TOP 20 des dernières "pépites" qui ont signé à l'OM

Les joueurs labellisés "pépites" à l'OM avec Michy Batshuayi, Luis Henrique et Doria.
Les joueurs labellisés "pépites" à l'OM avec Michy Batshuayi, Luis Henrique et Doria. | Getty Images

À l'image de Luis Henrique, ils sont arrivés avec le label "pépite ". De grands espoirs, ou des joueurs en quête de confirmation à un plus haut niveau. L'attente était élevée autour de leur transfert. Pour certains, le passage à l'OM a été une réussite.. pour d'autres, cela fut plus compliqué.

Le Brésilien Luis Henrique est arrivé à l'OM lors du dernier mercato estival. Contre un chèque de huit millions d'euros, le jeune attaquant est devenu la doublure officielle de Dario Benedetto. Qualifié de grand talent, et de "pépite", par André-Villas Boas, les supporters attendent avec impatience ses débuts.

Ces dernières années, l'Olympique de Marseille a souvent essayé de dénicher le bon coup, et de trouver le joueur talentueux dont personne ne s'attend et qui enflammerait le Vélodrome à coup sûr. On se souvient encore du fameux "Projet Dortmund" prôné par l'ancien président Vincent Labrune.

Certains achats peuvent être considérés comme une réussite, d'autres, au contraire, ont été des échecs considérables. Tour d'horizon et top des "pépites" passées par l'OM.

Les Tops

1. Michy Batshuayi - Attaquant

Michy Batshuayi, Thiago Motta
Michy a alterné le bon et le moins bon avec l'OM | Jean Catuffe/Getty Images

L'international Belge, Michy Batshuayi, est la réussite financière de l'OM. Acheté six millions d'euros, il est revendu deux années plus tard à Chelsea pour 39M€. C'est la vente la plus chère de l'histoire du club.

Arrivé du Standard de Liège après 120 matchs et 44 buts marqués, l'attaquant score lors de sa première titularisation avec Marseille. Au total, c'est 33 buts pour 78 rencontres. Avec souvent la même réflexion à son sujet "il peut mieux faire", mais de bonnes performances en général.

2. Duje Caleta-Car - Défenseur

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-LILLE
Le défenseur Croate est un titulaire indiscutable depuis deux ans | NICOLAS TUCAT/Getty Images

L'OM n'a pas souhaité vendre son jeune défenseur lors de ce mercato. Pour cause, le Croate, acheté 19 M€ à Salzbourg, est devenu au fil des matchs depuis deux ans, un titulaire indiscutable de l'équipe.

C'est le premier gros coup du mercato Marseillais en 2018, un pari sur l'avenir, qui pour l'instant, est une réussite.

3. Florian Thauvin - Ailier droit

Olympique Lyon v Olympique Marseille - Ligue 1
Florian Thauvin a connu des hauts et des bas sous la tunique Olympienne | Xavier Laine/Getty Images

C'est le meilleur joueur de l'OM depuis quelques années. Une réussite qui n'a pas été si évidente quand l'on se souvient des débuts. Après avoir accepté de rejoindre Lille, Thauvin décide au dernier moment de venir à l'OM.

Le prodige de Bastia n'a pas convaincu lors de ses deux premières années, et a été transféré à Newcastle en 2015. Les dirigeants Olympiens décident de le faire revenir sur la Canebière deux ans après. Pour 162 matchs et 65 buts. Un bon retour.

4. Benjamin Mendy - Latéral gauche

Benjamin Mendy
Le successeur de Taye Taiwo, Benjamin Mendy | Jean Catuffe/Getty Images

En 2011, Benjamin Mendy joue son premier match titulaire avec le Havre. Il deviendra ensuite indiscutable sur son flanc gauche et attirera l'œil des recruteurs de l'OM en 2013 contre environ trois millions d'euros.

Le latéral a tout de suite été désigné comme le grand successeur de Taye Taiwo. Puissant, rapide, avec une bonne qualité de centre, il a été l'un des joueurs les plus prometteurs sous l'ère Marcelo Bielsa.

Transféré à Monaco pour 15 M€ avant de partir à City un an après contre 57,5 M€, il était à l'époque le défenseur le plus cher de l'histoire.

5. César Azpilicueta - Latéral droit/gauche

Marseille' Spanish defender Cesar Azpili
L'un des meilleurs au poste de latéral droite à l'OM | PHILIPPE HUGUEN/Getty Images

Quelle belle carrière et ascension pour ce nouveau pari sur l'avenir de la part des Marseillais. Acheté à Osasuna, le latéral droit deviendra le titulaire indispensable sous Deschamps. Offensif et sérieux défensivement, l'Espagnol est une référence.

Vendu deux ans plus tard à Chelsea pour la modique somme de 8 millions d'euros, il est devenu l'un des meilleurs à son poste, et aurait pu être vendu bien plus cher.

6. Franck Ribéry - Milieu offensif

Inconnu à son arrivée, il a conquis le Vélodrome en un temps record
Inconnu à son arrivée, il a conquis le Vélodrome en un temps record | BORIS HORVAT/Getty Images

Après un passage, bref, en Turquie avec Galatasaray, Ribéry arrive à l'OM sur la pointe des pieds mais avec de grandes promesses. Il retrouve son ancien entraîneur à Metz, Jean Fernandez et éclaboussera les pelouses de Ligue 1 par son talent.

Arrivé libre, et après deux années de haut niveau, où il se verra sélectionné avec l'Equipe de France, il rejoint le Bayern Munich pour 30 M€. Un sacré bon flair de la part des Phocéens.

7. Mathieu Valbuena - Milieu offensif

Mathieu Valbuena
Valbuena a marqué la décennie avec l'OM, sous Gerets notamment. | John Berry/Getty Images

Surnommé affectueusement "le petit" par son entraîneur Eric Gerets, Valbuena est arrivé de Libourne contre 800.000 euros. Nommé meilleur joueur de National, il rejoint l'OM pour franchir un palier.

Après une première année en tant que remplaçant, barré par Nasri et Ribéry, il explosera grâce à l'entraîneur belge qui lui fait une confiance aveugle. Son but victorieux face à Liverpool est toujours dans les mémoires collectives.

8. Didier Drogba - Attaquant

Olympique de Marseille forward Didier Dr
Le meilleur attaquant depuis les années 2000 à l'OM, Didier Drogba | BORIS HORVAT/Getty Images

Après avoir marqué 17 buts en Ligue 1 avec Guingamp, la "pépite" Drogba débarque à Marseille pour une seule et unique saison. Mais quelle année ! 19 buts en championnat, élu meilleur joueur de Ligue 1, il portera l'OM jusqu'en finale de la coupe UEFA avec 11 réalisations.

Malheureusement, le président du club de l'époque décide de le vendre pour pas moins de 37 M€ à Chelsea, privilégiant l'économique au sportif.

Les Flops

9. Hatem Ben Arfa - Milieu offensif

FBL-FRA-L1-OM-LE MANS
Talentueux mais trop individualiste, Ben Arfa ne s'imposera pas à l'OM | GERARD JULIEN/Getty Images

Meilleur "joueur espoir" de la saison 2007-2008, il signe à l'OM en 2008. Positionné en milieu offensif axial, son poste de prédilection, il brille d'entrée avec un but dès son premier match.

Après quelques mois convaincant, il disparaît de la circulation. À court de forme physique, et trop individualiste sur le terrain, il perd sa place dans le XI. Et sera transféré en 2010 à Newcastle pour 6 M€.

10. Giannelli Imbula - Milieu central

Giannelli Imbula, N'Golo Kante
Imbula, à l'époque, était considéré meilleur que Ngolo Kanté | Jean Catuffe/Getty Images

Difficile à croire à l'heure actuelle mais Giannelli Imbula était considéré comme meilleur que Ngolo Kanté à l'époque. Il fut même appelé en Équipe de France espoir.

Annoncé comme un futur très grand, il surfera sur cette bonne dynamique pour faire des matchs de bonne facture. Sa place dans les flops est légitimée par la suite de sa carrière. Son transfert à Porto pour plus de 20 M€ lui a été fatal.

Il n'a jamais réussi à confirmer tout son potentiel, et n'a connu à partir de ce moment-là que des échecs sportifs. Il enchaîne les clubs et les prêts, sans réussite. Il s'entraîne actuellement avec Guingamp.

11. Eduardo Costa - Milieu central

Marseille's midfielder Eduardo Costa of
Eduardo Costa, une seule saison et puis s'en va | BORIS HORVAT/Getty Images

Le milieu de terrain, Eduardo Costa, avait vécu trois belles années à Bordeaux, et est arrivé à l'OM avec une très belle réputation. Il débarque en 2004 contre un peu moins de huit millions d'euros.

Mais la pépite de 23 ans n'a pas confirmé. Il ne restera qu'une seule saison et s'en ira pour cinq millions à l'Espanyol Barcelone. Un échec et deux millions de perdus dans l'opération.

12. Doria - Défenseur central

Matheus Doria
Le Brésilien Doria n'a pas marqué de son empreinte le blason marseillais | Jean Catuffe/Getty Images

Le Brésilien est arrivé avec le label "futur crack". Vendu comme étant solide, costaud, à l'aise techniquement, il aurait dû devenir le patron de cette défense marseillaise.

Mais ce ne fut absolument pas le cas. Arrivé pour huit millions d'euros, il ne joue qu'avec la réserve lors de sa première année. Il est prêté ensuite pendant six mois à Sao Paulo. Bielsa a toujours refusé de le faire jouer.

Après la démission de l'Argentin, le jeune défenseur a enfin l'opportunité de s'exprimer, mais sans démontrer tout le talent qu'on lui avait octroyé.

13. Karim Rekik - Défenseur central

Karim Rekik
Rekik, plus habitué aux fautes et aux cartons, qu'à prouver son talent sur les pelouses | Jean Catuffe/Getty Images

L'un des gros flops de l'OM des dernières années. Avec l'étiquette "joueur de Manchester City", les supporters attendaient de voir débarquer un défenseur de haut niveau.

Mauvaise surprise pour tous les fidèles du club quand Rekik a multiplié les performances de piètre qualité. Il perdra même sa place au profit de Rolando. Et jouera plusieurs matchs au poste de latéral gauche. Transféré au Hertha Berlin deux ans plus tard.

14. Georges-Kévin Nkoudou - Milieu de terrain

Georges-Kevin N'Koudou
Nkoudou n'a pas réussi à confirmer avec l'OM | Jean Catuffe/Getty Images

L'ancien Nantais avait joué 32 matches avec les Canaris avant de s'engager avec l'OM. Acheté un peu moins de deux millions d'euros, il débutera sa carrière avec Marseille en boulet de canon.

Décisif à plusieurs reprises en Ligue Europa, le milieu offensif enflammera son côté gauche par sa qualité de dribble et sa vitesse. Malheureusement au bout de quelques mois, le soufflet retombe. Il perd sa place de titulaire mais il est tout de même transféré à Tottenham pour onze millions.

15. Mario Lemina - Milieu central

Mario Lemina
Mario Lemina n'a pas eu la carrière souhaitée à Marseille | Jean Catuffe/Getty Images

Il représente le "projet Dortmund" cher à Vincent Labrune. Acheter des pépites, puis les revendre ensuite au prix fort. Le milieu de terrain faisait partie de cette stratégie.

Il s'engage à la toute fin du mercato alors qu'il portait les couleurs de Lorient. Doué techniquement, il n'arrive pourtant pas à atteindre la quintessence de son talent. Il sera vendu définitivement à la Juventus en 2016.

Sa place dans ce flop est surtout dû au regret de ne pas l'avoir vu briller d'avantage avec l'OM. Sa carrière n'est aussi que sur la pente descendante depuis. Passé par Southampton et Galatasaray, il est actuellement à Fulham.

16. Dmitriy Sychev - Attaquant

FOOT-FRA-L1-OM-LILLE
Le jeune attaquant considéré comme un grand espoir n'a pas percé à l'OM | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/Getty Images

L'attaquant russe pose les pieds sur Marseille avec la réputation d'un joueur en devenir, un petit diamant à polir. Sélectionné pour la Coupe du monde 2002, il devient le plus jeune joueur de l’histoire à enfiler la tunique nationale (18 ans et 222 jours).

Convaincu par ses performances, l'OM mise environ quatre millions d'euros sur lui et lui offre cinq ans de contrat. Pari loupé, il ne marquera que sept fois en 44 rencontres. Heureusement, sa vente sera supérieure à son prix d'achat.

17. Ronald Zubar - Défenseur central

Marseille's defender Ronald Zubar (L) ce
Le défenseur Ronald Zubar a souvent été la victime des railleries des supporters | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/Getty Images

Sélectionné en U16/U17/U18 puis avec les Espoirs en Équipe de France, Ronald Zubar arrive à l'OM, après 107 matchs joués à Caen et le rôle de capitaine, alors qu'il n'a que 20 ans.

Doté d'un fort physique, et capable de jouer à plusieurs postes de la défense, et milieu défensif, il réussit convenablement sa première saison à l'OM. Mais il sera barré ensuite par Givet et Rodriguez dans l'axe, ainsi que par Laurent Bonnard en tant que latéral droit.

Ses erreurs individuelles à répétition ne plaident pas en sa faveur. Pire, l'on se souviendra surtout de son pénalty raté en finale de Coupe de France face à Sochaux, qui marquera le début de la fin pour lui avec le maillot marseillais.

18. Nemanja Radonjic - Ailier gauche

Nemanja Radonjic
Nemanja ne s'est toujours pas imposé dans le onze d'AVB | Jean Catuffe/Getty Images

Le joyau serbe peine à s'imposer dans l'effectif d'André-Villas Boas. Après avoir réalisé une belle saison avec l'Etoile Rouge de Belgrade (onze but en 47 matchs), l'OM l'achète pour 14 M€. Un gros investissement.

L'ancien analyste vidéo de l'OM le comparait à l'époque à Théo Walcott pour sa qualité dans les appels croisés et sa vitesse avec le ballon. Pour l'instant, malgré quelques bonnes performances, Nemanja reste remplaçant et déçoit.

19. Mido - Attaquant

FBL-FRA-L1-OM-LE MANS
Mido, c'est neuf buts en 34 matches avec l'OM | BORIS HORVAT/Getty Images

Après de bonnes performances avec l'Ajax, pour 22 buts en 50 matchs, et un prêt au Celta Vigo, Mido s'engage à l'OM contre six millions d'euros. L'Egyptien formera un duo, sur le papier, redoutable avec Drogba lors de la saison 2003-2004.

Mais dans les faits, c'est un échec pour l'OM. Seulement neuf buts en 34 rencontres, et pas de plus-value sur sa revente à l'AS Rome. Critiqué aussi pour son hygiène de vie loin d'être très professionnelle.

20. Salomon Olembe - Milieu défensif

Lyon's forward Juninho (2ndR) vies with...
Trop de prestations décevantes de la part du milieu défensif Olembe | BORIS HORVAT/Getty Images

Le milieu camerounais rejoint l’OM en provenance de Nantes lors du mercato hivernal de la saison 2001-2002. Acheté pour pas grand chose, l'ancien président du club Robert-Louis Dreyfus dira de lui qu'il est le futur de l'Olympique de Marseille.

Il ne sera malheureusement qu'un joueur de complément, ne jouant que 88 matchs en sept ans, pour un seul but marqué et des performances loin d'être incroyables. Il sera prêté à Leeds, puis à Al Rayyan Club avant d'être transféré à Wigan.