Real Madrid

Real Madrid - Séville : (2-2) : Les 4 leçons à retenir de la mauvaise opération madrilène

Adrien Barbet
Le Real Madrid a loupé l'occasion de prendre la tête du championnat
Le Real Madrid a loupé l'occasion de prendre la tête du championnat / Denis Doyle/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le Real Madrid vient peut-être de gâcher une énorme opportunité. Si le match nul arraché dans les dernières minutes de la rencontre reste une satisfaction, ce score de parité (2-2) permet aux Colchoneros de garder deux points d'avance sur les hommes de Zidane.


1. Le Real manque de retrouver la tête

Zinedine Zidane
La formation de Zidane manque de passer devant le leader l'Atletico / Soccrates Images/Getty Images

Après le match nul entre l'Atletico Madrid et le FC Barcelone, les hommes de Zidane avaient l'opportunité de reprendre la tête en cas de victoire. Malheureusement pour le Real Madrid, les Sévillans avaient un autre plan en tête. Mené par deux fois, le Real Madrid a réussi à revenir dans le match et a arraché un match nul 2-2 à la 94e minute.

Le défenseur sévillan, Diego Carlos a involontairement redonné espoir à Madrid en marquant contre son camp. Les Merengue gâchent une énorme occasion à deux journées de la fin du championnat.

2. Séville K.O débout

Julen Lopetegui head coach
Les hommes de Lopetegui sont désormais hors course pour la Liga / Quality Sport Images/Getty Images

Séville y a cru jusqu'au bout ! Après avoir mené par deux fois, les Sevillans concèdent finalement le match après un but inscrit par le Real Madrid à la94e minute. Le malheureux Diego Carlos vient probablement enterrer les derniers espoirs des Andalous dans la course à la Liga. Quatrièmes à 6 points de l'Atletico, les hommes de Lopetegui y auront cru jusqu'au bout mais sont désormais hors-jeu.

3. La défense du Real apathique

Nacho
Nacho et consorts sont passés à côté de leur partie / Soccrates Images/Getty Images

Deuxième meilleure défense de la Liga, le Real Madrid de Zidane version 2020/2021 s'appuie sur une défense très solide en championnat. Contre Séville, cette défense n'a pas été aussi souveraine que d'habitude.

Sur l'ouverture du score de Fernando à la 22e minute, Casemiro se fait effacer d'une facilité déconcertante et ne bénéficie pas du soutien de ses coéquipiers qui ont cruellement manqué d'agressivité.

Eder Militao, pourtant auteur d'un assez bon match n'a pas eu la lucidité de retirer sa main dans sa surface et a concédé un penalty évitable à la 78e minute que Rakitic s'est fait le plaisir de transformer.

4. Asensio le super-sub

Marco Asensio
Marco Asensio, hauteur de l'égalisation quelques secondes après son entrée en jeu / Quality Sport Images/Getty Images

Quelle entrée en jeu de Marco Asensio ! Quelques secondes après avoir foulé la pelouse du stade Alfredo- Di-Stéfano, l'ailier de 25 ans du Real Madrid a permis à son équipe de revenir à hauteur de Séville grâce à un plat du pied d'une précision chirurgicale à la 67e minute.

Après huit matchs sans marquer, Asensio a permis de réveiller son équipe et retrouve le chemin des filets au meilleur des moments dans la course au titre des Merengues en Liga. A voir si cela sera suffisant.

facebooktwitterreddit