Real Madrid

Real Madrid-Osasuna (0-0) : Les 4 leçons à retenir du triste nul des Merengue

Hubert De Thé
Karim Benzema et Vinicius Junior
Karim Benzema et Vinicius Junior / Soccrates Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Quelques jours après sa victoire lors du Clasico face au Barça (1-2), le Real Madrid concède le nul face à Osasuna (0-0). Malgré une outrageuse domination, les Merengue n'ont pas réussi à marquer.


1. Soirée en demi-teinte pour Camavinga

Eduardo Camavinga face à Lucas Torró
Eduardo Camavinga face à Lucas Torró. / Angel Martinez/GettyImages

Resté sur le banc lors du Clasico au Camp Nou (1-2), Eduardo Camavinga avait ce soir l'occasion de montrer toute l'étendue ses talents. Le jeune tricolore connaissait ce soir sa troisième titularisation en Liga depuis son arrivée chez les Merengue.

Pour l'ancien rennais, le bilan de cette rencontre semble plutôt mitigée. Très présent sur la pelouse du Bernabeu, le jeune madrilène a eu le mérite de ne pas se cacher (39 ballons touchés en 45 minutes) et de proposer des solutions à ses partenaires.

La recrue estivale de la Casa Blanca a cependant parfois fait preuve d'un certain de manque de précision. On peut également lui reprocher un petit excès de nervosité qui l'a conduit à prendre un carton jaune dès la 28ᵉ minute. Cela a sans doute poussé Carlo Ancelotti à sortir le Français dès le retour de la pause. Peut mieux faire donc pour Eduardo Camavinga.

2. Marco Asensio trop tendre

Marco Asensio, Eden Hazard
Marco Asensio laissant sa place à Eden Hazard. / Angel Martinez/GettyImages

Aligné sur le flanc droit de l'attaque madrilène, Marco Asensio ne s'est pas montré sous son aspect le plus séduisant. Avec seulement 35 ballons touchés, il était le joueur des Merengue à avoir touché le moins de ballons au moment de sa sortie.

Dans une rencontre où le Real a pourtant surdominé son adversaire, Marco Asensio n'est jamais parvenu à se montrer dangereux. Un chiffre vient hélas prouver ce triste bilan. Marco Asensio n'a pas tenté la moindre frappe en 65 minutes passées par sur la pelouse. Trop neutre et inoffensif, Marco Asensio a dû laisser sa place à Eden Hazard peu après l'heure de jeu.

3. Un Real dominateur mais pas réaliste

Toni Kroos
À l'image de Toni Kroos, le Real Madrid n'a pas trouvé la solution. / Soccrates Images/GettyImages

Malgré une outrageuse domination, le Real Madrid aura eu toutes les peines du monde se montrer dangereux. Face à une équipe basque venue pour défendre et pour rien d'autre, le Real a clairement tenu le ballon pendant la totalité de la rencontre (74% de possession).

Mais comme le dit un célèbre dicton, "dominer n'est pas gagner". Preuve encore en est avec cette rencontre. Si les Madrilènes sont parvenus à frapper au but, ces tentatives se sont révélées bien trop imprécises (17 tirs pour seulement 3 cadrés).

Le portier d'Osasuna n'aura ainsi eu que trois arrêts à réaliser dans un match où son équipe n'a pourtant fait que subir.

4. Le Real peut perdre sa place de leader

Real Madrid CF v CA Osasuna - La Liga Santander
Le Real reste sur le trône de la Liga. / Angel Martinez/GettyImages

Dans cette triste soirée, le Real Madrid peut au moins se satisfaire de garder sa place de premier du championnat. Les Madrilènes profitent en effet du match nul du FC Séville à Majorque (1-1).

Il faudra tout de même garder un œil sur la rencontre le Celta Vigo et la Real Sociedad qui se jouera ce jeudi soir. En cas de victoire, les Basques pourraient déloger le Real et grimper seul sur le trône de la Liga. Cette médiocre rencontre face à Osasuna aurait alors encore davantage un gout amer pour les hommes de Carlo Ancelotti.

facebooktwitterreddit