Paris Saint-Germain

Real Madrid - PSG : Les attentes des supporters parisiens avant le choc

Steeven Occhipinti
facebooktwitterreddit

Les amoureux du ballon rond attendent cette rencontre avec impatience ! Après le match aller, tout reste ouvert entre le Real Madrid et le Paris Saint-Germain. Le club de la capitale tricolore n'a qu'une avance d'un but avant de se déplacer au Santiago-Bernabéu (1-0).

Ce match retour s'annonce donc particulièrement indécis. Avant ce choc tant attendu, nous avons eu la chance de discuter avec les fans parisiens. Mathieu Faure et Socratesino ont accepté de nous livrer leur ressenti à l'approche de cette deuxième manche.


Les retours ? Pas forcément de bons souvenirs pour les Parisiens

David de Gea, Kylian Mbappe, Romelu Lukaku, Edinson Cavani, Marcus Rashford, Marco Verratti, Ashley Young, Presnel Kimpembe
Le PSG a quelques traumatismes en C1. / Jean Catuffe/GettyImages

Le Paris Saint-Germain a l'avantage à l'issue de cette première manche. Au Parc des Princes, le club de la capitale tricolore a fait forte impression. Grâce à un but de Kylian Mbappé dans les dernières minutes, le club de la capitale tricolore se déplacera à Madrid avec une courte avance (1-0). Rien n'est toutefois fait dans ce huitième de finale.

Et qui d'autre que les plus fidèles supporters parisiens pour nous le rappeler ? Restant l'un des fans du PSG les plus connus sur la Twittosphère, Mathieu Faure nous explique très bien que les matches retours ne sont pas forcément de bons souvenirs : "Quand tu es supporter du PSG, tu abordes toujours mal les matches retours. C'est souvent là, qu'en général, on se ch** dessus. Que ce soit à domicile ou à l'extérieur, finalement on a peu de bons souvenirs sur les matches retours."

"Que ce soit Manchester United, forcément le Barça, ou Chelsea en 2014. Les matches retours, ce sont souvent des désillusions. Tu essayes de ne pas trop y penser, de ne pas trop regarder la liste des absents en face. Tu verras bien. C'est une équipe tellement insondable que ça ne sert plus à rien de faire de projections et tu croises les doigts, en espérant avoir un peu de ch****."

Et c'est un sentiment partagé par un autre twittos parisien très connu, Socratesino : "La prestation du match aller et les dernières sorties du PSG autorisent une certaine confiance, mais comme tous les supporters du PSG, j’ai connu trop de désillusions, alors que les circonstances étaient bien plus favorables, pour ne pas rester très prudent. Et puis ça reste le Real en face."

Un Real Madrid qui risque de montrer un autre visage

Real Madrid CF v Real Sociedad - La Liga Santander
Le Real Madrid a pris confiance, le week-end dernier. / Anadolu Agency/GettyImages

En plus des désillusions du PSG lors des matches retours, il y a une autre donnée à prendre en compte. Le Real Madrid a complètement déjoué lors du match aller. On a du mal à imaginer l'équipe de Carlo Ancelotti montrer le même visage, surtout à domicile. Et c'est un détail qui interpelle Socratesino :

"Le PSG a mûri et aborde les grands rendez-vous européens beaucoup plus sereinement depuis quelques saisons. Je crois que l’équipe sera aussi concentrée qu’au match aller. En revanche, je pense que le Real sera plus entreprenant. Le milieu et la défense auront forcément plus de travail. On va voir comment ils gèrent ça."

Mathieu Faure suit le pas : "Le Real ne jouera pas pareil. Donc, ça conditionnera forcément le match. Parce qu'à l'aller, le Real avait été très attentiste, très bas. C'était limite s'ils n'étaient pas venus chercher un 0-0. Là, comme ils sont obligés de gagner, ils vont être forcément plus offensifs. Ils ne pourront pas faire le même match."

"Le PSG ne pourra pas non plus être dans la même configuration. Tu joues à l'extérieur, c'est un match retour, avec la gestion des émotions. En plus, c'est un match retour sans les buts à l'extérieur. Donc ça va forcément conditionner les deux équipes d'une manière un peu bizarre. C'est presque une nouveauté. Tu sais qu'à la fin de ce match-là, il y aura un éliminé. Donc, ce n'est pas la même pression", analyse-t-il d'ailleurs très bien.

Il rebondit en espérant voir son équipe oublier l'importance du match : "Il ne faut pas trop se prendre la tête, il faut essayer d'oublier que c'est Bernabéu, que c'est le Real. Il ne faut pas être impressionné comme tu l'avais été en 2019. Ce n'était qu'un match de poules, et tu étais complètement passé au travers pendant 80 minutes, avant un miracle sur la fin où tu fais 2-2."

"Mais voilà, les huitièmes, ce sont souvent les matches les plus difficiles, parce que si tu sors maintenant, ta saison est quasiment finie. Là, si tu passes, ça va créer un élan. Puis en plus, si tu élimines le Real Madrid, avec ce que ça représente pour Mbappé, pour Messi, même pour Navas. Ça peut lancer des choses positives. Donc, c'est vraiment un match compliqué à gérer."

Les stars parisiennes devront être au rendez-vous

Lionel Messi, Leo Messi
Lionel Messi espère briller. / John Berry/GettyImages

Il a été le héros du match aller. Pourtant au centre de toutes les attentions, Kylian Mbappé a réalisé un bel exploit individuel, pour inscrire le but de la victoire en fin de match. Certes, il a été touché à la cheville en début de semaine à l'entraînement. Il devrait toutefois tenir sa place. Pour Mathieu Faure, le talent tricolore sera encore le joueur à suivre : "Il va être scruté comme jamais. Parce que, c'est sans doute, le stade dans lequel il va être amené à évoluer bientôt. Après son match aller, il va être très attendu. C'est l'élément détonateur du PSG. "

Il aura également un œil sur Lionel Messi et le portier qui défendra la cage parisienne : "Lionel Messi qui, visiblement, a été vexé des notes qu'il aurait eu au match aller. Il doit forcément faire mieux. Et puis le gardien, je ne sais pas si ça va être Navas ou Donnarumma. Il va être déterminant. On se souvient que Navas, en 2019, avait été monstrueux au Bernabéu, parce que c'était son ancien club et qu'il n'était pas parti en odeur de sainteté. Ces trois joueurs-là (Mbappé, Messi et le gardien), s'ils réussissent leur match, j'ai du mal à voir comment le PSG ne peut pas se qualifier."

De son côté, Socratesino s'attend à une grosse performance collective de son équipe : "Je crois vraiment que le PSG se qualifiera s’il y a des efforts collectifs, et notamment si nos attaquants viennent épauler le milieu dans les phases défensives. Un exploit individuel de Mbappé, Neymar ou Messi est bien sûr toujours possible, mais j’espère que le PSG ne se contentera pas de ça."

Quid de l'avenir de Kylian Mbappé ?

Kylian Mbappe
Kylian Mbappé devrait bel et bien tenir sa place pour ce choc. / John Berry/GettyImages

Ce match retour sera encore très particulier pour Kylian Mbappé. Annoncé avec insistance au Real Madrid à l'issue de la saison, l'attaquant tricolore tentera de briller au Santiago-Bernabéu. Libre de tout contrat au mois de juin prochain, il semble de plus en plus proche de la capitale madrilène. Mais est-ce qu'une qualification parisienne peut changer la donne ? Pas forcément selon Socratesino :

"Les enjeux financiers et sportifs autour du futur de Mbappé sont tellement importants, que je vois mal un seul match contre le Real en décider l’issue. Si le PSG avait le bonheur de gagner la Ligue des Champions dès cette saison, ça pourrait peut-être faire évoluer certaines mentalités, notamment du côté des propriétaires du club, et encore ce n’est pas sur…"

Et sans trop de surprise, Mathieu Faure est du même avis que son homologue : "Je pense que ça n'aura pas d'incidence. Ce n'est pas parce que tu élimines un club ou que tu perds contre lui, qu'il est meilleur que toi. C'est un instant T. Des blessures, des méformes ... Si ça se trouve tu les joues dans deux mois et tu les bats ou inversement. Donc ça ne veut rien dire. Je pense que s'il doit partir du PSG, il n'y a qu'un seul club qui est en mesure de l'accueillir. Parce que c'est le club qu'il a choisi, c'est un club qui est dans son cœur depuis un moment. C'est un club dans lequel il est amené à jouer, que ce soit l'été prochain ou plus tard, je ne sais pas. Mais, je ne suis pas certain que ce match-là ait une incidence sur son choix."

"Ça a surtout une incidence sur le timing de ce qu'il aura envie de dire ou ce qu'il peut dire, parce que c'est sûr qu'en affrontant le Real Madrid, tu ne peux pas trop en parler en ce moment. C'est malvenu. Donc ça retarde un peu ce rendez-vous. Il avait pas mal de pression sur les épaules à l'aller, et la manière dont il a célébré son but, on voit bien que lui il est pleinement investi dans le projet et que ça ne le perturbe pas du tout."

Le futur de Pochettino déjà écrit ?

Mauricio Pochettino
Quid de l'avenir de Mauricio Pochettino ? / BSR Agency/GettyImages

Depuis le début de la saison, Mauricio Pochettino est particulièrement critiqué, à la tête du PSG. Malgré un effectif XXL, le technicien argentin est loin de proposer un football séduisant. Il est même déjà annoncé sur le départ l'été prochain. Pourtant, il a proposé un plan de jeu très sérieux à l'aller, et ce n'est pas son premier exploit en C1, comme nous le rappelle Mathieu Faure :

"Ce n'est pas un entraîneur qui dégage beaucoup de sympathie et qui a fait des choses extrêmement sexy au PSG. En revanche, il a réussi à faire des choses intéressantes en Ligue des Champions, notamment à l'extérieur, que ce soit au Camp Nou ou à Munich. Il s'était un peu raté à City, mais voilà, il avait fait des choix intéressants. Est-ce que là il va réussir à faire quelque chose à Bernabéu ? Il faut lui mettre à son crédit qu'il a parfaitement su gérer le match aller, où on lui prédisait l'enfer. Il a bien été aidé aussi par le fait qu'Ancelotti, lui de son côté, rate son match."

Alors, est-ce qu'un exploit face au Real Madrid et, pourquoi pas, un sacre en Ligue des Champions changerait la donne concernant son avenir ? Socratesino a du mal à y croire : "Ce n’est pas un secret, j’aime bien Pochettino et j’étais content qu’il vienne à Paris. Cela étant, la première partie de saison a été très décevante, pas au niveau des résultats, mais du jeu proposé. On s’ennuyait à tous les matchs du PSG, et comme beaucoup de monde j’ai commencé à me dire qu’il fallait changer quelque chose et probablement l’entraîneur. Je crois que seule une victoire finale en Ligue des Champions pourrait changer la donne sur son avenir. Et encore, il est certainement trop tard. J’ai l’impression que Pochettino veut partir, et que la direction a d’autres projets en tête."

Et ce n'est pas Mathieu Faure qui le contredira : "Par miracle, s'il va au bout, et qu'il soulève la Ligue des Champions au Stade de France, je pense que l'aventure, elle s'arrêtera là avec le PSG. Parce que s'il gagne la Ligue des Champions, il aura fait ce pourquoi il était venu. Il pourra difficilement faire mieux. Et s'il sort en huitième, en quart ou en demi, on sent qu'il y a quelque chose qui ne s'est pas installé entre le club et lui. La mayonnaise ne prend pas vraiment, même avec les supporters. Que l'équipe n'est pas très entraînante, elle est un peu molle, à son image. Le mariage n'a pas vraiment fonctionné. Et il faudra peut-être changer les choses cet été. Après, pour qui ? C'est une autre question. Mais j'ai du mal à le voir continuer au-delà du mois de juin, peu importe ce qu'il se passe en Ligue des Champions."

Le retour important de Neymar dans le onze de départ

De retour de blessure, Neymar n'a pas débuté lors du match aller. La star brésilienne est entrée en jeu pour les 20 dernières minutes du match. Il est d'ailleurs passeur décisif pour le but de Kylian Mbappé. Ayant pu retrouver du rythme, l'ailier parisien devrait retrouver une place dans le onze de départ pour ce match retour à Madrid. Et c'est Angel Di Maria qui devrait être sacrifié :

"Je ne pense pas que Pochettino prendra le risque sur ce match de jouer en 4-2-4 avec Neymar, Di Maria, Mbappé et Messi devant. Di Maria devrait donc faire les frais du retour du Brésilien", nous confie Socratesino. Mathieu Faure nous explique également que le couloir droit pourrait donc avoir un peu plus de difficultés :

"Un joueur va être sacrifié sur la droite. Parce qu'on sait que Mbappé n'est jamais aussi fort que quand il est à gauche pour rentrer, Neymar aussi. Messi ne peut plus jouer à droite. Donc ça va être compliqué. À l'aller, tu avais mis Di Maria qui te simplifiait la chose, parce que c'est le plus facilement sacrifiable des trois. Là du coup, est-ce qu'ils ne vont pas faire comme Saint-Étienne, c'est-à-dire mettre Mbappé en faux neuf en pointe. Et puis tu vas mettre Messi à droite, qui va rentrer dans l'axe. Et Neymar qui va rentrer un peu. Après, ils vont s'arranger entre les deux. Deux meneurs de jeu qui vont avoir comme objectif d'alimenter au maximum Mbappé dans la profondeur."

C'est toutefois un problème en plus pour le Real Madrid : "On l’a vu lors des derniers matchs, Neymar met beaucoup de rythme et accélère les transitions. Même s’il y a un but à remonter, le Real risque d’hésiter à trop se livrer en début de match, parce qu’avec Neymar et Mbappé les contre-attaques seront fatales", analyse Socratesino.

Peu importe la manière, les Parisiens veulent la victoire !

Après le match aller, les supporters parisiens restent confiants. Socratesino ne se cache pas lorsqu'il s'agit de dévoiler son pronostic : "Je suis un éternel optimiste, et je pense qu’un PSG au complet est intrinsèquement supérieur au Real actuel. En plus, les Espagnols vont tout de même devoir attaquer, et le PSG aime jouer en contre. Je vais me mouiller et dire 3-1 pour le PSG."

Pour Mathieu Faure, c'est plus compliqué. De son côté, il n'a aucune idée de l'issue de la rencontre. Tout ce qu'il veut, c'est une qualification des siens, peu importe la manière : "J'en sais rien. Peu importe le score, l'important c'est que ça se passe bien et que tu passes. Que ce soit aux tirs au but, un penalty volé ou n'importe quoi."

Et il ne faudra plus attendre très longtemps pour connaître l'épilogue de ce huitième de finale ! Ce mercredi soir, le Santiago-Bernabéu devrait nous offrir une soirée d'anthologie.

facebooktwitterreddit