Ligue 1

TOP 10 des joueurs passés par le PSG et l'AS Saint-Étienne

Alexis Goudlijian
Apr 17, 2021, 2:05 PM GMT+2
Adil Aouchiche est parti à Saint-Etienne après des débuts prometteurs au PSG.
Adil Aouchiche est parti à Saint-Etienne après des débuts prometteurs au PSG. / Getty Images
facebooktwitterreddit

Ce dimanche, le Paris Saint-Germain va accueillir l'AS Saint-Etienne, pour le compte de la 33e journée de Ligue 1. Deux poids lourds historiques du championnat de France, qui possèdent un lien indirect mais très fort. En effet, les deux équipes peuvent se vanter d'avoir employé des joueurs de grande qualité. Voici le top 10, des éléments passés par les deux équipes.

10. José da Silva Aloisio

FOOT-L1-PSG-NICE
Aloisi, la pépite brésilienne passée par Saint-Etienne et Paris. / MARTIN BUREAU/Getty Images

Arrivé à l'AS Saint-Étienne en 1999, Aloisio va connaître des débuts en fanfare. Auteur de huit buts dès sa première saison dans le Forez, le Brésilien va gagner la sympathie des supporters stéphanois. Sa deuxième année s'avère compliquée avec une blessure de six mois et une polémique extrasportive liée à des faux passeports. Une affaire qui conduira les Verts en Ligue 2...

Avec son coéquipier Alex Dias, il s'envole alors pour le PSG de Luis Fernandez. À Paris, Aloisio va nouer de bons liens avec le staff mais sur un plan sportif, il ne brille pas. Au final, l'Auriverde reste deux ans puis part en Russie, au Rubin Kazan.

9. Jérôme Alonzo

PSG's goalkeeper Jerome Alonzo raises hi
Jérôme Alonzo a connu une carrière honorable. / MARTIN BUREAU/Getty Images

Un bon gardien, qui n'aura malheureusement jamais atteint les sommets. Lancé par l'AS Saint-Etienne en 1997, Alonzo a montré de très belles choses en tant que titulaire, jusqu'à une grave blessure en 2001. Eloigné des terrains pendant plusieurs mois, le portier ne retrouvera pas son meilleur niveau avec les Verts.

Et il sera envoyé au PSG, après la descente en Ligue 2 du club stéphanois. Présent dans les rangs parisiens pendant sept ans, il jouera beaucoup mais ne bénéficiera jamais d'un rôle de titulaire indiscutable, dans l'ombre de Lionel Letizi ou Mickaël Landreau.

8. Mevlut Erding

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-SAINT-ETIENNE
Mevlut Erding a livré des prestations intéressantes avec l'ASSE. / VALERY HACHE/Getty Images

Après un joli passage à Sochaux, Mevlut Erding va rejoindre le Paris Saint-Germain. Un choix osé, avec un bilan plutôt mitigé. Entre 2009 et 2012, le Turc va disputer 112 matchs et marqué 30 fois, mais il déçoit dans le jeu. L'arrivée de Zlatan Ibrahimovic sonne clairement la fin de son aventure.

Et après un passage à Rennes, Erling signe à Saint-Etienne, un club dans lequel il restera trois ans jusqu'en 2015, pour un total de 26 buts en 75 matchs. Un attaquant très talentueux, qui n'a peut-être jamais atteint son niveau optimal.

7. Adil Aouchiche

Adil Aouchiche, Remi Oudin
Aouchiche, le titi a pris son envol à... Saint-Etienne. / Marcio Machado/Getty Images

Pour lui, tout reste à faire. À seulement 18 ans, Adil Aouchiche n'est qu'aux prémisses d'une longue carrière. En tout cas, on lui souhaite. Ce jeune milieu de terrain, véritable titi formé au Paris Saint-Germain a du caractère et... la tête sur les épaules.

C'est ainsi qu'il a décidé de snober son club formateur l'été dernier, pour signer un premier contrat professionnel avec l'ASSE qui lui donne de bien meilleures perspectives de temps de jeu. Aouchiche intègre ce Top 10, pour son immense talent.

6. Jérémy Clément

Angel Di Maria, Jeremy Clement
Jérémy Clément s'est rapidement imposé comme un cadre de l'ASSE. / Jean Catuffe/Getty Images

Formé à l'Olympique Lyonnais, Jérémy Clément n'a pas franchement eu la réussite qu'il espérait. Ce fut aussi le cas au PSG, où le milieu de terrain a, malgré lui, fait partie intégrante d'une équipe qui a failli mener les Rouge et Bleu en Ligue 2. Son passage dans la capitale s'est donc fait durant une période difficile, malgré de bonnes prestations individuelles.

Et c'est finalement à l'ASSE que Clément a montré son vrai niveau. Capitaine des Verts à plusieurs reprises, il a rapidement été considéré comme un indiscutable par Christophe Galtier, jusqu'à ce qu'il subisse une terrible blessure au tibia péroné après un mauvais tacle du Niçois de l'époque Valentin Eysseric. Malgré tout, Clément a eu de la ressource mentale et a fini par revenir.

5. Zoumana Camara

Thiago Silva, Zoumana Camara
Zoumana Camara a terminé sa carrière, avec un titre au PSG. / Xavier Laine/Getty Images

À défaut d'avoir brillé sur le plan sportif, hormis lors de la saison 2007-2008, Zoumana Camara jouit d'une immense cote dans le cœur des supporters du Paris Saint-Germain.

Champion avec le PSG, puis intégré dans les différents staffs de Laurent Blanc, Unai Emery ou Thomas Tuchel, l'ancien défenseur central va rester dans le club. C'est encore le cas aujourd'hui, où il occupe un rôle à la formation.

Mais avant tout, "Papus" s'est forgé une réputation avec Saint-Etienne. Formé par les Verts entre 1996 et 1998, l'arrière a ensuite rejoint l'Inter Milan puis l'OM, avant de revenir dans son club formateur entre 2004 et 2007.

4. Jean-Michel Larqué

FOOT-COUPE EUROPE-1976
Jean-Michel Larqué, à gauche, a réalisé une immense carrière en club. / STF/Getty Images

Véritable légende de l'AS Saint-Etienne, qu'il a fièrement représenté entre 1965 et 1977, avec notamment sept titres de champion de France à la clé, Jean-Michel Larqué a connu une longue et belle carrière. Après son passage chez les Verts, cet ancien milieu de terrain a rejoint le PSG... en tant qu'entraîneur !

Et ce alors qu'il n'avait pas encore 30 ans. Un choix fort, sur lequel Larqué est rapidement revenu. Alors que son équipe manque de joueurs de son profil, le consultant de la radio RMC a alors rechaussé les crampons et occupé un rôle d'entraîneur-joueur pendant deux ans.

3. Dominique Bathenay

FOOT-COUPE DE FRANCE-ST GERMAIN-ST ETIENNE
Dominique Bathenay soulève la Coupe de France devant Jacques Chirac et François Mitterrand. / JOEL ROBINE/Getty Images

Un joueur qui aura marqué son temps de son empreinte. C'est très simple, dans les deux clubs, Bathenay a eu son importance. Lancé professionnel par l'AS Saint-Etienne, le milieu défensif a brillé de 1973 à 1978, en remportant plusieurs titres nationaux, et en tirant sur le poteau carré de Glasgow... Nominé à deux reprises pour le Ballon d'Or (1976, 1977), il rejoint ensuite le PSG.

Dans la capitale, Bathenay continue de briller pendant sept ans, jusqu'en 1985. Il soulèvera notamment une Coupe de France. Un bilan donc réussi autant dans le Forez qu'à Paris.

2. Dominique Rocheteau

FBL-FRA-LIGUE1-SAINT-ETIENNE-NICE
Dominique Rocheteau a une attache particulière avec le PSG et l'ASSE. / PHILIPPE MERLE/Getty Images

Un joueur exceptionnel, c'est le cas de le dire. Cadre de l'AS Saint-Etienne pendant la période dorée des Verts (1972-1980), Dominique Rocheteau a inscrit son nom au Panthéon de l'ASSE, avec trois titres de champion de France gagnés à la suite et une Coupe de France.

L'ex-international français a ensuite rejoint le PSG, un club avec lequel il a continué de briller et de gagner. En sept ans, il a de nouveau été sacré champion de France, et ajouté deux Coupe de France à son palmarès. Le tout avec un total de 100 buts en 255 matchs. Joli.

1. Blaise Matuidi

FBL-FRA-LIGUE1-PSG-LENS
Blaise Matuidi a pris une dimension exceptionnelle avec le PSG. / FRANCK FIFE/Getty Images

Tout le monde ne le sait pas, pourtant avant de devenir le joueur exceptionnel qu'il a été au Paris Saint-Germain, Blaise Matuidi a commencé à côtoyer le football professionnel à Troyes, puis avec l'AS Saint-Etienne, de 2007 à 2011. Chez les Verts, le champion du monde 2018 a d'ailleurs livré des performances de grande qualité.

Ces performances réussies lui ont permis de rejoindre le PSG, pour 10 M€, au début du projet qatari. Le signe d'une grande qualité pour un joueur qui gagnait vraiment à être connu. En tout cas, dans les deux clubs, le joueur de l'Inter Miami a joué un grand rôle.

Parmi les autres joueurs passés par les deux équipes, on pense à Grégory Coupet, Jean-Christophe Bahebeck, Laurent Fournier, David Hellebuyck, Christophe Landrin, Yohan Cabaye ou encore Mathieu Bodmer notamment. Et la liste n'est pas exhaustive.

facebooktwitterreddit