RLCS : BDS enfin au sommet, Vitality au fond du trou, compte rendu du Minor européen de Rocket League

Olivier Halloua
facebooktwitterreddit

Pour ce premier compte rendu de la compétition de Rocket League, nous en avons eu pour notre argent. Lors de ce deuxième tournoi du Winter Split, nous avons pu assister au sacre de BDS, à la revanche des Evil Geniuses et à la descente aux enfers de la Team Vitality...


Pour ce deuxième event du Winter Split des RLCS, il fallait avoir le cœur bien accroché. Un week-end entier du vendredi au dimanche à voir défiler les 16 meilleures équipes européennes. Un festival de double tap en passant par un double flip reset sorti de nulle part, nous aurons encore vu des bijoux. En termes de résultats, les Frenchies nous ont fait peur. La majorité de nos sportifs français a sauté dès le premier soir. Heureusement, les derniers représentants tricolores nous ont porté vers de magnifiques horizons. Encore trois joueurs made in France sur six participants en finale.

1. Le vainqueur : BDS enfin au sommet

Aussi incroyable que cela puisse paraître, il s'agit de la première victoire d'un Minor pour BDS. L'équipe dominante sur la scène européenne comme mondiale a enfin conquis le trône. Un seul BO lâché dans toute la compétition face à Williams Resolve (3-1) en phase de poules.

Sinon, M0nkey M00n, Extra et MaRc_By_8. n'ont laissé que des miettes à leurs adversaires. Victoire écrasante sur Team Queso en demi-finale (4-2) puis en grande finale (4-0) et face aux Evil Geniuses (4-1). Jusqu'ici, la structure suisse avait échoué par deux fois à l'emporter en finale. Ce succès les qualifie directement pour remettre leur titre en jeu au prochain Major à Los Angeles.

2. La surprise : Team Queso confirme

Contre toute attente, la Team Queso a remis ça. Les deux défaites de leur compétition sont intervenues face au vainqueur, BDS. Sinon, ce jeune trio a dominé de la tête et des épaules des cadors comme Dignitas ou Misfits Gaming. En finale, la structure espagnole semblait épuisée. Elle a subi la foudre de la structure suisse sans pouvoir répondre à l'impact physique adverse.

Cette nouvelle finale leur assure une place pour le Major à Los Angeles. Ils sont pour l'heure premiers de ce Winter Split. La place de tête de série se jouera lors du dernier Minor dans trois semaines. Vatira, star technique française de cette écurie, a encore illuminé l'Europe de son talent.

3. La déception : Vitality a presque dit adieu à Los Angeles

La Team Vitality était bien placée pour se qualifier pour le Major de Los Angeles. Elle avait terminé dans le top 6 lors du dernier événement. Sa poule était relevée avec les diables de Dignitas et les surprenant Misfits Gaming.

Le trio 100% français a sauté dès le premier tour. Trois défaites en trois matchs, dont deux 3-0. Une déconvenue énorme alors que seuls les derniers sortaient définitivement de la compétition. Cette mauvaise surprise a vu de nouvelles critiques s'abattre sur Fairy Peak. Le capitaine des "Vita" a encore été l'auteur d'erreurs de lecture ou de communication. Sur Twitter, il a été le premier à s'en plaindre.

"Je sais pas trop quoi dire, j'essaye de faire ce que je peux mais bon j'ai l'impression de faire n'importe quoi sur le terrain, le niveau est pas là... merci quand même à tous pour les messages même si je le mérite pas sur ce régional" a écrit le champion du monde.

Il faudra une finale, voire une victoire au dernier championnat dans trois semaines et un concours de circonstances pour espérer terminer dans le top 6.

4. Le joueur : Extra dans le money time

Dans le sport comme dans l'Esport, on dit toujours qu'il faut juger les joueurs dans les moments importants. Lors du dernier jour, Extra a survolé la compétition. Son BO face à Misfits Gaming puis contre la Team Queso sont tout simplement géniaux. Des buts importants, des arrêts miraculeux et de la simplicité toujours déconcertante.

Une sorte de smurfing qui a déboulé sur ses adversaires. Le capitaine discret mais efficace de BDS a élevé son niveau de jeu dans le money time. Si M0nkey M00n et Extra arrivent à être aussi efficaces au même moment, que c'est douloureux de les stopper. Le MVP clair et net de ce Minor pour 90min.

5. Les tops : Le milieu de tableau se rebelle

On ne s'y attendait pas. Les Evil Geniuses ont assuré en cinq BO leur place en demi-finale. C'était la seule équipe qui n'avait pas encore perdu dimanche. Une phase de poules parfaite avec pourtant la Karmine Corp et Endpoint dans le même groupe. Des succès étriqués mais au mental (3-2 à chaque fois). Ensuite, l'apothéose est arrivée : un splendide 4-0 dans les demi-finales du Upper Bracket face aux Misfits Gaming. Ensuite, la marche sera trop haute face à BDS (4-1) puis Queso (4-3). Un très beau parcours.

On se demandait lors du Fall Split où était passé Guild. La structure possédée par David Beckham était dans le top 6 européen la saison passée. Elle n'avait même pas pu se glisser dans le top 16 jusqu'ici. Pour son retour en grâce, le trio n'a pas fait les choses à moitié. Une place dans le top 8 en sortant la Karmine Corp et 00 Nations. Les Misfits Gaming les ont éliminé en game seven après une superbe remontée. Un beau top 8 !

Quand on parle du loup... Les Misfits Gaming ont réalisé un superbe parcours dans ce tournoi. Une première place devant les Dignitas en phase de poules. Une légère turbulence face à Vitality (3-2) puis deux gros succès (3-0 et (3-1). Ensuite, Arju Kash et Mittaen ont eu une traversée du désert. Un BO7 complètement raté face aux Evil Geniuses après lequel ils n'ont pas baissé les bras. Le lower bracket leur ouvrait les bras. Une qualification in extremis face à Guild (4-3). Ils tomberont douloureusement face à la Team Queso.

De nouveau du très bon dans ce Split pour Luminosity. Deux succès face aux Williams Resolve en poules puis l'élimination surprise d'Endpoint. L'équipe de Seikoo a chuté face aux petits Poucets de la compétition (3-1). Attention, petits Poucets sur le papier seulement. Tox, Eekso et Atomik font partie du gratin des joueurs professionnels. Leur association leur a même permis d'envoyer Dignitas en game five. A reproduire au prochain tournoi.

6. Les flops : Qui ne saute pas n'est pas Français

Qui dit beaucoup de surprises, dit beaucoup de déceptions. Au sortir de ce week-end de RLCS, les cadors du premier Régional s'effondrent. Nous n'évoquerons pas le cas Vitality déjà cité plus haut.

SMPR Esports s'est fait éliminé dès le premier tour d'élimination directe. Un revers sec 3-0 face à 00 Nation. Pourtant, Archie accompagné de son duo de Français Chausette45 et Kassio avaient réalisé une bonne phase de poules. Une courte défaite à la Team Queso (2-3) et deux succès. Encore un tournoi décevant pour les demi-finalistes du dernier Major.

Dans la même lignée, toujours pas d'envolée pour la Karmine Corp. La structure tricolore a dû s'arracher en tiebreaker pour se qualifier. Au final, ce bonheur sera de courte durée. Un revers 3-1 face aux revenants de Guild. Les francophones Aztral et Itachi se retrouvent encore loin du top 6. Trop irrégulière, cette équipe était pourtant promise à de meilleurs cieux.

Enfin, encore un trio made in France qui est dos au mur. Williams Resolve avait de quoi faire. Saizen, Pryyme et Radosin ont eu un tirage plutôt favorable. L'ogre de BDS et deux formations abordables : Luminosity et Guild. Or, l'équipe britannique a eu de grandes difficultés à s'imposer. Deux revers sur le même score : 1-3. Contre toute attente, ils ont réussi à sauver leur tête lors du dernier match contre les champions du dernier Major (3-1). Lors du tiebreaker, Luminosity ne leur a laissés aucune chance (3-0). Un tournoi à oublier pour les jeunes pépites de WR.

Petite note aussi pour Endpoint. Leur élimination face à Luminosity a laissé de marbre. Trois défaites en seulement quatre BO disputés pour les double vainqueurs du Fall Split. Regard moins sévère au vu de leurs résultats récents très pertinents.

7. Le classement du Winter Split :

1. Team Queso : 651 points
2. Team BDS : 611 points
3. Dignitas : 490 points
4. Evil Geniuses : 370 points
5. Endpoint CeX : 330 points
6. Misfits Gaming : 330 points
7. Karmine Corp : 270 points
8. Luminosity : 270 points
9. Williams Resolve : 250 points
10. Team Vitality : 250 points
11. SMPR Esports : 220 points
12. 00 Nation : 220 points
13. Guild Esports : 190 points
14. Natus Vincere : 170 points
15. Team Singularity : 160 points
16. Kuxir's Minions : 120 points

8. Le classement général :

1. Team BDS : 2202 points
2. Dignitas : 1631 points
3. Endpoint CeX : 1402 points
4. SMPR Esports : 1230 points
5. Team Queso : 1161 points
6. Team Vitality : 890 points
7. Evil Geniuses : 840 points
8. Misfits Gaming : 780 points
9. Karmine Corp : 660 points
10. Williams Resolve : 580 points
11. 00 Nation : 550 points
12. Luminosity : 530 points
13. Heroic : 300 points
14. Natus Vincere : 280 points
15. Guild Esport : 260 points
16. Kuxir's Minions : 230 points

facebooktwitterreddit