RC Lens - Bordeaux (2-1) : Les 6 leçons à retenir de l'enthousiasmante victoire des Sang et Or

Quelle prestation à nouveau du RC Lens, vainqueur de Bordeaux.
Quelle prestation à nouveau du RC Lens, vainqueur de Bordeaux. | FRANCOIS LO PRESTI/Getty Images

Le promu ne cesse de séduire. Après leur résonnante victoire face au PSG (1-0), et celle maîtrisée face au FC Lorient (3-2), les Lensois ont enchaîné avec un nouveau succès probant face aux Girondins de Bordeaux (2-1), ce samedi, dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1.

1. Costil seul contre tous

Âme isolé dans un collectif en perdition.

Impérial en première période, le portier bordelais a maintenu à flot un navire girondin à la dérive. Auteur d'une formidable parade sur Sotoca en déviant le ballon sur le poteau (23'), Costil a ensuite réalisé l'exploit devant Ignatius Ganago, à bout portant (38'),

Abandonné par sa défense, étonnamment perméable, l'international français a logiquement dû s'incliner dès le retour des vestiaires (47', 59'), concédant, ainsi, ses premiers buts de la saison.

2. La vague déferlante sang et or

Quel match à nouveau du RC Lens ! Séduisants en ce début de saison et transcendés suite à leur victoire sur le PSG, les Sang et Or ont livré une énorme prestation.

Ce 3-4-1-2 du coach Haise met parfaitement en exergue les qualités d'un collectif armé pour jouer bien plus que le maintien.

Dominant outrageusement leur adversaire du jour, les partenaires de Kakuta, de nouveau intenable et buteur sur penalty (59'), ont imposé un rythme impressionnant, illustré par l'activité incessante de la recrue Jonathan Clauss.

Les récupérations rapides dans l'entrejeu menées par le prometteur Doucouré n'ont jamais laissé le temps aux Bordelais de vivre dans cette partie. En défense, la puissance de l'Argentin Facundo Medina, récemment préselectionné avec l'Albiceleste, a parfaitement complété la partition.

3. Ganagoal

FBL-FRA-LIGUE1-LENS-BORDEAUX
Ignatius Ganago a été l'auteur de son troisième but cette saison. | FRANCOIS LO PRESTI/Getty Images

Malgré de franches opportunités manquées en première période (14', 38'), c'est bien lui qui a ouvert la voie du succès aux Lensois, profitant d'une erreur de la défense girondine (47').

Homme providentiel du RC Lens en ce début de saison, en compagnie de Gaël Kakuta, l'attaquant, arrivé en provenance de Nice cet été, a inscrit sa troisième réalisation de la saison.

4. Un pénalty polémique

FBL-FRA-LIGUE1-LENS-BORDEAUX
L'image du penalty concédé par Paul Baysse sur Ganago. | FRANCOIS LO PRESTI/Getty Images

Ce penalty concédé par Paul Baysse a sonné le glas des chances girondines dans ce match (57'). Exclu après que l'arbitre ait appliqué la double peine, la sentence semble très sévère, voire illogique.

D'autant qu'au vu des images, que M. Millot a pu scruter grâce à la VAR, la faute paraît peu évidente sur Ganago, supposément victime d'un croche patte du défenseur bordelais.

Peu importe, l'issue aurait certainement été la même tant les Lensois ont dominé la rencontre, malgré un but tardif du Nigérian Samuel Kalu (90+4').

5. Une belle ambiance malgré le contexte

"5.000 supporters devant vous, toute une région sang et or derrière vous", pouvait-on lire dans les travées de Bollaert. Quel plaisir de retrouver un tel public !

Malgré ce nombre limité de spectateurs, le peuple sang et or a donné de la voix et mené son équipe vers le succès. Visiblement transcendé par cette chaude ambiance, les joueurs ont pu se sublimer et répéter les efforts lors de cette rencontre.

Le fameux hymne des Corons est parfaitement venu ponctuer la fin de match.

6. Lens peut nourrir de légitimes ambitions

Attention de ne pas s'enflammer. Sur les réseaux sociaux, on parle déjà d'Europe. C'est encore prématuré.

En revanche, si l'on se réfère strictement aux dernières sorties des Nordistes, il y a de quoi se montrer confiant. Avec un tel effectif, où les recrues (Ganago, Kakuta, Clauss et Medina entre autres) se sont parfaitement intégrées, le RC Lens est armé pour jouer la première partie de tableau.

Preuve en est, à l'issue de cette rencontre, les hommes de Franck Haise occupent la deuxième place de Ligue 1.