La Liga

Séville - Real Madrid (2-3) : Les 5 leçons à retenir de la remontada madrilène

Thomas Clerbout
Le Real a su revenir dans ce match complètement fou
Le Real a su revenir dans ce match complètement fou / Fran Santiago/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le FC Séville recevait le Real Madrid ce dimanche soir au stade Ramon Sanchez Pizjuan. Un choc entre le troisième et le premier du championnat espagnol. L'enjeu pour le Real Madrid était de creuser l'écart sur ses poursuivants, et se rapprocher encore un peu plus du titre de Liga. Chose désormais faite, mais non sans sueur. Alors qu'ils étaient menés 0-2 à la mi-temps, les hommes d'Ancelotti sont revenus dans ce match en seconde période, et ont pris les trois points.


1. Une deuxième période ultra dominée par le Real

Nacho Fernandez
Nacho égalise pour le Real et redonne l'espoir de décrocher les trois points / Fran Santiago/GettyImages

Menés 2-0 à la mi-temps, les Madrilènes ont joué la seconde d'une toute autre manière. En étant à l'assaut du but adverse, sans jamais relâcher la pression. Le but de Rodrygo (50e) marque le début de la révolte, qui passera par des occasions de Karim Benzema, de Vincius Junior (but refusé pour une faute de main), avant de voir Nacho égalisé à la 82e minute de jeu.

La Casa Blanca réussira finalement par retourner ce match, en inscrivant le but victorieux à la 92e minute de jeu. Et qui d'autre pour sauver le Real, que Karim Benzema. Une nouvelle fois décisif, le Français a su emmené les siens vers une victoire inespérée.

Pas la peine d'y aller par quatre chemins, les Andalous sont totalement passés à côté de leur seconde période, la faute à des Madrilènes bien trop dominateurs. Pas loin de dix frappes dont cinq cadrés, et 65% de possession pour changer le cours de cette rencontre totalement folle.

2. Rakitic remarquable en première période

Ivan Rakitic
Rakitic a donné espoir aux siens / Quality Sport Images/GettyImages

Le Croate a rendu une copie quasi parfaite devant son public ce dimanche soir. Auteur de l'ouverture du score sur coup-franc (21e), le milieu de terrain a débloqué une entame de rencontre où l'on a vu très peu d'occasions de buts.

Dans le jeu, l'ancien barcelonais n'a rien perdu de sa superbe, sa qualité de passe a permis aux siens de se projeter rapidement en contre attaque et de ressortir le ballon proprement quand le Real Madrid tentait de presser haut. Du moins, pendant la première partie du match.

Malgré la remontée et la domination des hommes d'Ancelotti en seconde période, il termine le match avec seulement 12 ballons perdus et 85% de passes réussies.

3. Militao se troue

FBL-ESP-LIGA-SEVILLA-REAL MADRID
Militao manque de concentration / CRISTINA QUICLER/GettyImages

Sur le coup-franc de Rakitic, Militao a eu un comportement très étrange, qui a permis au Croate de tirer dans le mur madrilène sans être contré. La frappe du milieu de terrain a transpercé le mur mis en place par Thibaut Courtois, la faute à un placement plus que douteux.

Le Brésilien est sorti du mur, créant un trou béant dont Rakitic a su profiter. Sur le deuxième but sévillan (25e), Corona part dans la profondeur, et offre la passe décisive à Lamela, qui n'a plus qu'à la mettre au fond. Une nouvelle fois, le défenseur madrilène s'est illustré par son manque de concentration.

Son placement ne lui a pas permis d'être sur la trajectoire de la passe qui a lancé Corona, l'obligeant à tenter un retour presque impossible sur le passeur décisif. Deux buts qui peuvent être mis à son crédit, dans un match où le Real à du se battre pour décrocher la victoire finale.

4. Rodrygo encore décisif

Rodrygo
Rodrygo a sonné la charge pour le Real / Fran Santiago/GettyImages

Rentré à la mi-temps, le Brésilien a été ultra décisif en se plaçant au bon endroit sur le centre en retrait de Dani Carvajal. Il marque à la 50e minute sur sa première frappe du match.

L'ailier profite du bon travail du latéral espagnol pour venir crucifier Bono et sonner la charge côté madrilène. C'est aussi lui qui vient donner la passe décisive à Karim Benzema, qui inscrit le but de la victoire dans les tout derniers instants du match.

De bon augure pour le joueur de 21 ans déjà décisif contre Chelsea cette semaine.

5. Benzema une nouvelle fois sauveur

FBL-ESP-LIGA-SEVILLA-REAL MADRID
Benzema donne les trois points au Real / CRISTINA QUICLER/GettyImages

Il n'y a pas à dire, Karim Benzema ne baisse jamais les bras. Que ce soit en Ligue des champions ou en championnat. La preuve ce dimanche soir face à Séville.

Le tricolore est venu inscrire le but décisif dans les arrêts de jeu de cette rencontre, alors qu'il n'avait pas été en réussite devant les cages. D'un sang froid qu'on peut lui caractériser, il vient contrôler le centre en retrait de Rodrygo, avant d'ajuster le gardien de Séville, d'une frappe imparable sous la barre transversale.

Une nouvelle fois, le Real était dos au mur, et a pu s'en remettre à la force de caractère de tout un groupe et du leadership de son capitaine pour remonter la pente.

facebooktwitterreddit