Ligue 1

Rennes - OM (2-0) : Les notes de la défaite terrible des Marseillais

Olivier Halloua
L'OM a perdu gros à Rennes.
L'OM a perdu gros à Rennes. / DAMIEN MEYER/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille a perdu gros face au Stade Rennais (2-0). A la mi-temps, les Phocéens avaient la tête sous l'eau. Les Rennais avaient assené deux coups de poignards grâce à Benjamin Bourigeaud et Lovro Majer. Les Phocéens ne trouvaient aucune solution sur les ailes ou dans un entrejeu bourré de monde. En seconde, aucune révolte de la part des Marseillais bien muselés par des locaux parfaitement en place. L'OM s'est heurté à une opposition disciplinée et mieux armée devant.

Un revers lourd de conséquences pour Marseille qui perd la deuxième place au pire moment à une journée de la fin. Monaco a gagné à l'opposé pendant ce temps contre Brest (4-2)... Il faudra l'emporter contre Strasbourg samedi prochain et espérer une erreur des Monégasques à Lens.


1. Steve Mandanda - 4/10

Steve Mandanda
Steve Mandanda / ANP/GettyImages

Sur le premier but, Steve Mandanda ne peut rien faire. Il est fusillé de belle manière par Benjamin Bourigeaud. Sur le deuxième, l'international français est beaucoup trop passif. Le centre est venu de loin et il a décidé de ne pas sortir. Une mauvaise prise d'information.

En seconde, on a retenu sa belle parade face à Majer passé la 70ème minute. Sans conséquences sur le match mais bien sur le goalaverage de son équipe.

2. Valentin Rongier - 3/10

Valentin Rongier
Valentin Rongier / John Berry/GettyImages

Valentin Rongier a subi la loi de Martin Terrier en première période. Les deux buts sont provenus d'espaces laissés dans son dos et d'une perte de balle de sa part. La pression mise par les deux pendants de l'aile gauche rennaise ont eu raison de lui.

En seconde, tout autant d'errances mais moins de mouvements offensifs pour Rennes. Devant, trop d'approximations.

3. William Saliba - 4/10

William Saliba
William Saliba / ANP/GettyImages

William Saliba a laissé filer deux fois Martin Terrier à la vitesse. L'international français a réussi à revenir très tardivement sur l'attaquant du SRFC. Un manque de jugement coûteux pour son équipe. Le défenseur marseillais a ensuite géré comme on le connaît. Trop tard peut-être.

4. Duje Caleta-Car - 3/10

Duje Caleta-Car
Duje Caleta-Car / John Berry/GettyImages

Duje Caleta-Car est à la ramasse sur l'ouverture du score du Stade Rennais. Le défenseur de l'OM s'est troué sur la relance et sur son placement dans la surface. Sur le deuxième but, "DCC" est encore en retard sur le centre fuyant de Terrier.

Il a encore raté des passes simples en deuxième période en quelques minutes. Jorge Sampaoli a dû le sortir rapidement au vu de son niveau. Caleta-Car coûte cher à son équipe sur cette fin de saison.

5. Luan Peres - 4/10

Luan Peres
Luan Peres / Chris Ricco/GettyImages

Luan Peres était à chaque fois aux fraises sur les deux buts. Le centre arrivait au second poteau et lui n'était jamais bien placé. Offensivement, aucune possibilité de se projeter. Le roc brésilien a eu quelques fulgurances à la relance. Mais rien qui ait pu aider l'équipe à s'élever.

6. Boubacar Kamara - 5/10

Boubacar Kamara
Boubacar Kamara / John Berry/GettyImages

Boubacar Kamara a tenté tant bien que mal d'éliminer et se projeter dans l'entrejeu. On l'a vu orienter des ballons dans la diagonale avec parfois du déchet. Comme son équipe, le jeune Marseillais était dépassé par le pressing rennais.

En deuxième, toujours autant de petites errances. Repassé en charnière centrale, Kamara a bien stabilisé cette défense. Elle était moins attaquée aussi.

7. Mattéo Guendouzi - 3/10

Matteo Guendouzi
Mattéo Guendouzi / John Berry/GettyImages

Mattéo Guendouzi n'a pas pesé du tout en première période. L'international français était noyé par le pressing du trident adverse. La star phocéenne a bien réussi à déployer son jeu pour un centre intéressant mais c'est tout.

Toujours le même constat pour Guendouzi sur le second acte. Aucune percussion hormis sur deux ballons bien dosés pour Dieng. Un réveil tardif et sans impact.

8. Pape Gueye - 3/10

Pape Gueye
Pape Gueye / BSR Agency/GettyImages

Pape Gueye a une grosse part de responsabilité sur le premier but. Nous le voyons trottiner pour se replacer alors que son équipe a subi un contre assassin. Aucune mise sous pression de Benjamin Bourigeaud alors qu'il a le rôle de compensateur. Dans le jeu, aucune plus-value.

En seconde, que de ratés de transmissions et de décisions. Gueye a même failli prendre rouge sur un intervention. Une inutilité quasi notoire pour orienter le jeu. Une analyse que l'on tient depuis plusieurs matchs.

9. Cengiz Ünder - 3/10

Cengiz Under
Cengiz Ünder / John Berry/GettyImages

Toujours le même problème avec Cengiz Ünder. L'international turc a dû contrôler sur son pied gauche et amener le ballon vers son camp plutôt que celui du SRFC. Un des rares à s'essayer sur des dribbles ou une frappe en première période.

Disparition des radars en seconde période. Ünder a perdu pied suite à des fautes non sifflées en sa faveur. Match encore raté.

10. Amine Harit - 3/10

Amine Harit
Amine Harit / John Berry/GettyImages

Amine Harit était absent des débats en première période. Un milieu offensif bien trop tendre dans ses choix et ses transmissions. L'international marocain a perdu des ballons et n'a proposé aucune solution entre les lignes.

Que dire de ses 45 minutes suivantes ? Pas grand chose : nous n'avons quasiment rien vu de sa part.

11. Gerson - 4/10

Gerson Santos da Silva
Gerson / John Berry/GettyImages

Aucun souvenir en première période d'avoir vu Gerson toucher un ballon favorable. Certainement, le joueur marseillais qui en a perçu le moins. L'aile gauche était rarement choisie en zone offensive.

Seules des diagonales bien senties ont rappelé la présence de l'international brésilien sur le terrain. Frustrant pour lui de voir aussi peu de ballons.

facebooktwitterreddit