Top 10 des sélectionneurs restés le plus longtemps en poste

Yannis Passerel
Joachim Low a passé de nombreuses années sur le banc de l'Allemagne
Joachim Low a passé de nombreuses années sur le banc de l'Allemagne / Alex Grimm/GettyImages
facebooktwitterreddit

Didier Deschamps fête ses dix ans à la tête des Bleus ce vendredi. L'occasion de situer notre DD national par rapport aux sélectionneurs qui sont restés le plus longtemps à la tête d'une sélection. Alors, qui sont-ils et où ont-ils entraîné ?

Note : classement ne comptant pas avant 1945

10. Helmut Schön, RFA (à droite)

Helmut Schoen
Helmut Schön, sélectionneur de la RFA de 1964 à 1978 / Evening Standard/GettyImages

RFA, 1964-1978
14 ans, 139 matches

L'homme qui a tout gagné avec la grande Allemagne (Franz Beckenbauer, Gerd Muller, Sepp Maier...) : Euro 1972 et Coupe du monde 1974. Sans compter les finales atteintes au Mondial 1966, et à l'Euro 1976.

9. Giampaolo Mazza, Saint Marin

Giampaolo Mazza
Giampaolo Mazza, sélectionneur de Saint-Marin entre 1998 et 2013 / Gabriele Maltinti/GettyImages

Saint Marin, 1998 - 2013
15 ans, 83 matches

Sélectionneur de la modeste équipe de Saint-Marin durant 15 années, il a toutefois réussi à décrocher un nul en Lettonie en 2001, et la seule victoire de l'histoire de l'état. C'était en 2004, lors d'un match amical remporté face au Lichtenstein (1-0).

8. Morten Olsen, Danemark

Morten Olsen
Morten Olsen, sélectionneur du Danemark entre 2000 et 2015 / Jean Catuffe/GettyImages

Danemark, 2000 - 2015
15 ans, 163 matches

Jusqu'à décembre 2015, c'est lui qui détenait le record mondial en activité. Le technicien danois a mené son pays jusqu'en huitième de finale de la Coupe du monde 2002 et quart de l'Euro 2004. En 2012, il avait battu les Pays-Bas lors de l'Euro en Ukraine et Pologne.

7. Óscar Tabárez, Uruguay

Oscar Tabarez
Óscar Tabárez, sélectionneur de l'Uruguay entre 2006 et 2021 / Alexandre Schneider/GettyImages

Uruguay, 2006 - 2021
15 ans, 184 matchs

Óscar Tabárez a joué durant toute sa carrière sur le continent américain, entre l'Uruguay, l'Argentine et le Mexique. Ensuite, l'Uruguayen a enchaîné les clubs en tant qu'entraîneur et a également pris les rênes de la sélection uruguayenne une première fois entre 1988 et 1990. Seize ans après, Tabárez a récupéré son poste et ne l'a quitté qu'en 2021. Il remportera une Copa América en 2011.

6. Joachim Löw, Allemagne

Joachim Loew
Joachim Löw, sélectionneur de l'Allemagne entre 2006 et 2021 / Alex Grimm/GettyImages

Allemagne, 2006 - 2021
15 ans, 198 matchs

Célèbre sélectionneur allemand, Joachim Löw a remporté la Coupe du Monde 2014 avec son pays. Après une carrière de joueur qui l'a vu jouer dans les championnats allemand et suisse, l'ancien du SC Fribourg a enchaîné avec une riche carrière d'entraîneur.

Durant ses quinze années à la tête de la sélection, l'allemand de 62 ans aura remporté une Coupe du Monde et une Coupe des Confédérations. Il aura également enchaîné les arrivées dans le dernier carré lors des compétitions internationales.

5. April Phumo, Lesotho

Coach of the South African national socc
April Phumo, sélectionneur du Lesotho entre 1979 et 1995 / ISSOUF SANOGO/GettyImages

Lesotho, 1979-1995 
16 ans


Une personne peu connue dans le football mondial, mais reconnue dans le football africain. Ancien international sud-africain, il dirigera le Lesotho durant 16 ans, obligé de fuir son pays, sous le régime de l'Apartheid. Après cette expérience, April Phumo revient dans son pays, et dirigera même les Bafana Bafana, durant la CAN 2004.

4. Sashi Mahendra Singh, Fidji

Germany v Fiji: Men's Football - Olympics: Day 5
Equipe actuelle des Fidji / Pedro Vilela/GettyImages

Fidji, 1960-1976
16 ans

Cet homme ne vous dira peut-être rien, mais il fut une star au Fidji. Cet homme d'affaires fut sélectionneur national (1960 - 1976), vice-président de la fédération (1955-1969), et finira même par diriger la trésorerie de l'OFC (l'équivalent océanien de l'UEFA) (1968-1988). Il est également à l'origine de la création du championnat fidjien. En 1963, il remporte la médaille d'argent aux Jeux du Pacifique Sud.

3. Walter Winterbottom, Angleterre

Sir Walter Winterbottom
Walter Winterbottom, sélectionneur de l'Angleterre entre 1946 et 1962 / Getty Images/GettyImages

Angleterre, 1946-1962
16 ans, 139 matches

Avant 1946, l'équipe d'Angleterre était dirigée par un officiel de la fédération, et un entraîneur venu d'un club de Londres. Le premier vrai sélectionneur (au sens moderne) fut Walter Winterbottom. Pour certains, il est le coach de l'équipe qui perdit contre les Etats-Unis (Mondial 1950) ou contre la merveilleuse Hongrie à Wembley (3-6). Pour d'autres, il est celui qui a qualifié son pays pour la première fois à quatre Coupes du monde consécutives (1950, 1954, 1958 et 1962).

2. Mohammad Anwar Elahee, Ile Maurice

FBL-AFRICA-WC-2018-MRI-KEN
L'équipe mauricienne lors d'un match en 2018 / -/GettyImages

Ile Maurice, 1970-1988
18 ans

Ancien international défenseur mauricien dans les années 1950, il dirige une première fois, après l'arrêt de sa carrière, la sélection de l'Ile Maurice (1964). En 1970, il reprend le poste qu'il ne quittera plus jusqu'en 1988. Sous sa houlette, les Mauriciens remportent les Jeux des îles de l'océan Indien (1985). Mais surtout participent, pour la seule fois de leur histoire à ce jour, à la Coupe d'Afrique des Nations (1974). 

Entre 1984 et 1986, il ne s'occupe plus que partiellement de l'équipe. D'abord avec l'Ecossais Danny McLennan, puis l'Allemand Danny McLennan, avant de reprendre les rênes à 100%, de 1986 à 1988.

1. Guillermo Stábile, Argentine

Portrait of Argentinian forward Guillerm
Guillermo Stábile, sélectionneur de l'Argentine entre 1939 et 1960 / STAFF/GettyImages

Argentine, 1939-1960
21 ans, 123 matches

Meilleur buteur du Mondial 1930 en tant que joueur, il reprend sa sélection, l'Argentine, après la fin de sa carrière, en 1939. Durant toute sa carrière de sélectionneur, il dirigera un club en parallèle : Estudiantes de La Plata (1940-1941), Huracán (1940-1949), et le Racing Club (1949-1960). Ce qui ne l'empêchera pas de remporter 6 Copas Américas (1941, 1945, 1946, 1947, 1955 et 1957), et un Championnat panaméricain de football (compétition disparue en 1960). 

(Note : record débuté avant, mais fini après 1945)

facebooktwitterreddit