Top 10 des plus gros exploits des clubs français en Ligue des Champions

SOCCER-C1-MARSEILLE-MILAN-VOELLER
Le succès de l'OM en 1993 reste encore l'un des plus grands exploits du football tricolore. | AFP Contributor/Getty Images

Le PSG a rendez-vous avec l'histoire, ce dimanche, en finale de Ligue des Champions. Forts d'une campagne européenne quasi-idyllique, les Parisiens ne partent pas favoris face à l'ogre bavarois. Si une victoire face aux Allemands ne sera nécessairement synonyme d'exploit, devenir le deuxième club français à remporter la plus prestigieuse compétition européenne en est assurément un.

10. Stade de Reims - Standard Liège (3-0) : 18 mars 1959

Il faut remonter très loin pour ce premier exploit, avec le Stade de Reims. De retour en Europe cette saison, le club rémois dominait le football français dans les années 1950. Le Stade de Reims a d'ailleurs été tout proche de devenir la première équipe tricolore à remporter la Ligue des Champions.

En 1959, les coéquipiers de Just Fontaine ont réussi à rejoindre la finale de la C1. Malgré sa défaite face au Real Madrid (2-0), le parcours de Reims restera dans les mémoires. Surtout la demi-finale ! Après une défaite sur la pelouse du Standard Liège (2-0), le Stade de Reims renverse la vapeur au retour.

Grâce notamment à un doublé de Just Fontaine, le club rémois s'impose par près de trois buts d'écart (3-0) et s'offre le luxe d'affronter le Real Madrid au tour suivant.

9. Saint-Etienne - Hadjuk Split (5-1) : 6 novembre 1974

L'AS Saint-Etienne a été l'auteur de plusieurs très jolis parcours en C1. Les Verts ont rejoint le dernier carré de la Coupe des Clubs Champions en 1974-1975, en signant l'un des plus grands exploits de son histoire. Lors des huitièmes de finale, le club stéphanois défie Hajduk Split.

Le club yougoslave fait alors vivre un véritable cauchemar à l'ASSE. Devant son public, Hajduk Split se régale face aux Verts (4-1). On ne donne alors que très peu de chance à l'équipe française de revenir dans le match lors du retour.

Et pourtant, dans un Chaudron bouillant, l'ASSE réalise l'un des plus grands exploits de son histoire. Accrochant les prolongations, la bande à Jean-Michel Larqué inscrit un cinquième but à la 104ème minute (5-1). Un succès qui permettra aux Verts d'aller jusqu'au dernier carré de la C1.

8. Dinamo Zagreb - OL (1-7) : 7 décembre 2011

Sur cette fin d'année 2011, l'OL a réalisé l'impossible lors des phases de poules de la Ligue des Champions. Pour la sixième journée des groupes, le club rhodanien compte trois points de retard sur la deuxième place de l'Ajax Amsterdam, et surtout une différence de sept buts au goal-average entre les deux équipes.

Alors que son adversaire direct joue sur la pelouse du Real Madrid, l'OL se met en quête d'un exploit. Menée jusqu'à la 40ème minute de jeu, l'équipe lyonnaise va alors réaliser l'impossible en inscrivant près de sept buts, dont un quadruplé de Bafétimbi Gomis. Un succès qui permet à l'OL de rejoindre le tour suivant puisque l'Ajax s'est incliné en Espagne.

Pas de quoi s'enflammer pour la suite toutefois, puisque l'OL sera éliminé par l'APOEL Nicosie au tour suivant.

7. Saint-Etienne - Dynamo Kiev (3-0) : 17 mars 1976

On retrouve encore l'AS Saint-Etienne dans ce classement. Un an après avoir accroché le dernier carré de la C1, l'équipe stéphanoise revenait encore avec de grandes ambitions. Mais la tâche ne s'annonce pas simple lorsque les Verts retrouvent le Dynamo Kiev pour les quarts de finale.

L'ASSE est complètement dominée lors du match aller. S'inclinant pourtant 2-0, les Verts s'en sortent plutôt bien. Et c'est là que Saint-Etienne s'offre un nouvel exploit. Le 17 mars 1976, les coéquipiers de Dominique Rocheteau reviennent avec de bien meilleures intentions.

Refaisant leur retard dans le temps réglementaire, les Verts marquent un nouveau but en prolongation (3-0) pour poursuivre leur chemin. Ils s'inclineront finalement en finale face au Bayern Munich et l'histoire des poteaux carrés ...

6. Bayern Munich - Girondins de Bordeaux (0-2) : 3 novembre 2009

Bordeaux' forward Marouane Chamakh (L) c
Marouane Chamakh et Yoann Gourcuff ont fait les très beaux jours des Girondins de Bordeaux. | AFP/Getty Images

Certes, ce n'était que la phase de poules ! Mais il était impératif de parler du parcours des Girondins de Bordeaux lors de l'édition 2009-2010. Marouane Chamakh et Yoann Gourcuff évoluaient alors au sommet de leur art. Dans une poule composée du Bayern Munich et de la Juventus, les Bordelais vont créer la surprise.

Impressionnants, les Girondins de Bordeaux terminent avec cinq victoires et un nul, dont une très belle victoire sur la pelouse du Bayern Munich (2-0). Rejoignant facilement les huitièmes de finale de la C1, l'équipe de Laurent Blanc ira alors jusqu'aux quarts de finale, avant de céder face à l'OL.

5. AS Monaco - Manchester City (3-1) : 15 avril 2017

Valerie Germain
L'AS Monaco avait réalisé l'exploit face à Manchester City. | Michael Steele/Getty Images

Après avoir terminé à la première place de sa poule, l'AS Monaco n'a pas beaucoup de chance. Le club de la principauté se retrouve face à Manchester City, dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Avec un Kylian Mbappé qui cherche tout juste à se faire connaître, Monaco croit en l'exploit.

Le match aller est toutefois délicat. Avec une défense peu sereine, l'AS Monaco s'incline lourdement à Manchester (5-3). Trois semaines plus tard, les coéquipiers de Radamel Falcao réussissent tout de même à renverser la vapeur.

Kylian Mbappé, Fabinho et Tiémoué Bakayoko inscrivent les trois buts qui permettent à leur équipe de rejoindre le tour suivant (3-1). L'AS Monaco éliminera ensuite le Borussia Dortmund, avant de se faire sortir par la Juventux aux portes de la finale.

4. PSG - FC Barcelone (2-1) : 15 mars 1995

Bien avant l'arrivée des Qataris à la tête du club, le PSG était habitué à jouer les premiers rôles en C1. L'équipe parisienne a d'ailleurs pu s'offrir quelques exploits de taille dans les années 1990. On retient d'ailleurs son très joli parcours lors de l'édition 1995.

Le club de la capitale est allé jusqu'au dernier carré de la compétition européenne. Le parcours n'a d'ailleurs pas été simple, puisque le PSG a dû défier le FC Barcelone pour le compte des quarts de finale.

Toujours emmené par Johan Cruyff, le Barça ne peut faire mieux qu'un match nul au Camp Nou (1-1). Malgré l'ouverture du score des Blaugrana au retour, Rai et Vincent Guérin marquent dans les vingt dernières minutes et offrent la qualification à leur équipe.

3. AS Monaco - Real Madrid (3-1) : 6 avril 2004

Jerome Rothen, Zinedine Zidane
L'AS Monaco a renversé le Real Madrid en 2004. | Shaun Botterill/Getty Images

L'AS Monaco aurait pu être le second club français à remporter la Ligue des Champions. En 2003, le club de la principauté est passé tout proche de cet exploit. Un parcours qui reste d'ailleurs encore dans les annales. Après avoir sorti le Lokomotiv Moscou dans la difficulté pour les huitièmes, l'équipe de Didier Deschamps retrouvait le Real Madrid.

Composés de Zinédine Zidane, Raul, Ronaldo ou encore Luis Figo, difficile de donner la moindre chance à l'AS Monaco. D'autant plus après une défaite à Santiago Bernabeu (4-2). Mais voilà, dans le football tout est possible !

Malgré l'ouverture du score de Raul au match retour, un doublé de Ludovic Giuly et une réalisation de Fernando Morientes offrent finalement la qualification à l'AS Monaco. Sortant Chelsea dans la foulée, le club de la principauté perdra finalement face au FC Porto en finale.

2. Real Madrid - OL (1-1) : 10 mars 2010

En train de réaliser l'un des meilleurs parcours de son histoire, l'OL avait toutefois déjà rejoint le dernier carré de la Ligue des Champions en 2010. Il avait fallu s'employer pour rejoindre, encore une fois, le Bayern Munich. C'est d'ailleurs le huitième de finale qui reste dans toutes les têtes.

L'OL retrouvait le Real Madrid, avec un match aller à la maison. Grâce à Jean II Makoun, le club rhodanien prenait un très court avantage avant le déplacement à Madrid. Un but très rapide de Cristiano Ronaldo laisse alors présager le pire pour les supporters lyonnais lors du retour.

Mais ce n'était sans compter sur un but de Miralem Pjanic, à quinze minutes du terme de la rencontre, qui envoie l'OL au tour suivant.

1. OM - AC Milan (1-0) : 26 mai 1993

SOCCER-C1-MARSEILLE-MILAN-VOELLER
L'OM s'est offert la C1 en 1993. | AFP Contributor/Getty Images

À ce jour, l'Olympique de Marseille est encore le seul club français à avoir remporté la C1. Il faut remonter à 1993 et un format bien différent de ce qui se fait aujourd'hui. Terminant en tête de sa poule, le club olympien se donne le droit de rêver au sacre en retrouvant l'AC Milan.

Avec Paolo Maldini, Marco Van Basten ou encore Frank Riijkaard, le club lombard fait office de grandissime favori. Pas de quoi faire douter les hommes de Raymond Goethals. Un but de Basile Boli juste avant la pause scelle le score finale de ce match.

Une rencontre qui restera à jamais gravé dans la tête des supporters olympiens !