Red Bull ou la conquête du football sous l'impulsion de Salzbourg

Haaland, Mané et Sabitzer.
Haaland, Mané et Sabitzer. | Getty Images

En cette période de confinement, Oliver Kragl, milieu de terrain relayeur allemand, a abordé l'expansion du football autrichien depuis plus d'une dizaine d'années dans le cadre d'une interview à Goal, mettant en exergue l'empire Red Bull.

"Les différences dans cette ligue sont énormes. Red Bull Salzbourg exige beaucoup. Ils ont fait jeu égal avec les champions d'Europe (Liverpool, NDLR) à Anfield et ont fait match nul à Naples en Ligue des champions. Red Bull pourrait acheter Cristiano Ronaldo demain s'ils le souhaitaient. Je pense que Salzbourg pourrait faire bonne figure en Bundesliga allemande."

Olivier Kragl

Lié par un partenariat, le Red Bull Salzbourg et le RB Leipzig ont construit un véritable empire. Analyse d'un deal fructueux.

Les origines

RB, deux initiales bien distinctes, pour une seule signification : Red Bull. La société de boissons énergisantes ne s'est pas contentée de prospérer dans un domaine bien précis. Bien au contraire. Inventée par l'entrepreneur autrichien Dietrich Mateschitz en 1984 et inspirée de la boisson originale thaïlandaise, Krating Daeng (buffle rouge), Red Bull GmbH s'est rapidement associé à l'univers du sport, un monde vecteur d'énergies positives, d'émotions fortes, et de surpassement de soi. La stratégie marketing se met alors en place.

Impulsé par un slogan prééminent, RB prend son envol à l'international en conquérant le marché asiatique avant de s'offrir un ticket d'entrée en Europe, d'abord en Hongrie (1992) avant de se faire une place de choix en Allemagne puis en Angleterre. Le début d'une nouvelle ère pour cette superpuissance qui s'affiche à de nombreux événements sportifs en devenant un sponsor de référence dans le milieu.

La conquête du football

La Formule 1, le sport automobile dans son ensemble, ou encore le grand plongeon dans le vide de l'Autrichien Felix Baumgartner en 2012, devenant au passage le premier homme à franchir le mur du son, Red Bull a bâti un empire sous l'impulsion des quatre titres de champion du monde de Sebastian Vettel. Avec 40% du chiffre d'affaires investi dans le marketing sportif, la société autrichienne est à cette période encore loin d'être rassasiée. Consciente de la nécessité de se diversifier, la marque aux deux taureaux s'attaque alors au football avec une date clé : 2005.

Comme une évidence, RB renoue avec ses origines en faisant l'acquisition du club phare autrichien : le RB Salzbourg avant de continuer son développement à l'international en s'offrant les franchises MetroStars de New York en 2006, qui deviendra par la suite les Red Bulls de New York, le Red Bull Brasil, le Red Bull Bragantino, le Red Bull Ghana, et surtout le RasenBallsport Leipzig. L'une des formations les plus en vogue en Bundesliga.

Après avoir gravi de nombreux échelons, la formation autrichienne et la formation allemande font sensation en Coupe d'Europe. La qualification du RB Leipzig en quarts de finale de la Ligue des Champions aux dépens de Tottenham cette saison en est le parfait exemple. Une performance qui avait également été validée en 2018 par le Red Bull Salzbourg en Ligue Europa (éliminé par l'OM en demi-finale).

Emmené par un centre de formation performant à toutes les échelles, et un réseau de recrutement unique au monde, le RB Salzburg a façonné, depuis, sa réussite, sur les espoirs de demain.

Plus qu'un simple club tremplin ?

L'exemple le plus connu à ce jour est celui de Sadio Mané. Passé par le championnat de France avant d'être transféré en 2012 en Autriche, l'international sénégalais s'est ouvert les portes de la Premier League au terme de deux saisons gratifiantes sur le plan personnel.

Aujourd'hui, l'ancien Messin est l'un des meilleurs attaquants du championnat anglais sous les couleurs de Liverpool. Co-meilleur buteur de la Premier League avec 22 réalisations la saison dernière, Sadio Mané est un précédent parmi tant d'autres du potentiel de la formation autrichienne. La preuve avec la dernière sensation norvégienne.

Auteur de 28 buts en 22 matchs lors de la première partie d'exercice avec le club de la ville de naissance de Mozart, Erling Haaland n'a pas perdu de temps avant de se faire remarquer par le Borussia Dortmund. Désormais sur les tablettes du Real Madrid, le natif de Leeds, en Angleterre, valorise encore un peu plus le travail exceptionnel du club autrichien. Une réussite à tous les niveaux.