La Liga

Real Madrid - Osasuna (2-0) : Les 5 leçons à retenir du succès précieux des Madrilènes

Alexandre Roux
Eder Militao a ouvert la voie aux Madrilènes.
Eder Militao a ouvert la voie aux Madrilènes. / Soccrates Images/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le Real Madrid s'en est sorti contre Osasuna (2-0), ce samedi, dans le cadre de la 34e journée de Liga. La tête de l'ensemble des membres de l'effectif des Merengue semblait ailleurs, et on le comprend, entre deux matchs de Ligue des Champions. Mais ils ont assuré la victoire, précieuse dans la course au titre en Espagne.


1. Le Real Madrid n'a pas réussi à se rendre le match facile

Zinedine Zidane
Les hommes de Zinedine Zidane n'ont pas trouvé la faille en première période. / Soccrates Images/Getty Images

Jouer un match de championnat au milieu d'une demi-finale de Ligue des Champions, c'est évidemment délicat. Pour se faciliter les choses, le mieux est donc d'ouvrir rapidement le score, puis de faire le break, histoire de passer vite à autre chose. Sauf que ce samedi pour le Real, cela ne s'est pas passé comme ça.

Déjà, il a fallu dix minutes aux hommes de Zinedine Zidane pour se mettre dans la rencontre. Ensuite, les Merengue sont tombés sur un Sergio Herrera, portier d'Osasuna, chaud bouillant (on en parle en-dessous). Et puis, à la 45e, il y a même eu une grosse frayeur avec un but, logiquement refusé, pour hors-jeu, mais pas de grand chose...

2. Un Sergio Herrera des grands soirs

Sergio Herrera
Sergio Herrera a été monstrueux ce soir. / Alex Caparros/Getty Images

Si un homme s'est bien mis à la hauteur de l'évènement côté Osasuna, c'est le gardien. Sergio Herrera, 27 ans, formé au Deportivo Alavès, a en effet sorti un match XXL.

En première période, il a réussi trois arrêts monumentaux, et plusieurs sorties autoritaires. En seconde, il a eu moins de travail et a joué de malchance. Mais il a quand même permis aux siens de rester dans le match pendant 75 minutes. Pas mal, face au Real.

3. Eden Hazard est en jambes

Parmi les belles satisfactions côté Real Madrid, il y a la prestation d'Eden Hazard. De retour de blessure depuis une semaine, l'ailier belge était titulaire ce samedi et il l'a bien montré. Dès la 9e minute de jeu, c'est en effet lui qui s'est procuré la première occasion du match.

Il a eu de très belles occasions par la suite en première période, a régalé avec une sublime talonnade à la 24e pour servir Asensio dans sa course, une délicieuse déviation à la 41e pour combiner avec Benzema. Actif, créatif, inspiré, on a vu de l'excellent Hazard. De bon augure pour le retour contre Chelsea, même si l'intensité du match sera toute autre.

4. Finalement, Osasuna a plié

Eder Militao
Le coup de casque de Militao pour ouvrir le score. / Gonzalo Arroyo Moreno/Getty Images

Au bout du 20e tir merengue, à la 76e minute de jeu, la mire a enfin été trouvée. Madrid a donc dû batailler pour aller chercher l'ouverture du score, mais en cinq minutes, ils ont réussi à empocher la victoire.

Eder Militao, de la tête, a ouvert la marque, puis Casemiro, extrêmement chanceux, a doublé la mise. Asensio et Benzema, neuf frappes à eux deux, auraient pu, dû donner l'avantage plus tôt. Plus de peur que de mal, au final.

5. Le job est réussi

FBL-ESP-LIGA-REAL MADRID-OSASUNA
Toujours deux points d'écart entre Real Madrid et Atlético. / JAVIER SORIANO/Getty Images

Qu'importe la manière ce week-end, le Real Madrid cherchait juste les trois points. Et c'est donc chose faite. La Casa Blanca ne pouvait pas se permettre de laisser filer l'Atlético de Madrid, vainqueur avant eux lors de cette 34e journée de Liga.

Au classement, les Merengue sont toujours à deux points des Colchoneros. Surtout, ils prennent trois points d'avance sur le FC Barcelone, grand perdant du week-end. Ils peuvent donc avoir l'esprit libéré pour leur match retour de Ligue des Champions contre Chelsea mardi, avant de pleinement se replonger dans la Liga.

facebooktwitterreddit