Real Madrid

Real Madrid - Celta Vigo (5-2) : Les 5 leçons à retenir de la démonstration des Merengues

Baptiste Blanchard
Karim Benzema et Federico Valverde.
Karim Benzema et Federico Valverde. / Denis Doyle/Getty Images
facebooktwitterreddit

De retour dans son mythique Santiago Bernabeu, le Real Madrid de Carlo Ancelotti s'est fait peur mais a fait la différence en seconde mi-temps contre le Celta Vigo (5-2) lors de la 4e journée ce dimanche. Camavinga a marqué pour son premier match avec les Merengues.


1. Un Vinicius de gala

Vinicius Junior
Vinicius s'est régalé contre le Celta Vigo. / Soccrates Images/Getty Images

Cette saison sera très importante pour Vinicius Junior. Le Brésilien va devoir supporter la pression car son club attend beaucoup de lui.

Le feu follet auriverde semble bien la gérer vu comment il a causé des misères à la défense du Celta tout le match.

Lancé en profondeur par Benzema, Vinicius a pris la défense de Vigo de vitesse, et est venu conclure d'un joli plat du pied (54e). Un but plein de sang-froid qui promet. "Vini" a travaillé sa finition, et c'est une bonne nouvelle pour le Real Madrid.

2. Benzema porte le Real

FBL-ESP-LIGA-REAL MADRID-CELTA
Karim Benzema a une nouvelle fois guidé le Real vers la victoire. / GABRIEL BOUYS/Getty Images

Triple buteur, Karim Benzema (33 ans) a une nouvelle fois porté la Maison Blanche. Le capitaine des Merengues a d'abord marqué d'une demi-volée smashée du pied droit (24e).

KB9 a ensuite permis à son équipe d'égaliser en deuxième mi-temps grâce à une tête croisée au timing parfait (47e).

Pas rassasié, le Français y est allé de son triplé en convertissant un penalty obtenu par Vinicius en fin de match (87e). Le Nueve en est déjà à 5 buts en 4 journées de Liga. Meilleur buteur du championnat.

3. La doublette Mina - Aspas très dangereuse

Franco Cervi, Santi Mina
Franco Cervi et Santi Mina. / Soccrates Images/Getty Images

Conquérants dès les premières minutes, les Galiciens ont frappé d'entrée de jeu. Suite à une mésentente entre Casemiro et Nacho, Mina a récupéré le cuir et trompé Courtois pour ouvrir le score (2e).

S'il n'a pas marqué, Iago Aspas a encore prouvé qu'il est un des meilleurs joueurs de cette équipe. Sa vitesse et ses dribbles (26e) ont mis la défense des Merengues au supplice.

Cervi y aussi allé de son but. Lors d'une contre-attaque galicienne, Mallo a remonté le terrain côté droit, temporisé et centré au sol. Cervi a alors trouvé le premier poteau avec sa déviation en pivot, puis a vu le ballon revenir et conclu du gauche ! (31e).

4. La première tonitruante de Camavinga

Eduardo Camavinga
Eduardo Camavinga a été recruté sur le gong par le Real Madrid. / Soccrates Images/Getty Images

Entré en jeu à la 65e minute, Eduardo Camavinga n'a pas attendu longtemps pour débloquer son compteur but chez les Merengues. Sept minutes exactement.

Parti des trente mètres adverses, Modric a réalisé une chevauchée balle au pied et atteint le point de penalty. Dituro a alors mal bloqué l'extérieur du Croate, et c'est Camavinga, rôdant aux six mètres qui a terminé le travail du droit ! (72e).

Un baptême de feu pour le jeune international français qui ne pouvait rêver mieux comme débuts sous le maillot madrilène.

5. Le Celta tranchant en attaque

Iago Aspas, Carlos Henrique Casemiro
Iago Aspas au duel avec Casemiro. / Quality Sport Images/Getty Images

Le 4-1-3-2 du Celta Vigo a posé d'énormes problèmes au Real. Les hommes d'Eduardo Coudet ont pressé très haut grâce à ce système.

Les Galiciens ont réussi à se montrer dangereux toute la première mi-temps, avant de se faire dominer progressivement en seconde par les hommes d'Ancelotti qui sont montés en puissance. Vigo n'a toujours pas gagné cette saison.

facebooktwitterreddit