RC Lens

RC Lens : Jonathan Clauss pense à l'Équipe de France

Clément Mouffetard
Jonathan Clauss avec le RC Lens cette saison
Jonathan Clauss avec le RC Lens cette saison / Sylvain Lefevre/Getty Images
facebooktwitterreddit

Dans un entretien accordé à la LFP, Jonathan Clauss, le latéral droit du RC Lens, avoue qu'il rêve d'intégrer un jour l'équipe de France, tout en se montrant humble.


Arrivée en provenance de l'Arminia Bielefeld à l'été 2020, le piston droit fait les affaires du club nordiste. Avec près de trois buts et six passes décisives en 33 rencontres la saison dernière en Ligue 1, le Sang et OR continue d'impressionner cette année avec déjà trois offrandes pour ses coéquipiers. Mais le joueur de 28 ans ne compte pas s'arrêter là, bien au contraire.

Dans un rendez-vous avec la presse, le Lensois a indiqué vouloir rejoindre les Bleus. D'autant que le sélectionneur, Didier Deschamps, peine à trouver un joueur compétant dans le couloir droit.

Jonathan Clauss : "Je me dis que j’ai une chance "

Compte tenu de ses très bonnes performances avec le club lensois, Jonathan Clauss pourrait intégrer la liste de Didier Deschamps pour le prochain rassemblement des Bleus. Dans cette interview, Jonathan Clauss a indiqué avec beaucoup d'espoir :

"Quand je regarde mes performances et que je vois que les Bleus jouent parfois à trois derrière, avec des pistons, je me dis que j’ai une chance d’y être. Je suis obligé de me dire ça, sinon, ça veut dire que je n’ai pas envie, que je ne me fixe pas d’objectifs. C’est un objectif vague mais un objectif, surtout si ça correspond au système dans lequel j’évolue actuellement. Maintenant, ce n’est pas moi qui fais les listes, ni les journalistes, a d'abord souligné celui que l'on surnomme "Djoninho".

Mais plus on m’en parle, plus je me dis: "Pourquoi pas!" Je ne joue pas pour être appelé en équipe de France, je pense à prendre du plaisir avant tout. Si un jour, je suis convoqué, ce sera la cerise sur le gâteau. Il y a quelques années, je ne m’imaginais pas dans un club comme Lens et en Ligue 1, alors… Je ne vais pas crier sur tous les toits: "Oh Didier, quand est-ce que tu m’appelles? C’est un scandale si je ne suis pas en équipe de France!" Je ne me permettrai jamais."

Une belle mentalité et un rêve qui pourrait rapidement devenir réalité.

facebooktwitterreddit