Ligue 1

Le Bilan : Top 10 des défenseurs centraux de la saison 2021/22 en Ligue 1

Olivier Halloua
William Saliba a rayonné durant ce prêt avec l'OM, tout comme Marquinhos avec le PSG.
William Saliba a rayonné durant ce prêt avec l'OM, tout comme Marquinhos avec le PSG. /
facebooktwitterreddit

Poursuite des bilans de fin de saison en Ligue 1. Concentrons-nous sur les meilleurs défenseurs de notre championnat de France durant l'exercice 2021-2022. Contrairement à d'autres postes, nous retrouvons des éléments de clubs moins représentés d'habitude. Evidemment, la meilleure défense française, l'OGC Nice, rassemble plusieurs membres.


10. Benoît Badiashile - Monaco

Benoit Badiashile
Benoît Badiashile / Jonathan Moscrop/GettyImages

L'AS Monaco va mieux depuis mars 2022. Pourquoi à votre avis ? Benoît Badiashile est revenu de blessure pile dans les mêmes eaux. Même s'il a des absences de concentration, l'international Espoirs sait imposer son mètre 94 face à des grands attaquants comme Arkadiusz Milik ou Moussa Dembélé.

A la relance, Badiashile a pris une nouvelle dimension. On ressent plus de tentatives de jeu long et de propositions de percées. Une proposition qui pourrait lui ouvrir les portes de l'étranger la saison prochaine.

9. Gerzino Nyamsi - Strasbourg

Gerzino Nyamsi
Gerzino Nyamsi / John Berry/GettyImages

Gerzino Nyamsi s'est imposé comme un titulaire indiscutable. Arrivé cet été en provenance de Rennes, le défenseur d'un mètre 95 a largement convaincu Julien Stéphan de le titulariser chaque semaine. 32 rencontres disputées cette saison avec un rendement singulier.

Le meilleur tacleur de Strasbourg dans sa propre surface, une relance à plus de 85% de réussite avec du jeu long. Nyamsi a prouvé pour une deuxième saison dans l'Elite.

8. Yunis Abdelhamid - Reims

Yunis Abdelhamid
Yunis Abdelhamid / John Berry/GettyImages

Personne ne s'y attendait. Yunis Abdelhamid a prolongé son contrat avec le Stade de Reims. Un roc compensateur et rigoureux dans les petits espaces. Un défenseur central et capitaine exemplaire qui n'a raté des rencontres que pour quelques pépins et une suspension.

Les Rémois ont assuré leur maintien grâce à sa maîtrise et même ses buts. On se souvient de sa magnifique frappe face au LOSC à la dernière seconde (1-2). Une lecture de jeu hors-norme.

7. Nayef Aguerd - Rennes

Nayef Aguerd
Nayef Aguerd / James Williamson - AMA/GettyImages

Nayef Aguerd a peut-être le jeu aérien le plus imposant de Ligue 1. L'international marocain ne perd que rarement des duels dans les airs. Ce rendement se retrouve dans la surface adverse aussi. 2 buts et 3 passes décisives. Le troisième défenseur le plus décisif du championnat.

Rennes a eu le malheur de ne pas compter sur lui pendant la CAN et quelques rencontres sur blessure. Un roc important pour Bruno Génesio cette saison.

6. Castello Lukeba - Lyon

Castello Lukeba
Castello Lukeba / Eurasia Sport Images/GettyImages

L'une des plus belles promesses des prochaines années. Castello Lukeba n'a disputé que 20 rencontres cette saison en championnat. Peter Bosz ne lui a fait confiance qu'aux blessures de Jason Denayer et au déclin de Jérome Boateng.

19 ans seulement et on ressent une science du placement. Dans le domaine aérien, Lukeba a marqué déjà deux buts dont un lors de sa masterclass face à l'OM.

5. Presnel Kimpembe - Paris

Presnel Kimpembe
Presnel Kimpembe / Eurasia Sport Images/GettyImages

Presnel Kimpembe a encore vécu une saison à 80% parfaite. Le champion du monde n'a raté que peu de rencontres. Lorsque l'international français est sur le terrain, on ressent quasi tout le temps une magnifique présence. Physique, positionnement et relance, tout y est pour un roc parisien.

Or, Kimpembe a eu quelques zones de turbulences. Des pertes de concentration comme on le connaît depuis sa lancée au PSG. Elles ne coûtent pas le titre cette année. Dans d'autres compétitions, elle furent problématiques.

4. Dante - Nice

Dante
Jean-Clair Todibo / BSR Agency/GettyImages

Dante a sorti une saison magnifique à bientôt 39 ans. Un roc expérimenté qui impose sa puissance et ses transmissions géniales à chaque rencontre. On peut lui reprocher ces trois cartons rouges quasi successifs en fin de saison. Mais sans lui, l'OGC Nice n'a gagné qu'une seule fois en quatre confrontations.

Le capitaine miracle de la meilleure défense de Ligue 1. L'international brésilien a bien accompagné le prochain défenseur qui intègre la liste.

3. Jean-Clair Todibo - Nice

Jean-Clair Todibo
Jean-Clair Todibo / Marcio Machado/GettyImages

Un nouvel exercice de grande qualité pour Jean-Clair Todibo. L'ancienne pépite du Toulouse FC a encore passé un nouveau cap. Un roc indéboulonnable de Christophe Galtier tout au long de la saison. Deux matchs manqués seulement pour des pépins physiques cette saison qui ont mené à une défaite et un nul

A 22 ans, sa présence est devenue vitale. Une aisance pour relance, une dextérité pour revenir dans les pieds et un vrai sens du placement. A lui de progresser sur sa concentration tout au long de la saison.

2. Marquinhos - Paris

Marquinhos
Marquinhos / John Berry/GettyImages

Malgré tout ce que l'on peut lire ou entendre, Marquinhos a encore réalisé un exercice de haute voltige. L'international brésilien a maintenu sa défense à flots contres vents et marées. Le capitaine du PSG a même réalisé sa plus saison la plus prolifique en Ligue 1.

Cinq buts inscrits sur des coups de pied arrêtés parfaitement déviés. La preuve de la domination sans partage du roc auriverde sur le championnat de France. Un artisan majeur du sacre parisien.

1. William Saliba - Marseille

William Saliba
William Saliba / Soccrates Images/GettyImages

En Ligue 1 cette saison, nous n'avons pas trouvé plus complet que William Saliba. Le défenseur prêté par Arsenal a démontré toutes les qualités nécessaires pour prendre le lead à l'Olympique de Marseille. Sa dextérité pour éliminer dans son propre camp et relancer en a surpris plus d'un. Une qualité technique qu'on voit peu chez un défenseur central.

Sa domination aérienne s'est ressentie à chaque rencontre. Sur chaque corner défensif ou offensif, il y plaçait son coup de casque. Malheureusement, pas de but à la clé pour lui. Sa vitesse de percussion lui offre une qualité de repli déconcertant. Contre Strasbourg, ce fut le deuxième match manqué pour lui toutes compétitions confondues. Il n'a que 21 ans...

facebooktwitterreddit