Ligue 1

Rennes - OL (4-1) : Les 5 leçons à retenir de la démonstration rennaise

Olivier Halloua
Rennes s'offre l'OL (1-0).
Rennes s'offre l'OL (1-0). / SAMEER AL-DOUMY/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le Stade Rennais se rapproche du podium (4-1). Gaëtan Laborde concrétise la large domination des Rouge et Noir (douze tirs). Un but sur corner sur lequel Anthony Lopes ne peut enfin rien faire. Ensuite, c'est la débandade en seconde période. Hamari Traoré d'abord puis Adrien Truffert par un doublé écrasent la défense dépassée des Lyonnais. Au final, le SRFC dézingue facilement l'OL dans un Roazhon Park en feu. Lucas Paqueta réduit la marque sur penalty en fin de rencontre pour sauver l'honneur. Lyon se retrouve septième.


1. Lopes toujours abandonné

Anthony Lopes
Anthony Lopes / ANP Sport/GettyImages

L'OL perd pied. Une première période plus tard, Anthony Lopes subit douze tirs sur ses cages. Un seul but en raison de ses parades exceptionnelles. Le portier international portugais s'interpose face à Martin Terrier, Gaëtan Laborde ou Flavien Tait.

Le gardien lyonnais est abandonné de sa défense. Jérome Boateng comme les autres membres de la défense le laissent contenir les multiples assauts de Rennais révoltés.

2. Majer se révèle

Lovro Majer
Lovro Majer / JEAN-FRANCOIS MONIER/GettyImages

L'atout technique de cette équipe bretonne se nomme Lovro Majer. En première période, un seul homme ressort du lot. Le milieu offensif distribue bonbon sur bonbon dans la surface dépassé de l'OL. L'international Croate soulève les difficultés rhodaniennes.

Chacune de ses transmissions ou prises de balles se porte vers l'avant. Il tente porter le danger sur les cage adverses. Pour sa première titularisation, Majer se distingue nettement.

3. Génesio a tout compris

Bruno Genesio
Bruno Genesio / JEAN-FRANCOIS MONIER/GettyImages

Depuis quelques rencontres, la sauce prend. Bruno Genesio intègre ses nouvelles stars dans un onze qui se solidifie. La transmission apparaît limpide face à des cadors du domaine. Baptiste Santamaria récupère, Majer oriente et Flavien Tait percute. Un équilibre difficile à déjouer.

De plus, le tacticien rennais a ciblé les faiblesse assumées lyonnaises : les ailes. Les dédoublements se multiplient dans une défense rhodanienne peu perméable. Dans le même sens, il demande à tenter le plus de ballons dans le dos possible. A raison.

4. Paqueta en faux neuf sans rendement

Lucas Paqueta
Lucas Paqueta / Catherine Steenkeste/GettyImages

Quelle idée saugrenue ! Peter Bosz décide d'aligner Lucas Paqueta en faux numéro neuf devant. Un système se développe autour de ses sorties de balle. Au final, le milieu auriverde ne touche pas plus de dix ballons en première période.

Etant si loin du jeu, la star brésilienne n'a aucune maitrise sur le contenu de l'OL. Les balles n'arrivent pas, alors il finit par dézoner sans succès. Le manager néerlandais a tenté un coup, et se trompe.

5. Les couloirs en déroute à Lyon

Léo Dubois
Léo Dubois / SAMEER AL-DOUMY/GettyImages

Voilà qui ne va pas arranger les affaires de Léo Dubois... La déroute dans les couloirs lyonnais semble totale en première période. Et elle se confirme en seconde. Chaque duel est perdu. Aucun pressing ne se maintient sur le porteur de balle. En infériorité sur chaque action, les latéraux reculent sans contenir.

Preuve du désastre, Boateng lâche une soufflante énorme sur Dubois en plein milieu de la rencontre. Emerson sur son aile subit tout autant les appels nombreux de Benjamin Bourigeaud ou du remuant Laborde. Une faiblesse qui se confirme.

facebooktwitterreddit