. Et de quelle manière !

Auteur d'une compétition stratosphérique, il livre une véritable masterclass face au Brésil en quart. Auteur d'une panenka en finale face à Gianluigi Buffon, on connaît tous l'épilogue. Ce dernier coup de tête n'entachera en rien l'une des plus belles carrières de ce sport !

facebooktwitterreddit