Real Valladolid - Real Madrid (0-2) : Les notes de la victoire poussive des Merengue

Olivier Halloua
Benzema a sauvé le Real Madrid.
Benzema a sauvé le Real Madrid. / Quality Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le Real Madrid a repris sa campagne nationale avec difficulté (0-2). Sans vraiment convaincre, les Merengue ont dû patienter la 81ème minute et un penalty transformé par Karim Benzema pour ouvrir le score. Le Nueve a ensuite doublé la mise suite à un caviar d'Eduardo Camavinga au point de penalty.

Par ce succès, le Real passe devant le FC Barcelone provisoirement au sommet de la Liga et lui met la pression avant le derby de demain.

1. Thibaut Courtois - 8/10

Thibaut Courtois
Thibaut Courtois / Quality Sport Images/GettyImages

Thibaut Courtois n'a eu qu'une parade à faire en première période mais elle était difficile sur un missile sous la barre. En deuxième période, l'international belge s'est interposé encore deux autres fois sur des frappes très dangereuses. Ses arrêts ont sauvé le Real Madrid ce soir.

2. Dani Carvajal - 4/10

Dani Carvajal
Dani Carvajal / Soccrates Images/GettyImages

Dani Carvajal a été complètement au ralenti dans la surface adverse pour distribuer de bons centres comme pour gérer le peu de pressing de Valladolid. Sa faute aux abords de la surface à la première demi-heure de jeu en est l'exemple-même. Ensuite, une absence totale des débats.

3. Antonio Rüdiger - 7/10

Antonio Rudiger
Antonio Rüdiger / Denis Doyle/GettyImages

Antonio Rüdiger a été le pompier de service sur plusieurs situations chaudes dans la surface. C'est lui qui a obtenu le penalty sur un duel aérien encore remporté dans la surface adverse. Sa relance a été précieuse pour débuter certains circuits. Pas la première fois que son jeu de tête sauve les Merengue.

4. David Alaba - 6/10

David Alaba
David Alaba / Quality Sport Images/GettyImages

David Alaba a joué avec le feu à plusieurs reprises en poussant Sergio Léon dans la surface. Une de ses poussettes aurait pu faire l'objet d'un penalty. Ensuite, l'international autrichien s'est tenu à carreau pour gérer les assauts parfois intenses de Valladolid en seconde période.

5. Ferland Mendy - 5/10

Ferland Mendy
Ferland Mendy / Quality Sport Images/GettyImages

Ferland Mendy a été peu en vue et n'a pas accompagné toujours intelligemment Vinicius sur son côté. L'international français a été un coup salvateur pour ses hommes et un autre en grande difficulté dans son repli défensif. Son volume de jeu était par contre à la hauteur.

6. Federico Valverde - 4/10

Fede Valverde
Federico Valverde / Quality Sport Images/GettyImages

Sans espaces à exploiter ou ballon en profondeur, Federico Valverde est assez neutre avec un rendement peu adapté. On le sent émoussé ou du moins pas dans son élément en tant que pur relayeur. Un joueur qui a beaucoup couru souvent sans but.

7. Toni Kroos - 5,5/10

Toni Kroos
Toni Kroos / Quality Sport Images/GettyImages

En l'absence d'Aurélien Tchouaméni, Toni Kroos a évolué dans un autre registre étant plus utilisé à la récupération. Sans beaucoup d'appels devant lui, que c'est difficile pour lui d'organiser comme le métronome qu'il est. C'est dommageable pour un joueur pareil d'être si peu aidé par ses coéquipiers.

8. Dani Ceballos - 5/10

Dani Ceballos
Dani Ceballos / Quality Sport Images/GettyImages

Le positionnement haut de Dani Ceballos entre le défenseur et le latéral droit a permis à Vinicius d'avoir de l'espace. Le milieu espagnol en faisait parfois trop dans ses efforts ou ses transmissions. Le milieu ibérique ne faisait pas tâche par rapport au reste de l'effectif titulaire sans réelle transcendance.

9. Marco Asensio - 3/10

Marco Asensio
Marco Asensio / Clive Brunskill/GettyImages

Un constat similaire que pour Vini avec beaucoup de sauts dans la surface pour peu de résultats. Sa seule créativité est solitaire en se basant sur un dribble et un angle de tir sur sa patte gauche. Un match presque fantomatique prouvant que seul en supersub, son utilité se ressent nettement.

10. Karim Benzema - 7/10

Karim Benzema
Karim Benzema / Quality Sport Images/GettyImages

Un gros raté pour lui presque d'entrée dans la surface à quelques mètres des buts. Karim Benzema a été encore esseulé et n'a tenté que des une-deux assez redondants et prévisibles. Dans la surface, on a senti qu'il manquait de rythme après deux mois sans temps de jeu.

Benzema s'est rattrapé sur penalty puis en transformant parfaitement le caviar d'Eduardo Camavinga avec dextérité. Un doublé presque impensable au vu du rendement offensif de son équipe.

11. Vinicius Junior - 4/10

Vinicius Junior
Vinicius Junior / Quality Sport Images/GettyImages

En première période, Vinicius Junior a été plus en vue sur des simulations ou des réclamations grotesques que part des dribbles. Le jeune latéral droit face à lui l'a contenu aisément sur presque tous les duels. La seule fois où il est passé, Vini a tiré au-dessus. La version qu'on aime le moins de lui ce soir.

Mondialito, c’est l’émission spéciale Coupe du Monde de 90min. Avec Sara Menaï, Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem. Pour ce dernier épisode de l’émission, on debrief la victoire de l’Argentine face aux Bleus dans une des finales les plus légendaires de l’histoire du football. Abonnez-vous à notre chaîne YouTube ! Abonnez-vous à notre chaîne YouTube !

facebooktwitterreddit