Super League

Super League : Les sanctions de la Premier League pour les clubs anglais

Tibor Turpin
Le projet Super League va laisser des traces pour les clubs de Premier League initialement engagés.
Le projet Super League va laisser des traces pour les clubs de Premier League initialement engagés. / Visionhaus/Getty Images
facebooktwitterreddit

Selon Sky Sports, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester United, Manchester City et Tottenham, plus communément surnommé "le Big Six", vont payer une amende globale de 23 millions d'euros à la Premier League pour avoir participé au projet avorté de Super League.


Les six clubs anglais initialement impliqués dans le projet de Super League (Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester United, Manchester City et Tottenham) vont devoir régler leur compte avec la Ligue Anglaise.

Comme nous l'informe le site Sky Sports, Le Big Six va devoir payer une amende commune de 20 millions de livres (23 millions d'euros) à la Premier League. Soit un montant environ de 4 millions d'euros environ par écurie. Vu les budgets des formations concernées, il s'agit ici de sanction symbolique, ou de sanction pour l'exemple.

Une perte de points en cas de récidive

Si les sommes évoquées ne sont pas trop intimidantes, la Premier League aurait prévu un plan B et de lourdes pénalités en cas de récidive pour l'un des membres du Big Six.

Si jamais l'un des clubs anglais replonge dans un projet de Super League à l'avenir, ce même club serait cette fois-ci sanctionné de 20 millions de livres à lui seul (23 millions d'euros), et se verrait retirer 30 points en championnat. Toujours selon Sky Sports.

Désormais, tous les clubs ayant fait partie du projet mais qui se sont retirés, ont été sanctionnés. Pour ce qui est de l'AC Milan, de l'Inter Milan et de l'Atletico Madrid, les trois clubs ont subi une retenue de 5% des revenus que l'UEFA leur donnait pour les compétitions européennes cette saison. Ils ont, en plus de ça, dû faire un don commun de 15 millions d'euros en faveur du développement du football auprès des jeunes en Europe.

Reste à savoir quelles sanctions vont être réservées pour les trois derniers clubs fondateurs de la Super League : la Juventus, le FC Barcelone et le Real Madrid.

facebooktwitterreddit